Onirik
Le making of fait son cinéma
Onirik -> Cinéma -> Dernière mise à jour : le dimanche 11 mars 2007.
Cannes - Palais des Festivals et des Congrès

21 - 25 mars 2007

Le making of, un nouveau mode d’expression

Making of ? Longtemps cet objet cinématographique non identifié est resté sans nom. Pourtant, le premier "film du film" est attribué à Blaise Cendrars, alors assistant réalisateur sur La Roue d’Abel Gance, en 1923. La plupart du temps spontanés, sans débouchés réels, ces documentaires ne tenaient alors qu’à la passion de ceux qui les réalisaient. Aujourd’hui, le documentaire sur le tournage du film porte un nom connu de tous : making of. Souvent prévu dans le budget d’un film, ce nouveau genre est devenu en quelques années une expression cinématographique distincte, avec ses codes et ses objectifs. C’est à l’émergence d’un genre à part entière que nous assistons. Et qui s’étend aussi bien maintenant au cinéma qu’à la télévision. Le making of, bénéficiaire de l’évolution du marché de l’audiovisuel. L’implication toujours plus grande des chaînes de télévision dans la production de films les a amenées à rechercher de nouveaux outils de promotion, offrant ainsi une large diffusion au making of. Et surtout, l’explosion du marché du DVD lui a ouvert de nombreux débouchés par le biais des bonus. Le making of, porté par l’émergence d’une nouvelle cinéphilie. Pour la nouvelle génération d’amateurs de cinéma, nourrie d’images et d’actualité, il est devenu indispensable pour mieux comprendre et apprécier une œuvre cinématographique. La part toujours plus importante des nouvelles technologies dans la production de films explique en partie ce nouvel engouement. Il en est de même pour l’univers des séries télévisées qui connaissent aujourd’hui un essor et un succès grandissant. Mais le public cinéphile n’échappe pas non plus à une tendance de notre société : la curiosité, l’envie et le besoin de découvrir l’envers du décor. En inventant les bonus, la jeune industrie du DVD l’a parfaitement compris.

Le making of, la création à la portée de tous

Plus de 80 ans après les images filmées par Blaise Cendrars, le making of a pris son envol. L’objet artisanal est devenu un marché, avec ses réalisateurs, ses producteurs, ses acheteurs et ses inconditionnels. Au-delà du film ou de la série dont il a fait son sujet, le making of s’exprime par lui-même. Il a une vie indépendante, il est devenu une œuvre à part entière. Il était donc logique de lui rendre hommage à travers un festival : le FIMO. De plus, le but de ce festival est aussi de permettre au plus grand nombre de découvrir ce type de cinéphilie émergente, et par la même occasion de pénétrer l’univers parfois mystérieux de la création cinématographique et télévisée.

Le FIMO, un nouveau rendez-vous dans le paysage audiovisuel international

À travers ses invités, les films et séries sélectionnés, les expositions, débats (etc), le FIMO rend compte de toute la diversité de la production internationale en matière de making of, aussi bien au cinéma qu’à la télévision.

Le FIMO, un nouveau rendez-vous pour le public

Aujourd’hui, le making of intéresse le plus grand nombre. Amoureux du cinéma, cinéphiles avertis, téléphages ou simples curieux, tous pourront assister aux projections et partager le plaisir d’une leçon de cinéma auprès de nos invités. Un prix du public sera d’ailleurs remis à l’issue du festival.

Le FIMO, un nouveau rendez-vous pour pour les créateurs

Le comité de sélection du FIMO a choisi les œuvres concourant dans les sélections officielles (cinéma et télévision) en se basant sur leurs qualités artistiques, la richesse et l’intérêt de leurs contenus. Réalisateurs, monteurs, producteurs, responsables des effets spéciaux, storyboardeurs… sont donc mis à l’honneur pour leur travail et leur passion, souvent pour la première fois.

Le Festival International du Making Of de Cannes

Cannes, ville dynamique à la politique culturelle en développement constant, accueille cette nouvelle édition du FIMO qui devient ainsi officiellement le Festival International du Making Of de Cannes. À l’aube de la célébration des 60 ans du Festival International du Film, le plus célèbre festival de cinéma mondial, Cannes a choisi de donner sa chance à un festival beaucoup plus jeune mais non moins ambitieux et novateur.

Un lieu d’exception : le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

L’infrastructure prestigieuse du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes est ainsi mise à la disposition du FIMO afin d’accueillir le public et les invités du festival dans les meilleures conditions possibles.

Les lieux du festival (dans l’enceinte du Palais) :

- Les salles Debussy et Estérel pour les projections ;

- L’office du Tourisme pour l’exposition Les affiches auxquelles vous avez échappées

Une programmation spécifique

Le FIMO profitera d’ailleurs de cette présence sur la Riviera pour mettre à l’honneur les cinéastes emblématiques du Sud (Marcel Pagnol, Robert Guédiguian…), offrir un regard particulier sur le tournage local de la série Plus belle la vie et impliquer activement les écoles de cinéma régionales dans le déroulé du festival.

Un festival exclusivement réservé à tous

Le FIMO est ouvert au public - en accès libre. Cependant, afin d’éviter des problèmes d’accès aux salles de projections, des pass devront être retirées par les spectateurs auprès des divers points partenaires : FNAC, Office du Tourisme de Cannes, Billetterie du Palais des Festivals. En revanche, les soirées d’ouverture et de clôture ne seront accessibles que sur invitation.

Le comité de sélection

La sélection officielle du FIMO a été établie par un comité de sélection composé de :

Arnaud Calistri – Rédacteur en chef du site Dvdrama.com

Gérard Delorme – Rédacteur en chef adjoint du magazine Première

Christophe Lemaire – Critique cinéma et DVD (Brazil, Rock & Folk…)

Alex Masson – Critique cinéma et DVD (Score, Les Inrockuptibles…)

Benjamin Rozovas – Critique cinéma et séries télévisées (Technikart, Glamour, Premiere.fr…)

Les jurys

Le jury officiel

Un jury composé de personnalités représentant la diversité des professions du cinéma et de la télévision sera présent afin de visionner les making of sélectionnés et d’attribuer les différents prix à l’issue du festival.

Président du jury officiel : Laurent Bouzereau

Le plus américain des réalisateurs français de making of viendra tout spécialement de Los Angeles pour présider le jury du FIMO. Réalisateur de plus de 150 making of, Laurent Bouzereau est un fidèle, entre autres, de Steven Spielberg et Brian De Palma. À son actif, les making of des Dents de la Mer, Minority Report, Obsession, Scarface mais aussi Taxi Driver. Une carte blanche lui sera d’ailleurs confiée afin de présenter ses making of récents préférés.

Membres du jury officiel :

Yves Boisset – réalisateur

Sophie Guillemin - comédienne

Julie Judd – comédienne

Philippine Leroy-Beaulieu - comédienne

Mélanie Maudran – comédienne

Lola Naymark – comédienne

Laurent Petitgirard – compositeur, président de la SACEM

Le jury des lecteurs

Un jury de 5 lecteurs attribuera le Prix de la Presse.

Le jury des étudiants

Un jury d’étudiants issus des écoles ESRA et BTS Carnot.

Les prix

Quatre prix seront attribués pour chaque sélection (cinéma et séries télévisées) :

- le prix du jury

- le prix du public

Des urnes disposées à la sortie des salles de projection permettront au public du festival de récompenser un film parmi les making of de la compétition officielle.

- le prix des étudiants

Un jury de 7 étudiants des écoles de cinéma de la région attribuera ce prix parrainé par le Syndicat des Editeurs Vidéo (SEV).

- le prix de la presse Ce prix récompensant le making of le plus innovant sera remis par un jury de 5 lecteurs.

Le Parrain

Acteur de renommée internationale et réalisateur de talent, c’est tout naturellement que Jean- Marc Barr a accepté de parrainer le FIMO. Il y sera donc de nouveau pour cette 2e édition.

Programmation

Pendant 4 jours, en plus des projections des making of de la Sélection Officielle, la ville de Cannes sera le cadre de nombreuses projections, rencontres et autres manifestations autour du cinéma et de la télévision.

Ouverture - Clôture

Ouverture – mercredi 21 mars : Ne le dis à personne – le making of. Pour découvrir les coulisses de la nouvelle réalisation de Guillaume Canet. Le making of de son premier film mon idole réalisé par Bastien Duval avait remporté le Prix du Public lors de la 1ère édition du FIMO.

Suivi de Retour de Flamme : les réalisateurs emblématiques du Sud. En véritable passionné des vieilles bobines, Serge Bromberg puisera dans ses nombreux trésors afin de concocter pour le public cannois un assemblage original des films qu’il a retrouvés et restaurés autour d’une même thématique : les grands réalisateurs de la région Rhône-Alpes Côte d’Azur (Marcel Pagnol, Robert Guédiguian…).

Clôture – samedi 24 mars : la science des rêves, version B – en présence de Michel Gondry. À partir de scènes alternatives et de scènes coupées, le réalisateur Michel Gondry a monté une seconde version de sa science des rêves, aussi intitulée Film B. Un film exceptionnel à retrouver en exclusivité sur l’édition spéciale disponible en DVD dès le 20 mars 2007 chez Gaumont Vidéo.

Panorama

Une sélection de making of présentés hors compétition, pour tous les amoureux du cinéma.

Programmes spéciaux

Séances Jeune Public

Kirikou et ses amis animé par Pierre Meloni

Projection de Je m’appelle Kirikou, making of de Kirikou et les bêtes sauvages

Extraits de La prophétie des grenouilles

Extraits de Mia et le Migou dont la sortie est prévue en juin 2008

Et découverte des coulisses de la fabrication de dessins animés en compagnie d’un intervenant spécialisé : Pierre Meloni, directeur de production du studio d’animation Folimage.

Skyland en présence de Olivier Serrano : projection du making of de la saison 1 suivie d’une rencontre entre le public et le réalisateur du making of présenté.

Fiction chez les insectes : projection du making of de La citadelle assiégée, documentaire de Philippe Calderon sur une colonie de termites sorti au cinéma fin 2006.

Arthur et les Minimoys : projection du making of du film éponyme de Luc Besson, mêlant animation et images réelles.

Spécial humour

La vie des animaux : le making of en présence de Patrick Bouchitey : présentation du making of des célèbres détournements d’images de nos amis les bêtes, en présence de son auteur. Suivie d’une séance de dédicace du DVD.

Soirée Humour

Une séance spéciale « gymnastique des zygomatiques » avec les making of d’Audiard et le mystère du triangle des Bermudes (Les Tontons Flingueurs), Don’t forget the "joie de vivre" et la naissance du Grand Blond (Le Grand Blond à la chaussure noire / Le retour du Grand Blond).

Cinéma fantastique

Session spéciale autour des effets spéciaux animée par Pascal Pinteau : présentation et rencontre avec le public sur la création et l’animation de personnages en 3D. Avec des extraits des making of de Scooby Doo, Garfield, Le Monde de Narnia et Une Nuit au Musée… Animé par un spécialiste du genre, Pascal Pinteau, auteur du best-seller Effets Spéciaux : des hommes, des techniques et des machines paru aux éditions Minerva.

Nuit Gore

Une nuit pour frissonner devant les making of des films : Destination Finale 3 de James Wong, Ichi the killer de Takashi Miike. Cette nuit permettra également au public de découvrir les documentaires Dr Gore et Film Fright ainsi que des modules réalisés sur le tournage du film À l’intérieur d’Alexandre Bustillo et Julien Maury.

Nuit Télé

Un programme spécial concocté à partir de divers making of, scènes coupées et bêtisiers de séries télévisées françaises et internationales.

Cinéma, animation et jeux vidéo

Projection de making of de films et jeux vidéo suivie d’une rencontre avec les spécialistes de l’EESA d’Orly (Ecole Européenne Supérieure d’Animation).

Focus sur le cinéma asiatique contemporain

Une sélection de documentaires et de making of de films asiatiques contemporains, présenté par Yves Montmayeur, spécialiste du genre.

Focus sur les métiers du cinéma

Rencontre : Les droits d’auteur des making of, bonus dvd et créations musicales.

Rencontre professionnelle autour du thème des droits d’auteur, de leur répartition mais aussi de la création commune entre cinéma/TV et musique. En présence notamment de Laurent Petitgirard (compositeur et président de la SACEM) et Maïdi Roth (compositrice de la musique de la série Plus belle la vie).

Master class

La bande annonce cinéma, ou comment positionner un film dans les esprits avec Sonia Mariaulle, directrice de Sonia Tout Court, spécialiste parisienne de la création de bande annonce et Nathalie Doloy, productrice.

Carte blanche à Laurent Bouzereau

Le président du jury officiel, star du making of venu tout spécialement des Etats-Unis, présentera au public son making of de Reds réalisé par Warren Beatty et sera disponible pour répondre aux questions du public. Cette projection sera suivie d’une séance de dédicace de son livre James Bond, le secret d’un mythe à la Fnac de Cannes.

Hommage à un Cannois, David Dessites

Projections du making of Joyeux Noël : au-delà des tranchées et d’extraits du making of du film Les Chevaliers du Ciel commentées par son réalisateur. Depuis plusieurs années, le Cannois David Dessites s’est fait connaître dans l’univers du making of comme l’un des spécialistes du genre. Récemment, il a réalisé les making of de Renaissance ou encore Indigènes.

Exposition

Les affiches auxquelles vous avez échappées par Laurent Luffroy en sa présence. Le maître français de l’affiche de cinéma (plus de 250 affiches de films, dont celles des films de Luc Besson, Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain…) profitera du FIMO et de l’enceinte prestigieuse du Palais des Festivals pour présenter une sélection de ses projets d’affiches refusés.

À lire sur onirik
L'auteur Cécilia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr