Onirik
La couleur des sentiments - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 6 février 2011.

Un remarquable premier roman qui nous transporte en 1962 à Jackson. Trois voix de femmes, une blanche et deux noires, nous font revivre la ségrégation raciale qui s’exacerbait dans l’état du Mississippi à deux ans de l’abolition des lois Jim Crow.



Editeur : Jacqueline Chambon

roman de Kathryn Stockett

Présentation de l’éditeur

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Passionnant, drôle, émouvant, La Couleur des sentiments a conquis l’Amérique avec ses personnages inoubliables. Vendu à plus de deux millions d’exemplaires, ce premier roman, véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est un pur bonheur de lecture.

Avis d’Enora

Dans le Mississipi chaque famille blanche a une domestique noire pour tenir la maison et s’occuper des enfants. Quand Skeeter revient de l’université, elle s’aperçoit que la bonne qui l’a élevée et pour qui elle éprouve un amour filial sincère, n’est plus là.

Ses questions se heurtent à un mur de silence aussi bien de la part de sa mère que de celle d’Aibileen, une domestique noire qui l’aide à remplir sa chronique sur les conseils ménagers dans le petit journal local. Quand sa meilleure amie propose une loi pour interdire aux noirs d’utiliser les toilettes des blancs, elle décide de réagir. Skeeter va alors convaincre les bonnes de raconter leurs conditions de vie au service des blancs, afin de les retranscrire dans un livre.

La couleur des sentiments est un roman polyphonique à trois voix qui raconte la vie des femmes noires dans les années 1962, leurs joies, leurs peines, leurs doutes, leurs espoirs. Un roman subtil, pudique, tout en nuances qui pointe parfaitement tous les paradoxes qui régissent les relations. L’écriture est ciselée et donne vie en quelques phrases à une galerie de portraits féminins inoubliables.

Récit cruel, émouvant mais aussi plein d’humour et de tendresse, il tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page. Bouleversant !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 525
Editeur : Jacqueline Chambon
Sortie : septembre 2010
Prix : 23,80 €

L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr