Onirik
To seduce a sinner - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le lundi 16 mars 2009.
Editeur : Forever

roman d’Elizabeth Hoyt

Résumé de l’éditeur

THE ONE THING HE CANNOT REVEAL
For years, Melisande Fleming has loved Lord Vale from afar . . . watching him seduce a succession of lovers, and once, catching a glimpse of heartbreaking depths beneath his roguish veneer. When he’s jilted on his wedding day, she boldly offers to be his.

TO THE ONE WOMAN HE MOST DESIRES
Vale gladly weds Melisande, if only to produce an heir. But he’s pleasantly surprised : A shy and proper Lady by day, she’s a wanton at night, giving him her body—though not her heart.

IS HIS DEEPEST NEED . . .
Determined to learn her secrets, this sinner starts to woo his seductive new wife—while hiding the nightmares from his soldiering days in the Colonies that still haunt him. Yet when a deadly betrayal from the past threatens to tear them apart, Lord Vale must bare his soul to the woman he married...or risk losing her forever.

Avis de Callixta

To seduce a sinner est le second tome de la série d’Elizabeth Hoyt sur quatre soldats qui ont fait les guerres indiennes au dix-huitième siècle. C’est la période de prédilection de cet auteur et après avoir déjà signé un brillant premier roman, To taste temptation elle continue avec un somptueux second opus. Peu d’écrivains ont enchaîné les excellents livres à ce point. Jugez plutôt : sur ses cinq livres déjà sortis, tous ont révélé une maîtrise impeccable de l’écriture et des personnages originaux et fascinants.

To seduce a sinner illustre parfaitement toutes ces qualités. Il met en scène deux héros atypiques, formidablement séduisants. Melisande est une jeune femme de vingt-huit ans, effacée et discrète, toujours vêtue de tenues ternes et simples. Elle passe le plus souvent inaperçue et mène une vie solitaire avec son petit terrier, Mouse. Elle a pourtant une vie intérieure et une nature passionnée bien cachée. Depuis de longues années, elle est amoureuse de Lord Vale. Nous l’avions rencontré dans le premier roman. Il était alors le fiancé de l’héroïne, Emeline, qu’il avait laissée partir de bonne grâce quand elle était tombée amoureuse. Au début de ce roman, il est pour la seconde fois abandonné par sa fiancée qui est elle aussi en aime un autre. Cette fois, il désespère de trouver une épouse lorsqu’il a la surprise de voir Mélisande se présenter et lui offrir sa main. Elle lui retire ainsi une épine du pied et il va accepter. Il est en fait bien plus préoccupé de ce qu’il a appris quelques temps auparavant de la bouche de Sam Hartley, un ancien de ses compagnons soldats qui a épousé Emeline : leur groupe a été trahi et si certains ont été torturés et tués au Canada par les Indiens Wyandot c’est parce que l’un d’entre eux a livré leur position.

Le roman va trouver un parfait équilibre entre la relation qui se noue maladroitement entre ce couple qui ne se connaît pas très bien et la poursuite obsessionnelle de la vérité par Jasper. La relation entre ces deux personnages qui ont tous deux refoulé beaucoup est une merveille de finesse et de romantisme. Melisande n’est pas exactement ce qu’elle semble être. La simple et discrète jeune femme est très intelligente et a été douloureusement touchée par une histoire d’amour antérieure. Elle en a conclu qu’elle devait garder ses sentiments derrière un haut mur et ne laisser passer que ce qu’elle peut contrôler. Elle aime Vale depuis des années et s’est toujours tue ne pensant pas avoir la moindre chance mais elle a su superbement la saisir dès qu’elle a pu. Elle a bien l’intention de ne rien lâcher. Sa détermination, son audace pour y parvenir sont admirables et rarement vues dans la romance. Nous sommes loin des jeunes femmes timorées et craintives mais totalement dans le contexte de l’époque. Elle a un peu d’expérience et très envie d’avoir sa part de bonheur. Ce qu’elle parvient à provoquer et à arracher la ravissent et nous aussi ! Vale est également réussi en grand séducteur loin d’être beau mais avec tellement de charme. Il va littéralement se faire séduire par cette femme que rien ne désignait comme telle. Elle va assiéger son cœur, sa tête et ses peurs. Il ne semblait pas facile d’en faire un grand héros avec son physique atypique, son traumatique passé et ses maladresses mais nous ne pouvons que plonger ! Il faut d’ailleurs signaler sa performance lamentable lors de sa nuit de noces digne d’une anthologie des grands moments ratés ! Mais il va se rattraper et lui aussi apprendre à bousculer les craintes et la pudeur des sentiments de son épouse.

Pendant ce temps, le mystère de celui qui a trahi se lève peu à peu. Il ne s’agit certainement pas d’une intrigue complexe mais de la progression de ce qui avait déjà été partiellement expliqué dans le premier tome. Cela permet également de mieux saisir le traumatisme de ces soldats que l’on ne comprenait pas du tout à l’époque.

A côté de ce couple formidable, n’oublions pas Mouse, le petit chien de Melisande qui a un rôle à part entière. Elizabeth Hoyt réussit même à introduire dans ce roman riche une petite mais délicieuse intrigue secondaire autour de la femme de chambre de Melisande. Nous découvrons également les futurs héros du prochain livre dont les quelques scènes donnent une furieuse envie de les découvrir : Alistair Monroe est lui aussi un rescapé des guerres indiennes, défiguré par les tortures et Helen est une jeune femme, maîtresse durant de longues années d’un duc qu’elle a finalement quitté. En peu de lignes, Elizabeth Hoyt parvient à nous les rendre fascinants.

Sa plume est toujours aussi alerte et ironique. Elle balance entre scènes amusantes et romantisme poignant avec une grande aisance et à un immense talent pour découvrir des angles nouveaux dans la romance traditionnelle. Comme il est habituel chez elle, elle raconte une légende dont les épisodes figurent en tête de chaque chapitre et le livre qui rassemble les quatre contes de chacun des romans va passer entre les mains d’Helen qui doit le recopier. Il avait été transmis par Emeline, la première héroïne. Il lui permettra sans doute d’apprivoiser Alistair si cruellement blessé et sera sans aucun doute entre les mains de la prochaine héroïne dans le dernier tome.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 400
Editeur : Forever
Collection : Legend of the Four Soldiers
Sortie : 28 octobre 2008
Langue : anglais
Prix : 5,29 €


A lire aussi sur Onirik

Parce que je vous aime - Avis +
Ma sorcière adorée - Avis +
Le duc de minuit - Avis +
Le lord des ténèbres - Avis +
Puritaine et catin - Avis +
Puritaine et catin - Avis +
Liaison inconvenante - Avis +
L’homme de l’ombre - Avis +
Désirs enfouis - Avis +
Troubles plaisirs - Avis +
Troubles intentions - Avis +
Le Reclus - Avis +
Le revenant - Avis +
Wicked intentions - Avis +
Séduire un séducteur - Avis +
Les vertiges de la passion - Avis +
The ice princess - Avis +
To desire a devil - Avis +
Le dernier duel - Avis +
Hot - Avis +
Hot
Liaison inconvenante - Avis +
To taste temptation - Avis +
The raven Prince - Avis +
Interview d’Elizabeth Hoyt - VF
Interview d’Elizabeth Hoyt - VO
The leopard prince - Avis +
The serpent prince - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr