Onirik
Réveillon à la télé : suicide assuré !
Onirik -> Télévision -> Dernière mise à jour : le samedi 6 juillet 2019.

Y a-t-il d’autres qualificatifs que déprimant, consternant, horripilant... pour décrire ce soir de réveillon lorsque l’on regarde le programme télévisé ? Il est incroyable tout de même que les chaînes ne soient pas capables de concocter un programme attrayant.



24 - 25 décembre 2007

Partant de l’idée que tout le monde réveillonne en famille, ou que ceux qui restent chez eux sont des gens séniles qui vont aller se coucher à 21 heures, entre les pubs ou Charlize Theron se dessape en murmurant j’adore pour Dior, histoire de donner la crise cardiaque nécessaire aux petits vieux qui s’attarderaient pour laisser la place aux sans logis de Don Quichotte qui passent de monuments en monuments, ou à celles qui vantent les mérites de chocolats Oraia, histoire de faire saliver les mêmes petits vieux dégoûtés par ceux offerts par la mairie dont même leurs chiens ne veulent pas, nous arrivons directement sur TF1 ou l’on est prévenu : attention à la marche... justement, sautons allégrement par-dessus. Voir la Miss France cru 2008 réveillonner avec Jean-Luc Reichmann tout content d’avoir enfilé le costume de père-noël quinze jours avant avec rires et commentaires appuyés pour nous persuader que tout est en direct hein !!! me semble au-dessus de la force du commun des mortels de subir cela sans prendre de calmant.

Sur France 2, quelle bonne idée de programmer un film d’animation, le Pôle express, qui, pourtant de 2004, est déjà tombé dans l’oubli compte-tenu de son intérêt plus que ténu... Mais la soirée la plus décalée nous est proposée par France 3 : une compilation de tous les moments télévisés de Noël depuis x années... Je resterai presque chez moi pour subir Tino Rossi en train de chanter petit papa-noël avec les petits chanteurs qui portent leur croix. Là, nous avons l’impression d’être dans une journée sans fin, façon cauchemardesque ! Et que dire du show Noël 1987 sur AB1, dans lequel erre Dorothée survitaminée et hystérique ? Rien... Heureusement que Chicken Run débarque sur M6, mais bon, si vous avez le DVD... ce serait sympa de voir un film plus adapté à Noël, non ?

En passant par tous les bêtisiers possibles et inimaginables qu’ils souhaitent nous ingérer de force comme si nous étions des canards prêts à devenir le magret des publicitaires, après le Chicken run, voici le Chicken little sur Canal+... Il y a un problème avec le prix du poulet cette année ? Un retour de la grippe aviaire ?

Arte qui pense s’adresser comme toujours au commun des mortels, sort un film qui s’adresse au cinquantenaire type en lui parlant d’une série totalement oubliée qui n’intéresse plus grand monde : Daktari, en programmant Clarence, le lion qui louchait, que l’on retrouverait plutôt sur Ciné cinéma classic à 9 heures du matin, si le monde tournait rond... TPS Star nous présente une énième série Z, totalement poussive, un Noël de folie, qui n’en a que le titre ! A pleurer... et en parlant de pleurer, nous avons aussi les oëls qui se terminent mal !

Même si le bon film Joyeux Noël sur Cinéma Premier montre une vraie sincérité, sa fin, loin d’être optimiste plombe l’atmosphère. Quant à Cabaret, l’excellent musical sur Ciné Cinéma Culte, au final, le nazisme a pris le pouvoir ! Et du côté de la guerre de Sécession ? Demandez au Quatre filles du Docteur March, comment elles la supportent tout en se vautrant dans les bons sentiments en pleurant toutes les larmes de leurs (notre) corps. Mais ce n’est pas grave, sur Téva, voila que la famille Ingalls débarque dans une déferlante surdose de sirop spécial Noël... Au secours !!!

Bon... avec la TNT ou le câble, vous pourrez trouver l’échappatoire : la soirée Simpson spéciale Noël sur W9, ou vous visionnerez jusqu’à l’overdose six épisodes... Pourquoi pas ? Sinon, sur France 4, à voir et revoir Beetlejuice, remontera le moral de tous ceux qui flancheraient mais qui hurleront en même temps que Harry Belafonte : "Day’O !!!". Cependant, la seule vraie bonne soirée que vous passerez, c’est avec les Marx Brothers sur Ciné Cinéma Classic avec Une nuit à Casablanca. Lorsque Woody Allen rate son suicide dans Annie Hall, il se réfugie dans un cinéma et oublie sa tentative en se focalisant sur Groucho, Harpo et Chico qui chantent et dansent dans le final de la Soupe au Canards. Donc, c’est vrai que ce n’est pas spécialement un film de Noël, mais une soirée ou l’évasion et la détente sont au rendez-vous ! Que demander de plus ?

Au moins qu’une des chaînes ait la décence de mette un film sur la nativité... ou bien au moins... au moins... La vie est belle de Frank Capra. Cela date de 1946, c’est en noir et blanc, mais quand on le revoit on a enfin l’impression de ressentir l’esprit de Noël !


A lire aussi sur Onirik

Julius Henry Marx connu du monde entier sous le pseudonyme de Groucho Marx : Portrait
Ciné+ Classic - Une nuit à Casablanca
Arte - Soupe au canard
Ciné+ Classic - Chercheurs d’Or
Orange CinéGéants - Panique à l’hôtel
Le club des policiers yiddish - Avis +
Ciné Cinéma Classic - Une nuit à Casablanca
Evolution des minorités dans le cinéma américain
Arte - Du Shtetl à Broadway
Restauration pour les Marx Brothers !
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


du 25 octobre au 5 novembre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr