Onirik
Le musée des vampires - Avis +
Onirik -> Culture -> Exposition, musée, Salon -> Dernière mise à jour : le lundi 16 avril 2007.
Ou comment se familiariser avec nos amis aux dents acérées ?

Le musée des vampires de Jacques Sirgent est une première dans le monde vampirique. De plus, il est unique en son genre. Son seul concurrent devait ouvrir en août 2005 aux États-unis. Mais, ce projet américain n’a pas abouti.

Jacques Sirgent présente son musée privé comme celui de l’imaginaire. La place est inaugurée le 08 mars 2005 et officiellement ouverte depuis la fin du même mois. En entrant par cette petite porte au fin fond d’une allée sombre, le visiteur sent la passion du maître des lieux pour les vampires et tout ce qui s’y rapporte. Un nombre impressionnant d’objets divers [1] est exposé dans la salle principale. La pièce maîtresse de cette collection hétéroclite mais organisée est un ensemble d’armes de destruction vampirique âgées de 150 ans. La collection littéraire, cinématographique, d’objets et d’affiches est en perpétuel agrandissement.

En août 2006, Jacques Sirgent a agrandit son musée de quatre salles supplémentaires :

- Une salle d’exposition d’affiches rares de films vampiriques absoluement magnifiques ;

- La reconstitution complète d’une ruelle de Whitechapel, quartier de Londres où sévissait Jack l’Éventreur en 1888. Une conférence sur le premier tueur en série reconnu comme tel comme source d’inspiration du Dracula de Bram Stoker y a régulièrement lieu. Cette salle peut accueillir 30 à 35 personnes. Au-delà de ces aspects purement techniques, cette salle construite dans la cave d’une demeure datant des années 1880 est purement effrayante. Il y fait très sombre. De plus, froide et glaciale, elle reproduit tout ce que l’esprit humain a de mauvais. Et, soumis à son imagination fertile plus que débordante, on y “voit” les ruelles ténébreuses et sordides du quartier londonien telles qu’elles auraient pu être à la fin du XIXe siècle. Trop glauque ! Les deux mannequins inanimés dans le faible lumière rouge sombre, rouge sang semblent si réels que le visiteur est très mal à l’aise. Il est à deux doigts de sentir l’haleine dérangée de Norman Bates sur sa nuque. London 1888 est un jeu tiré d’une des énigmes les plus célèbres de l’histoire moderne.

- Une bibliothèque, une salle de réunion et une salle de projection ;

- La salle rouge représente le caveau de la comtesse Bathory, siège d’une conférence sur la comtesse sanglante et lieu d’exposition de tableaux de la charmante aristocrate.

Il souhaite y ajouter une salle d’effets spéciaux avec un cercueil qui s’ouvre pour le côté promotionnel.

Le propriétaire de cet étrange endroit possède 568 films et documentaires, principalement occidentaux, et pas loin de 500 livres. Une partie de la bibliothèque et de la vidéothèque comporte des objets très rares comme la première édition française de Dracula de Bram Stoker. Jacques Sirgent est également joueur : on remarque de nombreux jeux de société - mais très peu de jeux virtuels car, selon lui, ils manquent d’humanité et sont donc moins conviviaux. La visite du musée dure deux heures. Mais, elle se prolonge fréquemment. Par ailleurs, le public peut venir et rester tous les soirs jusqu’à minuit et jusqu’à 5 heures du matin le samedi. De plus, toute manifestation culturelle (littéraire, cinématographique, ...) peut y être organisée.

Jacques Sirgent est passionné par le vampire, de l’ancien au récent. De plus, il en a une connaissance encyclopédique de tout ce qui concerne les êtres de la nuit : de l’occident à l’orient, de l’ancien au récent. De plus, Jacques Sirgent est un travailleur acharné : il est toujours à l’affût de nouvelles informations et enquête actuellement sur le mystère Elisabeth Bathory (1560-1614), la Comtesse Sanglante. Il réhabilite progressivement Halloween. Il recommande vivement morure.net qui est, selon lui, le meilleur site concernant les créatures de la nuit. Cette adresse web recense 600 titres de films.

Le nombre de visiteurs a récemment augmenté de 30 %.

Fiche Technique

Musée des vampires

14 rue Jules David

93 260 Les Lilas

01 43 62 80 76

06 20 12 28 32

courriel : museedesvampires@wanadoo.fr

Métro : mairie des Lilas (ligne 11)

Visites guidées et conférences uniquement sur réservation

Prix d’entrée : 6 euros

Les vendredis et samedis de 20 heures à minuit : dîner sur réservation (maximum dix personnes) comprenant un repas complet, une visite guidée, un choix de jeux et de sujets de conversations thématiques librement choisis

Site officiel du musées des vampires

[1] Affiches, miroirs, livres, etc.


A lire aussi sur Onirik

Ange Vampires Démons - Avis +
Le dossier vampirique d’Onirik
Les voleurs d’âmes - volume 1 : le tombeau de Drakula - Avis +
Encres de Sang - Premières Rencontres Internationales de Littérature Vampirique
Les voleurs d’âmes - volume 2 : Euryale de Mortsauve, roman fantastique de Jacques Sirgent
L'auteur Cécilia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr