Onirik
Kaboul Disco, tome 1 : Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan ? - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le lundi 1er octobre 2007.
Editeur : La Boîte à bulles

de Nicolas Wild

- La guerre est finie en Afghanistan non ?

Coincés dans un loft à Kaboul, divers protagonistes de la bande-dessinée et de la pub se posent une question existentielle : qui doit sortir du loft pour se faire kidnapper ? Mais comment en est-on arrivé là ?

"Agence de communication afghane cherche auteur de bande dessinée pour venir travailler à Kaboul". C’est à partir de cette info glanée sur le net que Nicolas Wild s’est retrouvé en Afghanistan pour oeuvrer sur une bande-dessinée traitant de la constitution afghane [1] puis sur la propagande militaire pour l’armée afghane. Après un séjour imprévu en Azerbaïdjan parsemé de derricks...

- Do you speak english ?
- NIETT ! !

..."un charmant pays, riche en pétrole et pauvre en droits de l’homme" il découvre l’Afghanistan un pays parsemé de carcasses de tanks soviétiques, avec ces anciens champs de mine et sa guérilla actuelle. Ensuite il s’agit de prendre connaissance avec son logement : "le froid a fait péter les canalisations. On n’a plus d’eau. Le plafond de la chambre fuit". Précisons qu’en hiver la température tombe à - 15 °C et que le chauffage est censé fonctionner... oui en théorie. Le temps passera. Les saisons se succéderont puis viendra la période de reproduction des scorpions, sans oublier les Talibans (actifs en toute saison).

Après l’installation vient l’apprentissage de la langue afghane auprès d’un autochtone :

- Nous allons étudier plus à fond les formules de politesse.
- On pourrait pas apprendre des insultes plutôt ?
- Mais, enfin ! Nous sommes un peuple très poli. Il n’y a pas d’insultes.
- Vous voulez nous faire croire qu’en 23 ans de guerre aucun Afghan n’a été tenté de dire la moindre insulte ?

Puisqu’il s’agit de faire une BD sur la constitution afghane pourquoi ne pas dessiner le parlement afghan ? A quoi ressemble t’il ? A rien, il n’existe pas.

Hormis ces petits problèmes il faut se consacrer à son travail. Ce n’est guère difficile puisque pour des raisons de sécurité les membres de l’équipe sont le plus souvent bloqués dans leur local pour des raisons diverses : période de manifestations, respect du couvre-feu, crainte des kidnappings. D’où la comparaison avec un certain loft. Mais pour qui doit-on voter ? (c’est à dire pour la personne qui doit sortir afin de se faire enlever). Signalons parmi tous les candidats et candidates une américaine ayant participé à la campagne politique d’un dénommé Georges Bush en Floride et qui affirme que c’est grâce à elle que le président des USA a été élu. Répétons la question : pour qui doit-on voter pour le kidnapping ?

Nicolas Wild [2] décrit son expérience afghane en se livrant à une peinture pittoresque des protagonistes héroïques du monde de la BD travaillant dans des conditions cauchemardesques dans la lignée de Pyongang de Guy Delisle.

Fiche Technique

Auteur : Nicolas Wild
Editeur : La Boîte à bulles
Collection : Contre Coeur
Prix : 17 euros
Sortie : octobre 2007
Inédit, 160 pages

Site de l’auteur

[1] la BD Yassin et Kâraâraouf

[2] Le voeu de Marc, Le voeu de Simon (La Boîte à bulles)


A lire aussi sur Onirik

Kaboul Disco 2 : Comment je ne suis pas devenu opiomane en Afghanistan - Avis +
L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

20 mai : Gagnez 4 La Porte des abysses


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr