Onirik
Marie-Antoinette - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 14 septembre 2007.

Canal+ diffuse depuis mercredi le film historique qui était en compétition à Cannes en 2006 : Marie-Antoinette, de Sofia Coppola. Un très bonne surprise.

film américain de Sofia Coppola (2006)

L’histoire

Pour sceller l’amitié entre la France et l’Autriche, Louis XV (Rip Torn) fait venir en France Marie-Antoinette (Kirsten Dunst), la fille de Marie Theresa d’Autriche (Marianne Faithfull) pour épouser son petit-fils, le futur Louis XVI (Jason Schwartzman). Marie-Antoinette, alors adolescente, se retrouve à Versailles et, pour ne pas sombrer dans l’ennui, elle profite au maximum de tout le luxe de la cour. Tout cela se terminera mal, avec la Révolution.

Avis de Luc

En découvrant le dernier film de Sofia Coppola, intitulé tout simplement Marie-Antoinette, je m’attendais au pire : décor kitch, invraisemblance, anachronisme, bref tout ce que les américains nous offrent souvent quand ils décrivent l’histoire de France. A ma grande surprise, rien de cela n’est arrivé. Certes, on voit dégouliner le champagne, on voit Marie-Antoinette de bâfrer de gâteaux et de macarons, s’habiller kitch dans des couleurs pastel, mais l’essentiel est préservé. L’histoire de France est respectée (ouf !) mais elle est contée par le petit bout de la lorgnette, à savoir, uniquement par le biais de Marie-Antoinette, âgée seulement de 14 ans quand elle débarque à Versailles, qu’elle ressent immédiatement comme un monde hostile. Même le mari qu’on lui impose, le futur Louis XVI, est aussi immature qu’elle et ne constitue pas un soutien moral. Celui-ci s’intéresse plus aux serrures et à la chasse qu’à elle. Alors, elle décide de se plonger dans le luxe. Elle va à l’opéra, s’habille de toilettes kitch, ses coiffures sont invraisemblables, elle s’amuse avec ses belle-soeurs, elle rit, elle vit dans son palais, le petit Trianon, elle se fait construire une ferme pour être dans l’air du temps du retour à la nature prôné par Jean-Jacques Rousseau, elle va dans des bals masqués (où elle rencontre son seul amant, Axel von Fersten) et finalement s’évade dans la futilité.

Pendant ce temps, Louis XVI préfère aller à la chasse à Rambouillet ou s’intéresser à l’histoire des serrures ("ils faisaient des serrures en bois au temps des pharaons", dit-il à son épouse qui l’écoute en souriant) qu’à être un époux attentionné, et le couple royal nous émeut. Ils sont interprétés par deux acteurs excellents : Kirsten Dunst (qui jouait déjà dans le premier film de Sofia Coppola Virgin Suicide) campe une Marie-Antoinette à la fois frivole et attachante. Louis XVI est joué par un acteur inconnu mais excellent, Jason Schwartzman (qui sera à l’affiche en janvier prochain du prochain film de Wes Anderson, The Darjeeling limited). Leur couple d’adolescents qui grandit trop vite finit par nous toucher. Leur histoire finira mal, avec les révolutionnaires qui les chassent de Versailles, et la dernière image du film est émouvante.

Un très beau film, qui clôt en beauté la trilogie de Sofia Coppola sur le désarrois des jeunes filles (après Virgin Suicides et Lost in translation).

Une bonne surprise à découvrir en ce moment sur Canal+ codé.

Ailleurs sur Onirik

Avis de Valérie sur Marie-Antoinette

Fiche technique

Genre : historique

Titre original : Marie-Antoinette

Durée : 123 minutes

Avec Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Rip Torn, Judy Davis, Asia Argento, Marianne Faithfull, Aurore Clément, etc.


Portfolio


(54.6 ko)

A lire aussi sur Onirik

DVD : Sofia Coppola l’intégrale
The Bling Ring
Marie-Antoinette- Avis +/-
Sortie en DVD de The Bling Ring
L'auteur Luc
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr