Onirik
DVD : The Perfect candidate - Avis +
Onirik -> Cinéma -> DVD - VOD -> Dernière mise à jour : le dimanche 17 janvier 2021.

Quand une femme décide de faire de la politique en Arabie Saoudite !



Studio : Le Pacte

film saoudien de Haifaa Al Mansour (2020)

Présentation officielle

Maryam est médecin dans la clinique d’une petite ville d’Arabie saoudite. Alors qu’elle veut se rendre à Riyad pour candidater à un poste de chirurgien dans un grand hôpital, elle se voit refuser le droit de prendre l’avion. Célibataire, il lui faut une autorisation à jour signée de son père, malheureusement absent. Révoltée par cette interdiction de voyager, elle décide de se présenter aux élections municipales de sa ville.

Mais comment une femme peut-elle faire campagne dans ce pays ?

Avis de Claire

Nous n’avions pas eu l’occasion de voir le dernier long-métrage de Haifaa Al Mansour en salles. Le film était sorti cet été, entre deux confinements. On avait donc manqué son retour dans son pays d’origine, l’Arabie Saoudite. C’est une erreur réparée à présent grâce à ce DVD édité chez Le Pacte. Première réalisatrice reconnue de l’état saoudien, elle nous avait éblouis avec son premier film, Wadjda (2012), qui narrait les aventures d’une fillette dont le rêve était de faire du vélo.

Depuis, la réalisatrice s’est affirmée, même si elle réalisait là un coup de maître. On la retrouve dans les crédits de la série Netflix The Society, dont elle a signé quelques épisodes. Toujours pour la célèbre plateforme, elle a aussi réalisé Une femme de tête (2018), qui raconte l’émancipation d’une femme à travers le mouvement Nappy. Pour elle qui vient d’un pays où la femme doit cacher ses cheveux, le sujet ne pouvait que l’attirer. Enfin, elle se distinguait aussi en 2018 avec le biopic sur Mary Shelley, autre figure féminine de tête.

Avec The Perfect candidate, elle revient donc aux sources. On l’avoue franchement, on a préféré son premier opus, déjà très abouti, même si ce nouveau film met à nouveau en lumière l’émancipation d’une femme, et au-delà, de toutes les femmes de son pays. Maryam est une héroïne mature, contrairement à l’ado Wadjda, elle est accomplie, et dans n’importe quel autre pays, elle serait une femme libre, indépendante, sûre d’elle. Mais en Arabie Saoudite, une femme est mineure à vie, éternelle dépendante d’un tuteur, la plupart du temps un père, un frère ou un mari.

Maryam vient d’une famille modeste, croyante, mais peu conventionnelle puisque ses parents sont musiciens. Son père joue et enseigne l’oud, sa mère -dont la mémoire habite constamment le film- était chanteuse. Deux professions mal vues par le régime et d’autant plus mises à mal au quotidien. Si sa soeur est vidéaste et photographe (en particulier pour des mariages), Maryam a choisi une voie plus radicale de changer son monde, envers et contre tout, elle est devenue médecin urgentiste.

Son destin bascule lorsqu’elle décide de se battre pour faire refaire la route boueuse qui mène à la clinique où elle officie. Celle-ci, constamment en mauvais état, empêche les ambulances ou les urgences d’approcher. Mais pour faire changer les choses, il faut être candidat aux élections locales. Qu’à cela ne tienne, Maryam dépose sa candidature. Alors qu’elle puise en elle les forces nécessaires pour combattre les préjugés, elle se rend compte que toute sa famille voit son quotidien chamboulé...

La réalisatrice suit son personnage au plus près, on entre dans son intimité, mais aussi dans celle des femmes saoudiennes en général. En effet, on ignore tout ce qui se passe derrière des portes fermées ou des rideaux baissés. Entre elles, les voiles et les entraves tombent, elles se libèrent, autant le corps que la parole, autant les esprits que les coeurs. Et on doit le reconnaître, cela fait du bien. On imagine ces femmes constantes prisonnières, mais elles ont appris à profiter du moindre espace de liberté.

Le DVD propose également un making-of de dix-huit minutes, intéressant à plus d’un titre car il place les éléments du film en contexte. Haifaa Al Mansour avoue que la situation change rapidement pour les femmes dans son pays, que les différences sont déjà énormes entre son premier et son dernier film. Par exemple, elle n’a pas eu besoin de se cacher dans une camionnette pour tourner, mais a pu diriger une vraie équipe, même composée d’hommes.

Assurément une réalisatrice à suivre, on a hâte de découvrir son prochain projet.

Fiche technique

Avec : Mila Al Zahrani, Dhay, Nora Al Awad, Khalid Abdulraheem, Shafi Alharthy

Durée : 108 minutes

Sortie : 16 décembre 2020

Studio : Le Pacte

Prix : 19,99 €


A lire aussi sur Onirik

Arte - Wadjda
Canal+ - Mary Shelley
Mary Shelley
DVD : Wadjda - Avis +
DVD : Wadjda
Wadjda
Rencontre avec Haifaa Al Mansour
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr