Onirik
Borat - Avis - et +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 20 novembre 2006.

Sacha Baron Cohen aka Ali G, aka Borat revient au grand écran avec un film qui ne laisse personne indifférent !



film américain de Larry Charles (2006)

Synopsis

Borat, reporter kazakh, est envoyé aux Etats-Unis par la télévision de son pays pour y tourner un reportage sur le mode de vie de cette nation vénérée comme un modèle. Au cours de son périple, il rencontre de vraies personnes dans des situations authentiques, avec les conséquences les plus incroyables. Son comportement à contre-courant provoque les réactions les plus diverses, et révèle les préjugés et les dessous de la société américaine. Aucun sujet n’échappera à sa soif d’apprendre, même les plus extrêmes.

Avis de Valérie

Il y a du génie dans Sacha Baron Cohen ! Digne héritier des plus grands comiques de notre Histoire (Laurel et Hardy, Groucho Marx, mais on y trouve également du Jackass, Lafesse, Baffie, Benny Hill, les Inconnus, les Nuls, etc.), il arrive à cumuler une sensibilité extrême, un sens du ridicule pointu et une empathie hors du commun. S’il arrive à mélanger harmonieusement tous les genres de comique, il crée pourtant une oeuvre unique ayant sa propre couleur ne pouvant n’y être comparée, ni égalée.

On ne peut que saluer, également, son courage et sa détermination. Il se met dans des situations totalement folles et arrivent à s’en sortir sans trop de dommages.

Borat est un film à la fois très drôle, poussant à la réflexion ET à la remise en question de ses propres valeurs tout en titillant fortement nos gênes. Il y a des tonnes de niveaux d’interprétation et de degrés, proposant à chacun tout d’abord une lecture basique de son film (les nantis sont écœurants, les laissés pour compte ont de l’humanité) tout en détruisant ces arguments grâce à la méchanceté abrupte et pétrie de tous nos secrets honteux de son héros, Borat. A noter, le talent de Ken Davitian (Azamat Bagatov) qui est tout aussi crédible que Baron Cohen dans son rôle de producteur Kazakh que l’est ce dernier dans celui de grand dadais réac’.

Borat est bien plus fin et intelligent que sa précédente création Ali G In Da House, prouvant au besoin que Sacha Baron Cohen évolue à vitesse grand V tout en sachant garder une vraie indépendance d’esprit.

Le film de l’année en attendant la sortie DVD de l’année prochaine pour apprécier les coupes au montage !

Avis de Cécilia

Le décalage culturel permet des situations aussi bizarres et farfelues qu’humoristiques et je suis toujours la première à en rire. Mais, à mon sens, Borat pousse le bouchon jusqu’au racisme forcené. Qu’y a t il de drôle dans le fait de moquer lourdement de l’ignorance, du malheur, de la pauvreté ou de la malchance d’autrui ? De plus, Borat fait passer tout un peuple pour des crétins de dernière zone. Borat m’a atterrée, outrée et choquée. Je n’arrive pas à déterminer ce qui m’a le plus heurtée : le film en lui-même (de l’idée de départ à la distribution) ou le public hilare. Je comprends donc parfaitement pourquoi le Kazakhstan a été scandalisé. Doit-on tout accepté au nom des goûts et de la tolérance ?

Fiche Technique

Genre : comédie

Avec Sacha Baron Cohen, Ken Davitian et Pamela Anderson

Durée : 90 minutes

Année de production : 2005

Date de sortie : 15 novembre 2006

Site Officiel
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Cécilia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr