Onirik
Alice Austen lived here - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le dimanche 3 juillet 2022.

Un roman qui met en lumière une figure méconnue de la culture queer américaine



Editeur : Scholastic

roman d’Alex Gino

Présentation de l’éditeur

From award-winning author Alex Gino comes a groundbreaking novel for children about how important the past can be those trying to create a different future.

Sam is very in touch with their own queer identity. They’re nonbinary, and their best friend, TJ, is nonbinary as well. Sam’s family is very cool with it ... as long as Sam remembers that nonbinary kids are also required to clean their rooms, do their homework, and try not to antagonize their teachers too much.

The teacher-respect thing is hard when it comes to Sam’s history class, because their teacher seems to believe that only Dead Straight Cis White Men are responsible for history. When Sam’s home borough of Staten Island opens up a contest for a new statue, Sam finds the perfect non-DSCWM subject : photographer Alice Austen, whose house has been turned into a museum, and who lived with a female partner for decades.

Soon, Sam’s project isn’t just about winning the contest. It’s about discovering a rich queer history that Sam’s a part of - a queer history that no longer needs to be quiet, as long as there are kids like Sam and TJ to stand up for it.

(Traduction Onirik) L’auteur multi-récompensé Alex Gino présente un roman révolutionnaire pour les jeunes, sur l’importance du passé pour ceux qui essaient de créer un avenir différent.

Sam est très au fait de son identité queer. Sam se définit comme non binaire, et son ami.e proche, TJ, est également non binaire. La famille de Sam est très cool avec tout ça … tant que Sam se souvient que les jeunes non binaires sont également obligés de nettoyer leur chambre, de faire leurs devoirs et d’essayer de ne pas trop contrarier leurs professeurs.

Le respect envers un certain professeur d’histoire est plus difficile en ce qui concerne Sam, car cet enseignant semble croire que seuls les Hommes Blancs Cisgenres et Décédés sont des héros de l’Histoire. Lorsque le quartier natal de Sam, Staten Island, lance un concours pour une nouvelle statue, Sam trouve le parfait sujet tendance queer : la photographe Alice Austen, dont la maison a été transformée en musée et qui a vécu avec une femme pendant des décennies.

Bientôt, le projet de Sam ne consiste plus seulement à remporter ce concours. Il s’agit de découvrir une riche histoire queer dont Sam fait partie - une histoire queer qui n’a plus besoin de se taire, tant qu’il y aura des jeunes comme Sam et TJ pour la défendre.

Avis de Claire

On avait découvert la plume originale d’Alex Gino il y a déjà cinq ans, chez L’Ecole des loisirs, en 2017, avec le roman George, rebaptisé depuis Melissa dans son pays d’origine, aux Etats-Unis. Alex Gino, auteur transgenre, y décrivait le quotidien d’un enfant de dix ans, né garçon, mais qui se rêvait fille. Ce roman a eu le mérite de soulever autant de débats que de controverses, et s’est notamment retrouvé sur la liste noire des romans interdits dans certaines bibliothèques. A contrario, il a également été récompensé par de nombreux prix littéraires.

Avec Alice Austen lived here, Alex Gino se penche sur ses propres souvenirs d’enfance. Originaire de Staten Island, comme le personnage principal de son roman, Sam, qui se définit comme non-binaire, Alex Gino nous offre à nouveau un roman sensible sur la culture queer. En anglais, Sam utilise le pronom personnel They pour se définir, ainsi que TJ, ce qui peut paraître un peu déroutant pour les francophones, lors de la lecture. En français, on peut utiliser le vocabulaire inclusif, du type iel. Mais ce roman n’a pas encore été traduit en français.

Sam et TJ sont ami.es. Dans leur classe, on leur demande de réaliser un exposé sur une personnalité de Staten Island, pour postuler dans un projet d’élaboration de statue, patronné par une association historique locale influente. Sam et TJ pensent qu’il y a bien assez d’hommes blancs cisgenres qui ont une statue à leur effigie. Il est temps de mettre à l’honneur d’autres personnes. Et pourquoi pas une femme ? Voire une lesbienne, même si le terme n’était pas vraiment encore usité à son époque, le choix s’arrête sur la photographe Alice Austen, artiste méconnue mais très talentueuse.

Sam et TJ n’auront de cesse de mener l’enquête sur cette femme en avance sur son temps, et par là même, découvrir des choses sur leur propre cheminement. Ces deux jeunes personnes sont à l’orée de l’adolescence, mais sont bien dans leur tête, dans leur orientation, même si elles doivent se battre au quotidien pour se faire accepter comme leur coeur le ressent. Alice Austen, avec son travail et ses convictions, a ouvert une voie, et il ne serait que justice de lui rendre hommage, de cela Sam et TJ en sont convaincu.e.s.

Dans la réalité, de n’est malheureusement pas encore le cas, sur l’île de Staten Island, d’où est originaire Alice Austen, même si un petit musée retrace sa vie et son oeuvre. Ce roman permet de mettre en lumière sa personnalité et son engagement en tant que femme queer et photographe, dans un monde qui était encore en son temps cloisonné et formaté par et pour des hommes. Pas besoin d’avoir un niveau d’anglais trop pointu pour appréhender ce très joli texte, qui se lit facilement.

Fiche technique

Format : poche
‏Pages : ‎176
Éditeur ‏ : ‎Scholastic
Sortie : 7 avril 2022
Prix : 8,57 €


A lire aussi sur Onirik

George - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr