Une semaine de béatitude – Avis +

Présentation de l’éditeur

Enfin les vacances ! Je suis sur la terrasse du mobil-home. Devant moi, un bourbon dans lequel nagent trois glaçons, quelques arachides à dépiauter, et ma chérie. Les enfants sont à l’aire de jeux. Le temps est radieux, une belle semaine de vacances s’annonce, et rien ne pourra la gâcher.

Eh bien si ! Mon éditeur appelle et me demande de terminer urgemment ma BD, alors que je pensais m’y remettre au retour des vacances.
S’il n’y avait que ça…

Une semaine de béatitude fait suite au roman Un week-end de félicité.

Avis d’Emilie

Tous les parents savent que les vacances, on en revient souvent plus fatigués au retour qu’à l’arrivée. Néanmoins, notre pauvre héros va pousser ce précepte au rang d’Art.

Après deux faux départs, le voilà, lui, sa femme et leurs deux enfants enfin arrivés au camping. Entre éviter les voisins alcooliques, le nazi d’en face et les amis un peu trop encombrants, le séjour s’annonce compliqué.

Tout est raconté du point de vue de l’auteur, et ses pensées valent le détour, même si elles en offusqueront plus d’un. En effet, ce roman, qui a un sacré goût de réalité tout de même, n’est pas destiné au public woke. Il regorge de blagues sur les pédophiles et les animaux morts… âmes sensibles, passez votre chemin ! Mais si c’est votre genre d’humour, vous allez vous éclater. Le texte grouille de clins d’œil qui font exploser de rire, on s’y reconnaît tellement ! Ça part dans tous les sens, ça n’arrête jamais.

On a de la peine pour notre (anti) héros qui se met toujours dans des situations improbables, pour notre plus grand plaisir. Le lecteur a un peu un poste de voyeur, mais la culpabilité de rire de ses mésaventures ne dure pas : on assume notre luxure, avec le soulagement que ça lui arrive à lui et pas à nous.

On peut parfaitement lire ce tome sans connaître le précèdent, mais ce serait vous priver d’une bonne lecture, donc tant qu’à faire, enchaînez les deux.

Enfin, un détail qui a son importance, ce roman nous révèle la prochaine publication de l’auteur, et on peut dire qu’on est impatients ! On espère que c’est véridique, et pas inventé ![[L’adaptation en bande dessinée d’un week-end de félicité]]

Fiche technique

Format : broché ou numérique

Pages : 232

Editeur : auto édité

Sortie : 19 janvier 2023

Prix : 11 €