Onirik
White God - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 28 novembre 2014.

Le film hongrois White God a remporté le Prix Un Certain Regard à Cannes 2014.



film hongrois-suédois-allemand de Kornel Mundruczo (2014)

Présentation du film

Pour favoriser les chiens de race, le gouvernement inflige à la population une lourde taxe sur les bâtards. Leurs propriétaires s’en débarrassent, les refuges sont surpeuplés. Lili, 13 ans, adore son chien Hagen, mais son père l’abandonne dans la rue.

Tandis que Lili le cherche dans toute la ville, Hagen, livré à lui-même, découvre la cruauté des hommes. Il rejoint une bande de chiens errants prêts à fomenter une révolte contre les hommes. Leur vengeance sera sans pitié. Lili est la seule à pouvoir arrêter cette guerre.

Avis de Hiromichi

Ses parents étant divorcés, Lili a une relation un peu conflictuelle avec son père. Mais c’est chez ce dernier qu’elle va devoir vivre les trois prochains mois car sa mère doit aller à l’étranger.

Lili est un peu rebelle, un peu tête de mule et a des habitudes avec Hagen, son chien, que son père ne supporte pas. Après qu’une voisine ait signalée le fait qu’ils logeaient un chien bâtard, ils ont le choix, soit ils payent la lourde taxe sur les bâtards, soit Hagen doit aller à la fourrière. Le père hésite sous l’oeil apeuré de sa fille qui veut protéger son animal.

Elle va alors s’enfuir, faire une fausse fugue car elle sera rapidement rattrapée et sous la fureur de ne pas s’être fait obéi, son père va abandonner le chien sous la détresse et l’impuissance de Lili.

Dans ce film, nous allons suivre en parallèle l’évolution de Hagen dans les rues, ses poursuites par les travailleurs de la fourrière, les amitiés qu’il lie avec d’autres chiens de rues mais également et surtout ses mauvaises rencontres avec la population humaine. On l’utilise, l’achète, le vend, le transforme. Ce n’est plus le Hagen insouciant, il devient une vraie chose. On met ici en avant que les animaux ne sont pas méchants de base mais qu’ils le deviennent, comme pour les humains, les circonstances font qu’on puisse se sentir acculer.

De l’autre côté nous avons Lili qui perd pied également, elle ne supporte pas d’avoir perdu Hagen et met tout en oeuvre pour le retrouver. Mais le chien s’est déplacé et elle n’y arrive pas. Autrement que la recherche de Hagen, Lili passe ici par une phase de son existence, elle perd toute naïveté et grandit plus vite. Par détresse, elle se laisse entraîner, elle perd de vue son but lorsqu’on lui relève plusieurs fois qu’il n’y a plus d’espoir pour Hagen.

L’histoire bien qu’elle puisse sembler banale est vraiment intéressante, on a hâte que nos deux héros se retrouvent et plus on avance plus on se demande dans quel état ils seront. Surtout qu’à partir d’un moment Hagen se lâche et entraîne à sa suite plusieurs centaines de chiens. On retrouve ici des scènes vraiment impressionnantes qui se marient avec la musique, on en frissonne.

Visuellement, ce film est vraiment pas mal, des images restent gravées dans nos rétines tellement leur esthétisme nous touche. Certaines scènes mériteraient même d’être revues, elles donnent envie de revoir le film juste pour elles.

Jusqu’au bout on s’accroche aux images, on veut savoir comment cela va se terminer. On ne peut pas dire que la fin est décevante, mais elle est ouverte, alors beaucoup de nos questions restent en suspend.

C’est un film qui conte une histoire un brin fantastique mais surtout une histoire cruelle sur l’éthique et la façon de se comporter avec les bêtes.

Fiche technique

Sortie : 3 décembre 2014
Acteurs : Zsófia Psotta, Sándor Zsótér, Lili Horváth, Szabolcs Thuróczy...
Genre : drame
Durée : 119 minutes

L'auteur Hirone
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr