Onirik
Une adolescence américaine - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 16 avril 2013.

Une chronique américaine des années 70, intime et audacieuse.



Editeur : Philippe Rey

de Joyce Maynard

Présentation de l’éditeur

«  J’ai grandi sans beaucoup d’illusions. Nous étions raisonnables, réalistes, prosaïques, sans romantisme, nous avions conscience des problèmes sociaux et étions politisés. Les Kennedy étaient les héros de nos contes de fées, l’intégration, la conquête de l’espace et la Bombe les trames de nos premières années scolaires… »

Lorsqu’elle témoigne ainsi sur sa génération, au tout début des années 1970, Joyce Maynard a dix-huit ans. Un article publié dans le New York Times lui avait valu des tonnes de courrier et l’attention de beaucoup, dont celle d’une légende de la littérature, J.D. Salinger, de trente-cinq ans son aîné.

Paru un an plus tard, Une adolescence américaine en est la conséquence et la suite. À la fois mémoire, histoire culturelle, et critique sociale, cette série de courts essais établit, avec un étrange mélange de maturité et de fraîcheur, la chronique d’une adolescence américaine durant cette période charnière.

Avec la crise de Cuba, la guerre du Vietnam, Pete Seeger, Joan Baez, Woodstock, les fleurs dans les cheveux, le Watergate, la minijupe, l’herbe. La très jeune auteure se fait aussi l’expert, avec une autorité parfois désarmante encore qu’irrésistible, des problèmes de son âge : l’anorexie, la minceur et le paraître, le rapport entre les sexes, les premières sorties, le Prince charmant boutonneux et la vierge aux pieds plats. Nous donnant, au final, un texte intemporel qui connut à sa parution un succès prodigieux.

Avis de Claire

Dans cet essai très personnel, Joyce Maynard nous livre les réflexions qui ont été les siennes, alors qu’elle était adolescente, dans les années 70. Si l’ambiance générale du livre est très américaine, les propos de la jeune Joyce a su toucher les générations au-delà des frontières.

Aujourd’hui, avec le recul, son livre apparaît plus comme un témoignage de son époque, un document historique d’une jeunesse américaine désenchantée, les jeunes hommes de la classe de Joyce seront les derniers à partir au Vietnam.

Les questionnements qui taraudent Joyce, avec l’audace de ses 18 ans, ses remarques, son regard sur la société lui sont très personnels et intimes, la romancière a d’ailleurs préfacé cette réédition en 2012, avec humour et maturité.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 192
Editeur : Philippe Rey
Sortie : 11 avril 2013
Prix : 17 €


A lire aussi sur Onirik

Les Règles d’usage - Avis +
Polar - Prête à tout
Prête à tout - Avis +
Prête à tout
Les Filles de l’ouragan - Avis +
L’Homme de la montagne - Avis +
Joyce Maynard
L’Homme de la montagne
Long weekend - Avis +
Last days of summer - Avis +
Last days of summer
Les Filles de l’ouragan
Baby love
Baby love - Avis +
Joyce Maynard de retour en France !
Joyce Maynard en dédicaces
Master class Joyce Maynard
Joyce Maynard invitée du Festival America
Joyce Maynard à Paris
Le long weekend de Kate Winslet
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

23 mars : Gagnez la fleur de la romcom française !


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr