Onirik
Soeurs de Sang - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeune adulte -> Dernière mise à jour : le lundi 3 janvier 2011.
Editeur : Castelmore

Vampire Academy : tome 1

roman de Richelle Mead

Présentation de l’éditeur

Peut-on vraiment garder des secrets au sein de la Vampire Academy ?

La Vampire Academy est en émoi. Dans ce lycée pour les vampires, les rumeurs les plus folles courent sur les raisons de la fugue de Lissa et Rose.

Lissa et Rose ont toujours été inséparables : Rose doit repousser les attaques des Strigoïs, vampires féroces et immortels, à l’encontre de son amie Moroï, une race de vampires mortels qui puisent leur magie de la terre. Qu’a-t-il bien pu leur arriver avant d’être ramenées de force ?

Avis de Callixta

Bragelonne pouvait difficilement rester loin de la lame de fond que représente la littérature paranormale jeunesse. Castelmore sera dans vos librairies pour cela à partir du mois d’octobre avec la très bonne série de Richelle Mead qui écrit aussi pour un public plus adulte, Vampire Academy.

Et, nous pouvons tout de suite signaler que ce choix est très bon. Le premier tome réussit à atteindre son public adolescent sans pour autant tomber dans la naïveté ou la facilité. Et il y a suffisamment de complexité dans le monde évoqué et de sentiments adultes qui animent les personnages pour séduire un public plus mûr.

Le début est relativement classique mais particulièrement dynamique et plaisant. Rose Hathaway et Lissa Dragomir sont deux copines de dix-sept ans qui mènent une vie un peu spéciale dans le nord- ouest des Etats Unis.

Elles font tout pourtant pour être comme leurs camarades de lycée sauf que Rose est un dhampir donc à moitié vampire et Lissa est une princesse Moroï, une pure vampire. Nous comprendrons au fil du livre pourquoi ces deux jeunes filles ont fui leur propre école bien plus adaptée à leurs particularités. Mais leur liberté chèrement acquise ne va pas durer puisque dès le premier chapitre, elles sont reprises et reconduites à St Vladimir, l’école en question où elles vont devoir reprendre leurs études.

Ce n’est que le début d’une formidable aventure qui ne trouve pas sa conclusion à la fin de ce roman mais il s’y passe beaucoup de choses passionnantes. Tout d’abord nous comprenons que les Moroï et les dhampirs ont besoin les uns des autres. Les Moroï sont menacés par les Strigoï qui sont des vampires qui tuent pour se nourrir. Les Dhampirs ont une place indispensable mais subalterne. Cela amènera un subtil jeu de pouvoir entre les protagonistes.

Le livre présente de nombreux atouts notamment en la personne de Rose, héroïne attachante, insolente, non-conformiste, courageuse et terriblement sympathique. Rose a dix-sept ans, mais elle a une certaine maturité qui lui donne une sacrée personnalité et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne se laisse pas faire. C’est une dhampir et à ce titre a des liens très privilégiés avec les Moroï vampires. Mais elle a noué avec Lissa une sorte de relation encore plus proche que celle qui existe d’habitude sans que personne ne comprenne pourquoi. Ce lien fort, affectif mais également quasi-mystique est une autre excellente idée de la série. Il est exploré à plaisir dans le roman et le sera certainement de nouveau dans les tomes suivants tant il est riche.

Une autre qualité du livre est la complexité du monde créé qui n’a rien de manichéen et que Richelle Mead parvient à présenter sans assommer sous la masse d’informations ni ennuyer par de longs exposés sur les pouvoirs respectifs de chacun. Peu à peu les subtilités apparaissent, leurs implications prennent du relief et ce que nous avons lu au début du livre prend une autre dimension. Tout cela est vraiment bien fait et ne demande qu’à prendre encore de l’ampleur.

Evidemment, nous sommes dans un roman jeunesse donc nous avons droit à la vie de vampires à l’école. Nous sourions sur les inévitables références à ce qui se passe dans nos écoles bien plus classiques mais les cours ou les profs ennuyeux le sont tout autant sous forme humaine ou vampire ! Mais c’est surtout le subtil jeu qui va se jouer entre Lissa, Rose et leurs camarades qui est particulièrement réussi. Il est à la limite du malsain parfois, loin d’être politiquement correct. Nous avons à faire à des adolescents qui usent et abusent de leurs pouvoirs et n’hésitent pas à aller très loin. Ils mentent, ne respectent pas forcément l’autorité, la transgressent. Rien que de très normal mais cela donne un aspect moderne et faussement réaliste à ces jeunes gens. C’est très réussi.

Enfin, toute héroïne de bit-lit qui se respecte a un garçon qui la fait vibrer. C’est aussi le cas pour notre Rose, qui vit ses premiers émois amoureux sérieux auprès de celui qui doit être son mentor, un séduisant Gardien russe, qui lui fait rattraper son retard en technique de combat contre les méchants. Dimitri est plu âgé, sombre, réservé… il a tout pour plaire et pour prendre énormément de place dans la vie de la jeune fille. Nous vérifierons cela dans les tomes suivants.

Voilà donc une entrée en matière remarquable, qui place la barre bien haut. Castelmore commence sous les meilleurs auspices. La suite sera là dès novembre 2010 et le troisième tome en janvier 2011.

Avis de Francesca

La traduction française n’a atténué ni le mordant de Rose ni le langage fleuri des personnages, ce qui était ma plus grande crainte. La traduction ne peut pas être toujours fidèle à 100% de la version originale mais on n’a pas d’impression négative générale. Tout ce qui fait le charme de cette saga est préservé dans cette version.

On suit donc joyeusement les aventures de Rose et Lissa, 17 ans, de retour à la Vampire Academy après plusieurs années de fuite dans le monde humain. A travers les yeux de Rose, on découvre l’Académie de St Vladimir et ce monde si particulier ainsi que les règles régissant celui-ci, peuplé de Moroi, les vampires royaux, dont Lissa est issue, de Dhampirs, les gardiens des Moroi, dont Rose fait partie, et de Strigoï, des vampires renégats malintentionnés.

Rose est l’héroïne la plus forte que l’on connaisse, du moins en littérature jeunesse. On s’attache tout de suite à elle et ce sentiment ne s’atténue jamais. Elle représente un idéal tant par ses qualités que ses défauts. Elle est loyale, courageuse et talentueuse mais aussi obstinée, grande gueule et inconsciente parfois. Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime car quel que soit le danger encouru, elle est prête à se lancer dans le tas pour protéger et sauver Lissa dont la vie est plus précieuse que la sienne. Que ce soit pour flirter, pour menacer ou pour plaider sa cause, elle n’est jamais à court de mots et autant ses réparties ponctuées d’injures que ses réflexions sont de purs moments de jubilation.

Le personnage de Lissa ne nous est pas vraiment sympathique alors qu’elle occupe la première place dans la vie de Rose. Les deux filles partagent un lien unique qui permet à Rose de lire les pensées de Lissa, ce qui permet à la jeune dhampir de garder un œil sur son amie. Mais Lissa est un personnage vulnérable, instable émotionnellement et trop dépendante de Rose. Ses pouvoirs magiques sont incontrôlables et de ce fait dangereux. Une partie des problèmes qu’a Rose est causée par Lissa et on aimerait vraiment que Rose puisse vivre sa vie un peu plus librement plutôt que de donner constamment la priorité à son amie. Malheureusement, on apprend très vite que la premièr règle des Dhampirs est que les Moroi passent avant tout et Rose a été conditionnée à la respecter.

Alors qu’il n’y a que Lissa qui compte pour Rose, une nouvelle personne entre dans sa vie et chamboule son existence. Dimitri, 24 ans, Russe et gardien confirmé travaillant à l’Académie, devient le professeur particulier de Rose. Très mature et responsable, il représente un contrepoids à l’impulsive Rose, même s’il est un peu trop sérieux et torturé à mon goût. Leurs affrontements sont remplis d’électricité dans l’air et il n’est pas difficile de voir comment ils sont attirés l’un par l’autre. Ce qui apparaissait au début comme un béguin d’adolescente se transforme en des sentiments plus profonds, et ce de part et d’autre. La manière dont Dimitri appelle Roza nous fait frémir de la tête aux pieds.

En dehors des personnages qui sont une réussite, il y a une véritable intrigue. Lissa doit faire face à des menaces intangibles qui risquent de perturber son esprit et Rose, comme à son habitude, essaie de l’aider même si elle n’a pas toutes les clés en main. Le danger se rapproche des deux jeunes filles et la tension monte petit à petit. Il n’y a aucun temps mort, on enchaine les révélations et les confrontations à un rythme soutenu pour notre plus grand plaisir.

Richelle Mead a réussi à mêler action, humour et romance avec un talent comme on a rarement vu !

Avis d’Enora

Annoncée comme la série phare de la nouvelle édition jeunesse de Bragelonne, Vampire Academy tient toutes ses promesses.

Les deux héroïnes de cette nouvelle série sont Lissa et Rose. Lissa est une vampire Moroï de sang royal, Rose, la narratrice, est une dhampir et sa gardienne. Eh oui l’univers de nos vampires n’est pas si simple, certains sont morts et d’autres sont vivants et possèdent des pouvoirs magiques ; et entre eux c’est la guerre. Mais il existe aussi les dhampirs issus d’un métissage entre humains et Moroï et qui ne peuvent avoir d’enfants qu’avec les Moroï. Cette bizarrerie génétique les a conduits naturellement à devenir les gardiens d’une race dont dépend leur survie et à les défendre contre les Strigoï.

Rose est une adolescente au teint d’amande, aux grands yeux sombres et aux longs cheveux noirs ; indisciplinée, rebelle, insolente, casse-cou, elle est l’opposée de la douce et raisonnable Lissa. Mais en plus d’une amitié profonde, les deux jeunes filles sont liées par un don mystérieux très rare et très ancien.

Quand l’histoire débute, les deux adolescentes sont ramenées à la Vampire Academy après une fugue. Pourquoi Lissa et Rose se sont-elles enfuies ? De quoi ou de qui Rose veut-elle protéger Lissa ? Qu’est ce mystérieux baiser de l’ombre ?

Avec une intrigue bien ficelée et menée de main de maitre, Richelle Mead nous invite dans un univers original basée sur la mythologie roumaine. Ses personnages ont la fraîcheur de l’adolescence, avec cette envie de découverte et de conquête de soi qui peut les mener à des actes fous. C’est une très belle histoire d’amitié aussi, à la fois altruiste et égoïste, à cet âge où la complicité se partage avec les premiers émois amoureux.

Avis d’Elaura

Nous attendions la publication en France de la série Vampire Academy depuis un bon moment. En effet, tous les fans de Richelle Mead ne peuvent passer à côté de cette saga Young Adult, dont le premier tome Sœurs de Sang paraîtra enfin, le 8 octobre prochain. Nous en rêvions, Castelmore l’a fait et pour le lancement du label, quoi de plus percutant qu’un titre prometteur à la lisière de la bit-lit ?

Car en effet, derrière le masque littérature pour jeunes adultes, se cache un récit profond, sensuel et sombre bien au-delà des maux adolescents que l’on rencontre classiquement dans le genre.

L’histoire de Rose et Lissa est atypique. Elles sont les meilleures amies du monde et sont liées de bien des manières. Rose est une gardienne, une Dhampir, mi-vampire mi-humaine dont le seul but est de protéger son amie. Lissa est une vampire de sang royal, une Moroï, une princesse destinée un jour à régner. Mais de qui les Gardiens doivent protéger les Moroï ?

Des Strigoï, ces vampires passés du côté obscur en tuant leurs proies, avides de sang et sans âmes. Des êtres maléfiques qui tentent, doucement mais sûrement, de prendre le pouvoir. Les particularités et la fragilité de Lissa font de celle-ci une proie facile, Rose n’aura de cesse de veiller sur son amie, envers et contre tous …

Se plonger dans la lecture de ce premier opus sans a priori est difficile. En effet, l’on se dit facilement que l’on a encore à faire à une saga lambda vampirique pour ados, mettant en scène deux héroïnes qui évoluent dans une école spéciale. Autrement dit, rien de nouveau sous le soleil et la comparaison avec d’autres séries du même genre est facile. Cependant, passé les premiers chapitres, le doute n’est plus de mise. Le ton, l’originalité de l’histoire et le talent de l’auteure font de celle-ci une œuvre à part, loin des sentiers battus, au potentiel ravageur.

Autant vous le dire tout de suite, vous serez incapable de refermer le livre avant la fin. Prenez vous une après-midi entière, sans être dérangé, sous peine de passer pour l’asociale de service, car que le moindre incident perturbant votre lecture risque de coûter cher à vos proches !

Il y a tout dans ce livre ! De la passion, de l’action, de l’humour mais aussi des héros aussi inaccessibles que ténébreux, le tout saupoudré d’intelligence et de quelques évènements tragiques suffisant à rendre le récit inquiétant.

Le personnage de Rose est passionnant, le récit à la première personne nous permet de la connaître intimement. Tout le talent de Richelle Mead réside dans sa faculté à mettre en exergue les sentiments de ses protagonistes. Il y a du Georgina Kincaid [1], dans cette héroïne. Elle nous touche plus que n’importe qui, parce qu’elle ne cache pas ses émotions. Forte et fragile, derrière cette façade de grande gueule dominatrice, c’est une jeune femme blessée, consciente du poids de ses responsabilités, qui a grandit beaucoup trop vite. Il y a de la mélancolie dans ce récit où l’insouciance n’a plus vraiment sa place.

Décidément, après sa série Succubus publiée par Bragelonne et Cygne Noir chez Milady, Richelle Mead nous prouve encore une fois qu’elle est un auteur incontournable de l’Urban fantasy.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 384
Editeur : Castelmore
Collection : Vampire academy
Sortie : 8 octobre 2010
Prix : 12,90 €

[1] Succube blues


A lire aussi sur Onirik

Succubus Revealed - Avis +
Lien de l’esprit - Avis +
Promesse de sang - Avis +
Baiser de l’ombre - Avis +
Succubus Shadows - Avis +
Last Sacrifice
Reine des Ronces - Avis +
Morsure de glace
Vampire Academy tome 1 : Soeurs de sang
Succubus Heat - Avis +
Fille de l’orage - Avis +
Morsure de glace - Avis +
Succubus dreams - Avis +
Succubus Nights - Avis +
Succubus Nights
Interview de Richelle Mead - VF
Interview de Richelle Mead - VO
Succubus Blues - Avis +
Succubus Blues
L'auteur Francesca
Son site : Le monde de Francesca
Sa fiche
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr