Onirik
Nzingha : Reine d’Angola - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Graphic novel -> Dernière mise à jour : le mercredi 2 mai 2012.

Figure encore trop méconnue de l’Afrique, Nzingha a dominé pourtant pendant plus de 30 ans l’histoire de l’Angola du 17e siècle, en opposant une résistance farouche aux ambitions du Portugal sur son royaume. Passionnant !



Editeur : Gulf Stream

de Jean-Michel Deveau et Claude Cachin

Présentation de l’éditeur

La biographie méconnue de Nzingha, femme intelligente et courageuse, fille de M’bandi, roi du N’gola, qui sut à la fois lutter et composer avec les colons portugais au début du XVIIe siècle.

Habile négociatrice et experte dans le jeu des alliances avec les autres royaumes africains, elle a négocié durant tout son règne avec l’envahisseur européen qui venait s’approvisionner en ressources naturelles et en esclaves avant de repartir pour les colonies antillaises et le Brésil.

Avec un savant dosage de violence, de religion et de politique, Nzingha a réussi à préserver la liberté de son peuple pendant près de 50 ans.

Avis de Claire

Dans la même collection que Marie Curie, une femme de science ou encore Louis Pasteur, Nzingha : Reine d’Angola nous propose de partir à la découverte d’une héroïne africaine mythique mais encore trop méconnue en occident.

Cette femme au destin exceptionnel est, en Angola, une véritable héroïne nationale, dont la statue domine Luanda. Morte à 80 ans en 1663, elle a marqué l’histoire de son pays de manière indélébile.

Femme de conviction et de combats, elle a su tenir tête à l’envahisseur portugais, qui ne voyait dans son pays qu’un vivier d’approvisionnement. Par sa résistance déterminée et son sens de la stratégie, elle a réussi à se faire craindre et respecter.

Les textes sont simples mais très explicites et restituent avec panache ce destin de femme hors du commun. Les illustrations sont somptueuses, Nzingha possède la beauté farouche de l’Africaine fière et sûre d’elle.

Elle n’est pas sans rappeler, par certains aspects un peu cruels et dramatiques, le personnage de la reine-sorcière Karaba dans Kirikou de Michel Ocelot.

Fiche technique

Format : album
Pages : 62
Editeur : Gulf Stream
Collection : L’histoire en images
Sortie : 22 mars 2012
Prix : 16,50 €


A lire aussi sur Onirik

Marie Curie, une femme de science - Avis +
Louis Pasteur - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr