Onirik
Marie Curie, une femme de science - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Graphic novel -> Dernière mise à jour : le jeudi 22 septembre 2011.

Cet album rend un bel hommage à la première femme lauréate d’un Prix Nobel de physique ayant contribué à la physique et à la médecine nucléaire grâce à la découverte du radium.



Editeur : Gulf Stream

album de Françoise Grad et Emmanuel Cerisier

Présentation de l’éditeur

Polonaise de coeur et Française d’adoption, dotée d’une intelligence et d’une force de caractère peu communes, Marya Sklodowska était un être d’exception. Première femme occuper une chaire scientifique à la Sorbonne, deux fois prix Nobel (de physique en 1903 et de chimie en 1911), Marie Curie fut également une des premières femmes à vivre la science comme un métier, qu’elle mit un point d’honneur à accomplir avec honnêteté. Epaulée par son époux Pierre Curie, sa découverte du radium révéla au monde entier l’existence de la radioactivité. Marie Curie est aujourd’hui encore un exemple pour tous les chercheurs.

Avis de lady Clare

2011 est l’Année internationale de la chimie, c’est aussi le centenaire de l’attribution du prix Nobel de chimie à Marie Curie.

C’est un destin exceptionnel que nous donne à découvrir le joli album de Françoise Grard et d’Emmanuel Cerisier. Véritable biographie illustrée, avec des mots à la portée du jeune public [1], cet ouvrage de la collection "L’histoire en images" se laisse découvrir avec plaisir.

Les grandes étapes de la vie de cette femme si extraordinaire sont présentées par ordre chronologique, de son enfance aimante, mais dure, à Varsovie en Pologne jusqu’à la consécration ultime de deux Prix Nobel, en passant par sa vie d’étudiante à la Sorbonne, rien n’est oublié.

Pas même sa liaison avec le physicien Paul Langevin, élève de Pierre Curie, qui avait fait scandale en son temps et qui a marqué la traversée du désert de Marie Curie. Veuve, abandonnée, peu soutenue par l’état français, elle se bat seule contre tous, elle qui a fait du combat le leitmotiv de son existence. C’est ce qui lui a toujours permis de tenir, se battre sans relâche.

Lorsque la Première guerre mondiale éclate, Marie est présente et crée les camions-centres de radiologie ambulants, les vies qu’elle sauvera seront innombrables. On connaît finalement peu la vie privée de cette femme discrète, qui a toujours refusé en bloc les honneurs et les avantages, ne vivant que pour le progrès de la science. Elle ne voulait pas perdre de temps avec autre chose, mais elle n’a jamais manqué de générosité.

Une vie d’études et de combats, qui se termine dans les honneurs qu’elle accepte enfin, mais aussi dans la maladie, sans doute provoquée par le Radium, avancée majeure pour la science, mais responsable de terribles souffrances pour Marie et quelques uns de ses compagnons de travail.

Les illustrations d’Emmanuel Cerisier accompagnent au plus près le texte, de la Pologne tant aimée, au Paris de la Belle Epoque, jusqu’aux Etats-Unis où Marie est une véritable idole, on suit son parcours en mots et en images au fil des pages avec le sentiment de découvrir un destin magnifique, mais brisé par l’incompréhension et l’intolérance d’une autre époque.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 50
Editeur : Gulf stream
Collection : L’Histoire en images
Sortie : 8 septembre 2011
Prix : 15 €

[1] à partir de 9 ans


A lire aussi sur Onirik

Nzingha : Reine d’Angola - Avis +
Louis Pasteur - Avis +
Radioactive - Avis +/-
Marie Curie - Avis +
Marie et Bronia
France 2 - Marie Curie, une femme sur le front
D’un combat à l’autre : les filles de Pierre et Marie Curie - Avis +
La mort de Pierre Curie - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr