Onirik
Le labyrinthe - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 14 octobre 2014.

Le film adapté du roman jeunesse de James Dashner



film américain de Wes Ball (2014)

Présentation officielle

Thomas, 16 ans, se réveille dans un ascenseur. Il ne sait plus qui il est ni d’où il vient, et ne semble se rappeler que de son prénom.

Lorsque l’ascenseur s’ouvre, il est accueilli par d’autres garçons de son âge dans la clairière, un monde mystérieux entouré par un labyrinthe impénétrable, et où personne ne sait pourquoi il est là.

Avis de Hiromichi

Thomas se réveille dans une cage en métal qui fait office d’ascenseur. Il ne sait plus qui il est, ce qu’il fait là et ce qui lui arrive. Une fois l’ascenseur arrivé en haut, des portes s’ouvrent au dessus de lui. Un soleil éclatant l’étourdit, plusieurs silhouettes masculines l’observent et un des garçons le tire par la chemise et le sort de la cage. Dehors, les autres jeunes se moquent de lui, ils sont goguenards et sous la panique il se débat et se met à courir, où il ne sait pas, jusqu’à ce qu’il se casse la figure et prend conscience qu’il est enfermé avec les autres. Quatre murs d’une hauteur impénétrable les entourent.

Une fois un peu calmé, Alby, le chef du groupe lui apprend où ils sont et les règles, les nouveaux ne se souviennent de rien sauf de leur nom qui revient un peu plus tard, un nouveau par mois et chacun à sa place afin de pouvoir vivre en sérénité.

Le jeune homme fougueux découvrira ensuite qu’ils sont coincés au centre d’un labyrinthe et qu’un groupe de personnes du camp ont le droit de s’aventurer dans celui-ci, les Coureurs, dont Thomas voudra faire partie.

Thomas est un garçon qui est tout de suite qualifié de différent car il pose des questions sur l’environnement où il vient d’atterrir, sur le pourquoi du comment, car il ne se souvient de rien de sa vie. On se demande dans un sens, différent mais pourquoi ? Il semble normal pour tout humain doté d’un instinct de survie de comprendre ce qui lui arrive, mais Thomas est différent des autres et cela expliquera sans doute sa témérité et son esprit tête-brûlée.

Le jeune homme pose en effet une multitude de questions en ce qui concerne le labyrinthe, ce qui semble d’ailleurs agacer les autres, si les recherches pour en sortir avancent, la situation est toujours stagnante pour les prisonniers. Thomas veut faire des choses, ne veut pas rester là, il est impulsif et montre une arrogance parfois assez désagréable. Mais cette arrogance est justifiée, il a le genre d’attitude qu’on pense souvent qu’on aurait, s’il nous arrivait un jour quelque chose de spécial, cette attitude de ne pas vouloir rester dans les rangs, de vouloir faire les choses à notre façon.

Cette arrogance est parfois tout à fait justifiée car il est nouveau et a donc encore sa fougue, lui il n’est pas coincé ici depuis des mois, n’a pas vu ses camarades mourir les uns après les autres, n’a pas perdu tout son espoir avec le temps qui passe. Son arrogance le fait avancer même si sa façon de faire les choses est parfois assez discutable, il fait ce qu’il veut et se fiche de l’harmonie qui a été mise en place dans le groupe. Ce garçon même impressionnant paraît donc parfois assez antipathique.

Le film est sinon plein d’action et ces scènes sont vraiment réussies mais cela donne parfois un mauvais dosage, car dans les moments un peu plats du film, on peut trouver certaines scènes un peu longuettes car la tension retombe et il arrive qu’on perde un peu d’intérêt aux bavardages.

Ensuite l’action du film se passe sur un très court laps de temps, il n’y a que quelques jours ce qui semble assez irréaliste. De plus, cette courte durée fait qu’on ne s’attache pas spécialement aux personnages autres que Thomas, on comprend la frustration du groupe, les actions perturbées de Gally, la résignation qu’ont certains et l’espoir que donne Thomas. Par ailleurs, on ne ressent pas vraiment la hiérarchie dans le groupe.

Enfin, la résolution semble un peu trop rapide et au final, on comprend assez mal le but de leur isolement dans ce labyrinthe, les raisons sont données trop rapidement et assez peu explicatives, on est assez perdu et pas beaucoup plus avancé à la fin. D’ailleurs la fin... Quelques faits ont besoin de plus d’explication, car on nous donne presque l’impression à un moment que c’est juste pour monter une scène émotion. On espère sincèrement que le deuxième volet nous éclairera un peu plus sur l’intrigue de la saga.

Mais malgré tous ses défauts et petites impressions désagréables, le film nous fait passer un bon moment, la plupart du temps on ne s’ennuie pas, les scènes d’actions sont plutôt sympa et avec pas mal de tension, les décors et effets sont plutôt réussis, on nous met quelques scènes d’humour qui détendent un peu tout le monde. Le personnage féminin n’est pas une "cruche", même si elle n’est ici pas spécialement très utile et qu’elle illustre l’idée que les filles sont folles.

Au final, il faut juste éviter de trop décortiquer le film, sinon plusieurs défauts ressortent alors que l’ensemble est plutôt sympathique à regarder.

Fiche technique

Sortie : 15 octobre 2014
Durée : 114 minutes
Avec : Dylan O’Brien, Thomas Brodie-Sangster, Aml Ameen
Genre : Science fiction


A lire aussi sur Onirik

TMC - Le labyrinthe : La terre brûlée
TMC - Le labyrinthe
TF1 – Le labyrinthe
Le Labyrinthe : le remède mortel
Le Labyrinthe : le remède mortel - Avis +/-
Ciné+Frisson – Le labyrinthe : La Terre brûlée
Canal + Family - Le Labyrinthe la terre Brûlée
Cine + Frisson - Le labyrinthe : La Terre brûlée
Canal + Family - Le Labyrinthe
La Terre brûlée
La Terre brûlée - Avis +/-
Le labyrinthe
Le Labyrinthe : une suite annoncée
L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr