Onirik
Laisser les cendres s’envoler - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 29 juillet 2012.

Un livre qui se lit sans lassitude ni temps mort, grâce à une fluidité du texte, une intimité des sentiments, une connivence née par le prisme des mots. Touchant.



Editeur : Editions Léo Scheer

roman de Nathalie Rheims

Présentation de l’éditeur

Dans son quatorzième roman, Nathalie Rheims laisse apparaître, pour la première fois, la figure de la mère. Une femme se souvient, des années plus tard, du jour où, quand elle était adolescente, sa mère l’a abandonnée. Sa croyance en un amour maternel absolu, irrévocable, était-elle une illusion  ?

Avec une lucidité intransigeante, Laisser les cendres s’envoler livre les secrets d’une relation brisée, les non-dits d’une famille singulière, les troubles enfouis qui, pour être démêlés, requièrent souvent une vie entière. Mêlant émotion et férocité, ironie et tendresse, Nathalie Rheims dévoile ses vérités les plus intimes, et invite le lecteur à venir à sa rencontre.

Avis de Claire

A chaque fois que Nathalie Rheims prend la plume, le lecteur sait qu’il va à la rencontre de la fluidité, de l’exigence des mots, mais surtout de la sincérité du récit.

C’est le cas avec cet ouvrage poétiquement intitulé Laisse les cendres s’envoler dans lequel une femme qui lui ressemble singulièrement laisse entrevoir une partie de ses souvenirs, avec en palimpseste à peine voilé, un magnifique portrait de femme libre, rebelle et terriblement égocentrique.

L’image de la mère, - et en particulier le récit de sa mort -, est livrée sans fards, sans artifices, presque comme une blessure à vif, comme une vilaine plaie à cautériser. "Laisser les cendres s’envoler" c’est finalement faire oeuvre de bonne volonté, c’est une profession de foi pour aller mieux.

L’exercice de l’écriture apparaît alors comme une nécessité et pas seulement comme un moyen, même si les mots naissent dans la douleur, ce que la narratrice concède volontiers " Il m’a fallu beaucoup de temps pour oser écrire cette histoire et tout remettre à plat. Tenter de faire revivre celle que je n’arrivais pas à convoquer (...)."

Le livre-confession de Nathalie Rheims se lit d’une seule traite. On y rentre en catimini, avec cette sensation de traverser son intimité sur la pointe des pieds, conscients que nous sommes de son lourd héritage.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 255
Editeur : Editions Léo Scheer
Sortie : 22 août 2012
Prix : 19 €


A lire aussi sur Onirik

Place Colette - Avis +/-
Laisse les cendres s’envoler
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr