Onirik
La mémoire de la guerre de 14-18 : sous quelles formes vit-elle ?
Onirik -> Culture -> Dernière mise à jour : le mercredi 25 novembre 2020.

Plus de cent ans après la Première Guerre mondiale, la mémoire des hommes de 14-18 - les Poilus - vit toujours aujourd’hui sous différentes formes. Musées, mémoriaux, films, livres… Le point sur les manières que l’on a aujourd’hui de s’informer sur cette grande guerre, la comprendre, et ne pas oublier les soldats qui ont combattu dans les tranchées.



Les musées sur la Grande Guerre

Pour célébrer la mémoire des hommes 14-18, de nombreux musées ont été inaugurés en France. On trouve par exemple :
- Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Picardie dans l’Aisne
- L’Historial de la Grande Guerre dans la Somme, musée trilingue qui retrace les origines de la Grande Guerre
- Le Musée Somme 1916 dans la Somme, qui retrace la vie des soldats lors de l’offensive franco-britannique au milieu des batailles de la Somme en 1916
- Le Musée de la mémoire murale dans l’Oise, qui regroupe les témoignages qui ont été gravés sur les parois de calcaire souterraines par les soldats de la Grande Guerre
- Le musée de la grande guerre de Meaux en Seine-et-Marne, le plus grand musée d’Europe consacré à la mémoire des hommes de 14-18. Le Musée de la Grande Guerre de Meaux est particulièrement recommandé pour une visite en famille car il offre un panorama complet de la Grande Guerre, avec une collection de plus de 70 000 objets et documents retraçant la vie des soldats de 14-18.

Les mémoriaux

On trouve également de nombreux mémoriaux, érigés à des endroits clés de la Guerre de 14-18. Ces mémoriaux font souvent office de musées, comme le Mémorial de Verdun dans la Meuse, situé à l’emplacement de la célèbre bataille de Verdun de 1916, ou encore le Mémorial clairière de l’Armistice dans l’Oise, qui retrace l’histoire des armistices des deux guerres mondiales, le 11 novembre 1918 et le 22 juin 1940.

De nombreux monuments commémoratifs ont également été érigés pour rendre hommage à la mémoire des hommes 14-18, comme le Monument commémoratif du Canada à Vimy dans l’Artois (à la mémoire des soldats canadiens) ou le Monument National de la première bataille de la Marne qui rend hommage aux soldats de la Marne en 1914.

Les films sur la Guerre de 14-18

De nombreux films ont été produits pour raconter la Grande Guerre, de manière réaliste ou romancée. Le premier film du genre a été Les Croix de bois (1931), adaptation réaliste du roman de Roland Dorgelès.

De nombreux films ont été réalisés pour raconter le quotidien des hommes de 14-18, comme La Grande illusion de Jean Renoir (1937), tandis que d’autres films se concentrent sur des événements particuliers de cette guerre, comme Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick (1957). Certains montrent d’ailleurs la violence des conflits de manière très réaliste, comme Capitaine Conan de Bertrand Tavernier (1996).

On trouve également des films qui traitent de questions liées à la guerre, au deuil et à la perte des corps, comme La Vie et rien d’autre de Bertrand Tavernier (1989), qui raconte la difficulté de recenser les soldats morts dont on n’a jamais retrouvé les corps.

Enfin, le documentaire en cinq volumes Apocalypse, la Première Guerre mondiale retrace de manière complète l’histoire de la Grande Guerre du début à la fin.

Les livres sur la Première Guerre mondiale

De nombreux livres sont parus sur la guerre de 14-18, les plus connus étant les suivants :
- Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot (1991), qui raconte l’enquête d’une femme qui ne croit pas à la mort de son fiancé soldat au front, fusillé pour s’être auto-mutilé. Ce livre a été adapté au cinéma en 2004.
- Vivre à Paris pendant la Grande Guerre de Pierre Darmon (2002), qui retrace le quotidien des parisiens pendant la guerre de 14-18. Il fut suivi d’autres livres sur le sujet plus récemment, comme Paris en guerre 1914-1918 de Philipe Mello (2014) et Paris dans la Grande Guerre de Manon Pignot (2014).
- Paroles de poilus - Lettres et carnets du front 1914-1918 de Jean- Pierre Guénot et Yves Laplume (2013), un recueil présentant une centaine de lettres de soldats de la première guerre mondiale.
- Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre (2013), qui aborde des sujets de l’après-guerre (les gueules cassées, les monuments aux morts…). Ce livre a été adapté en film.

Mais, il n’y a pas que les souvenirs de guerre dans la vie, il y aussi les souvenirs de famille : Thesmallladder.com

L'auteur Purdey
Son site :
Sa fiche
A gagner !

3 janvier : Gagnez 1 La Chronique des Bridgerton


La Gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr