Onirik
La maison de la baie - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 28 mars 2010.
Editeur : Harlequin

roman de Sherryl Woods

Présentation de l’éditeur

Par une belle journée de printemps, Abby O’Brien reçoit un appel paniqué de Jess, sa soeur cadette : l’auberge qu’elle a presque achevé de restaurer et qui doit ouvrir ses portes quelques semaines plus tard est menacée de saisie. Sans hésiter une seule seconde, Abby rentre à Chesapeake Shores pour venir en aide à cette soeur qu’elle adore et qu’elle a presque élevée. Mais dès son arrivée, Abby est assaillie par les douloureux souvenirs familiaux qu’elle avait préféré fuir dix ans auparavant.

Prise dans le tourbillon de sa carrière à Wall Street, de l’éducation de ses deux petites filles et de son divorce, elle n’était jamais retournée dans la ville de son enfance et n’avait pas voulu se confronter à son passé. Alors que l’émotion la submerge, Abby retrouve Trace Riley, son premier amour, l’homme à qui elle avait dû renoncer en quittant sa ville natale. Et là, soudainement rattrapée par la force du souvenir, les regrets s’emparent d’elle : après tant d’années, est-il encore possible de croire à une seconde chance ?

Avis de Francesca

Abby n’a pas eu une enfance facile et n’a pas une vie facile encore maintenant. Sa mère ayant abandonné sa famille 15 ans plus tôt, Abby a dû se substituer à elle à seulement 17 ans et élever ses frères et sœurs, et particulièrement la petite Jess, qui a 10 ans de moins qu’elle.

Alors que sa carrière de courtier à New York est florissante, sa vie personnelle est moins réussie et elle a la garde partagée de ses jumelles de 5 ans avec son ex-mari. Aussi, elle n’a pas hésité à revenir à Chesapeake Shores, la ville de son enfance, lorsque Jess l’appelle à l’aide, son auberge étant menacée de saisie. Elle doit alors jongler entre son travail, sa famille, son ex-mari, et son premier amour Trace qui est justement le banquier qui menace l’avenir de Jess. Sous le poids de toutes ces responsabilités et ces problèmes, elle arrive à faire face à tout avec un courage et une motivation étonnantes qui ne peut que susciter l’admiration chez la lectrice. Si l’on ajoute à ça une histoire d’amour naissante avec un homme sur lequel elle peut enfin se reposer en partie, la victoire est totale.

Hélas, si ces personnages font preuve de belles qualités, ce n’est pas le cas de Jess, qui est une protagoniste très antipathique. Souffrant d’un trouble de l’attention depuis son plus jeune âge, elle a tendance à être couvée par Abby et à susciter la dureté des autres membres de sa famille. A 22 ans, elle est une petite fille capricieuse et pourrie gâtée qui n’apprend pas de ses erreurs et sait pouvoir toujours compter sur l’aide de sa grande sœur pour la sortir des mauvais pas. Jess agace tout le long de l’histoire mais heureusement, elle s’amende peu à peu.

L’histoire tourne essentiellement autour d’Abby mais une intrigue secondaire se met en place avec les retrouvailles entre les parents d’Abby et de Jess, Mick et Megan, qui ont divorcé suite à des malentendus et de l’orgueil mal placé, causant une souffrance intolérable dans toute la famille.

Premier tome de la trilogie Chesapeake Shores, ce livre est une belle romance qu’apprécieront les amatrices, avant de se tourner dans la suite sortie début mars, Un parfum de lilas, mettant en scène la deuxième sœur, Bree.

Avis de Marnie

Avec ce premier volume d’une trilogie intitulée Chesapeake Shores, Sherryl Woods semble ici avoir voulu faire quelques petites mises au point directement avec certains clichés de la romance, ce qui pourrait en déconcerter plus d’un. En effet, en reprenant le thème très usé de la trentenaire, fraîchement divorcée qui revient dix années plus tard aider sa sœur victime de difficultés et qui en prenant le temps de se poser aussi bien physiquement que moralement retombe dans les bras de son ancien petit ami du lycée... ce prolifique et très talentueux auteur aurait pu nous lasser, si elle ne prenait pas avec aplomb le contre-pied des ressorts habituels liés à ces retrouvailles télécommandées.

Ainsi, le fameux "et s’ils s’étaient parlés" est ici plutôt mis à mal, car à chaque fois que nos deux héros s’expliquent sur leurs actions passées, ces mises au point contribuent à leur faire découvrir d’autres perspectives, et à souligner avec force, à quel point ils se connaissaient mal. Ils se répètent sans cesse que l’amour ne suffit pas et le ton et le déroulement de l’histoire le prouvent inéluctablement. Ainsi, s’il est clair que les parents d’Abby n’ont jamais cessé d’éprouver de réels sentiments l’un vers l’autre, Megan est pourtant partie et ses tentatives de rapprochement, d’explication ou même de retour se sont toutes soldées par des échecs. Est-ce un problème de bon timing ? d’âge ? de maturité ? d’égoïsme, de besoins respectifs non respectés ? d’ennui ? de buts ? ou encore d’erreurs irréparables ? Sherryl Woods met en lumière toutes ces petites nuances qui poussent les uns et les autres à bout ou bien à prendre des décisions aussi tragiques que réussies.

Un autre point quelque peu dérangeant est ici évoqué, l’intrusion des problèmes d’argent et de prise de responsabilité par l’aînée des affaires au sein d’une fratrie qui peuvent ruiner les relations entre frères et sœurs. Si nous sommes dans une romance, le ton est réaliste et rien n’est traité de façon ludique ou ne se règle par miracle. Cela n’a jamais été le genre de Sherryl Woods, qui met en relief de vrais problèmes, tente de trouver avec positivisme des solutions, d’autres angles de vue, mais rien ne sera résolu à la manière d’un conte de fées, et certaines fois tout sera simplement pardonné car il faut juste... avancer !

Des personnages plus passionnants et différents les uns que les autres, des histoires qui commencent ou se terminent de façon secondaire ou simplement en arrière-plan, plusieurs générations avec leurs défauts, leurs qualités et leurs façon de réagir, des caractères qui évoluent à plusieurs facettes... tout cela pour un roman captivant, enrichissant. Nous attendons au mois de mars 2010 la suite, Un parfum de lilas qui mettra en scène Bree, la seconde des cinq enfants O’Brien, elle-aussi victime d’un échec qui vient se ressourcer à Chesapeake Shores.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 470
Editeur : Harlequin
Collection : Best-sellers
Sortie : 1 janvier 2010
Prix : 6,80 €


A lire aussi sur Onirik

Le cadeau du hasard - Avis +
Un parfum de Floride - Avis +
Mariages sous les flocons - Avis +
Le temps d’un battement de coeur - Avis +/-
Un coeur dans la tempête - Avis +
L’Appel du coeur - Avis +
Là où le bonheur nous attend - Avis +
Un automne à Serenity - Avis +
Une promesse d’amour - Avis +/-
La promesse de Beach Lane - Avis +/-
Refuge à Trinity - Avis +/-
Dans la lumière de l’été - Avis +
Le parfum des magnolias - Avis +
Un bébé dans un couffin... - Avis +
Sur les rives du bonheur - Avis +
Un parfum de lilas - Avis +
La promesse d’une rose - Avis +
Mais si tu m’aimes encore... - Avis +
Une scandaleuse liaison - Avis +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Francesca
Son site : Le monde de Francesca
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr