Onirik
In scandal they wed - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le lundi 1er novembre 2010.
Editeur : Avon

roman de Sophie Jordan

Présentation de l’éditeur

What kind of woman would marry a man she only just met ? The kind with nothing to lose.

Long ago, Evelyn Cross sacrificed her good name, her freedom, and any hope for love. Now, in the remote English countryside, she struggles to survive and avoid the scandal threatening to destroy all she holds dear . . . until a sinfully handsome viscount arrives on her doorstep, offering marriage, salvation, and tempting her with so much more . . .

What kind of man would marry a woman he only just met ? The kind bound by duty.

Fresh from war, Spencer Lockhart returns home to claim his title and right the wrong his cousin perpetrated upon Evelyn Cross. In need of a wife, his marrying her is a small price to pay for duty. But when he meets her, the fiery chit is not what he expects to find in a ruined lady. As desire flares hotly between them, honor is the last thing on his mind . . .

What kind of man and woman would marry when they’ve only just met ? The kind who could ignite a scandal with just one touch.

Avis de Callixta

Sophie Jordan est un bon auteur de romance historique mais nous attendons peut-être encore le roman qui montrera toute l’ampleur de son talent. Ce dernier livre est vraiment réussi et il ne faudrait pas grand-chose pour qu’il soit excellent, mais il lui manque un souffle d’émotion ou une originalité de scénario pour vraiment atteindre l’excellence.

Ce roman s’inscrit dans une série dont les histoires sont relativement indépendantes les unes des autres puisque les héroïnes ont toutes été pensionnaires dans la même école mais ont un passé et une histoire très différents. C’est au tour de la modeste Evie Cross d’avoir son moment. Evie est une jeune femme que le sort a marqué très tôt. Élevée par un père faible et par une belle-mère ambitieuse, elle n’a jamais été très aimée et a connu des moments très difficiles notamment un, à La Barbade, où elle a été attaquée par son patron.

De retour en Angleterre après cette expérience pénible, elle découvre que sa jeune sœur est enceinte d’un militaire. Le bébé destiné à l’adoption l’attendrit beaucoup et elle se propose au dernier moment pour se faire passer pour la mère de l’enfant issu d’un mariage qu’elle aurait contracté à l’étranger. Plusieurs années plus tard d’une vie bien modeste, elle a la surprise de recevoir la visite de Spencer Lockhart, le cousin du père de son petit garçon qui vient lui annoncer la mort du jeune homme.

Ce début est très intéressant et prometteur. Si nous comprenons vite que Spencer va tenter de faire ce que son honneur lui dicte vis-à-vis de celle qu’il prend pour la mère de l’enfant de son cousin, le texte est bien écrit, les scènes convaincantes. Spencer est Evie sont deux personnages intéressants, malmenés par la vie. Spencer a passé de longues années à la guerre (Crimée) et revient avec des souvenirs difficiles auprès d’une famille dont il ne se sent pas proche du tout. Mais il est devenu l’héritier du titre familial et n’a pas vraiment le choix. Evie est l’archétype de l’héroïne de romance qui a sacrifié sa vie pour les autres et assume depuis son rôle avec dignité.

Il y avait matière à une grande histoire mais Sophie Jordan va commettre quelques maladresses qui affadissent la lecture. Tout d’abord, nous avons droit à la galerie de personnages habituels de la romance avec des méchants très vils comme la belle-mère d’Evie, ou la tante excentrique (qui donne tout de même une très bonne scène à cause de sa maladresse au tir à l’arc !). Tout cela est vu et revu. Certains aspects de l’histoire sont curieusement négligés comme la guerre dans le passé de Spencer. Il semble bien plus ébranlé par les méfaits familiaux que par les horreurs du champ de bataille. Nicholas, le « fils » d’Evie n’est qu’une ombre dans le roman, ce qui est rare car souvent les enfants permettent de montrer les héros sous un autre jour. Enfin, le scénario emprunte un chemin fort classique et prévisible et nous pouvons deviner les différentes péripéties.

Malgré ses défauts, les personnages sont attachants, l’histoire avait du potentiel et cela donne un moment de lecture sympathique, sans ennui mais sans aucune surprise. Sophie Jordan a déjà montré qu’elle pouvait faire bien mieux. Espérons que sa prochaine œuvre sera plus accomplie.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 384
Editeur : Avon
Sortie : 1 avril 2010
Langue : anglais
Prix : 5,71 €


A lire aussi sur Onirik

Délices - Avis +
Supplices - Avis +
Wicked nights with a lover - Avis +
Surrender to me - Avis -
One night with you - Avis +
Once upon a wedding night - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr