Onirik
Erectus - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 19 janvier 2020.
Éditeur : Pocket

roman de Xavier Müller

Présentation officielle

Et soudain l’humanité se mit à régresser...

A Richards Bay, en Afrique du Sud, c’est le choc. Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est courvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, semant la panique dans la population. De quel virus s’agit-il ? Que cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ?

Une scientifique française se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité. Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ? Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?

Avis de Chris

Devant un laboratoire anodin, un vigile profite d’une ouverture pour éclairer ses interrogations. Accompagné de son fidèle chien, il entre alors à l’intérieur de ce lieu qu’il est censé surveiller. Parallèlement, dans une réserve naturelle, Dany, un vieil homme qui s’occupe des animaux, découvre un éléphanteau disposant d’une paire de défenses supplémentaire. Il prend alors contact avec des biologistes afin de comprendre cette malformation jamais observée auparavant.

Le couperet tombe. L’animal, à peine né, est porteur d’un virus inconnu. Ou, du moins, l’est-il pour la plupart des scientifiques de la planète. Seule une femme, Anna, semble avoir déjà étudié le phénomène. Se battant depuis quelques années contre ses confrères, la paléontologue a toujours affirmé que durant l’évolution, des régressions génétiques s’étaient produites au fil du temps.

Le virus Kruger, du nom de la réserve naturelle où le premier cas a été repéré, fait régresser tout être vivant contaminé. Ainsi, les plantes, les animaux et même les humains peuvent être touchés. Outre l’inquiétude concernant le fait d’être face à une pandémie sans précédent, les gouvernements, l’OMS, l’ONU ou encore les Nations Unies vont œuvrer pour le bien de la planète. Des questionnements économiques, éthiques et alarmistes se posent alors...

Partant d’un événement anodin, l’histoire que nous conte Xavier Müller amène le lecteur vers l’hystérie collective. On le sent, on le sait, c’est une évidence, ça va arriver. L’écriture incisive de l’auteur présente les situations telles qu’elles sont, sans fioriture et sans exagération. Ses phrases sont douces, et pourtant, les événements décrits ne le sont pas. Müller est lui-même biologiste. Il utilise, parfois, des mots scientifiques complexes, mais son style d’écriture aplanit les choses. C’est une lecture fluide et ancrée dans le réel qui se lit très vite. Difficile de lâcher le livre.

Le roman est composé de plusieurs parties, elles-mêmes découpées en chapitres. Peu à peu, le lecteur entre dans le vif du sujet, dans ce qui sera un thriller d’anticipation de haute volée. On suit le point de vue d’une multitude de personnages, du plus lambda au plus important tel que Stephen Gordon, le bras droit de la directrice de l’OMS.

On y apprend également comment les populations découvrent petit à petit ce qui se passe, à travers les médias ou les réseaux sociaux, par exemple. Ce panel de vie offre au lecteur le sentiment de pouvoir se mettre à leur place. Il y a une telle diversité des personnalités que cette société, extrêmement proche de la nôtre, nous touche forcément de près ou de loin.

De l’Afrique du Sud à Genève, en passant par la Corée du Sud ou les États-Unis, ce thriller biologique ne laissera pas de marbre. Et si cela nous arrivait ? Comment réagirions-nous face à la pandémie ultra contagieuse ? Ferions-nous les mêmes erreurs que nos semblables fictifs ? Aurions-nous moins ou plus de chances qu’eux ? Dans notre âme et conscience, qu’aurait-on pensé de l’avènement d’une nouvelle « ancienne » espèce ? Tant de questionnements qu’on peut se poser une fois la dernière page lue.

Riche en rebondissements, Erectus est un livre qui ne laisse pas indifférent. L’angoisse crescendo offre aux lecteurs un thriller palpitant et plein d’émotion.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 512
Éditeur : Pocket
Sortie : 02 janvier 2020
Prix : 8,10 €

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr