Onirik
Emma - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 25 février 2015.

Une délicieuse gourmandise à l’anglaise !



Editeur : City éditions

ou les aventures d’une jeune frivole

roman d’Alexander McCall Smith

Présentation de l’éditeur

Fraîchement diplômée de l’université, persuadée que désormais, elle sait tout de la vie, la jeune Emma Woodhouse revient habiter dans la maison familiale au cœur de la campagne anglaise.

Riche et un peu snob, Emma s’entoure d’une cour d’amis qu’elle mène à la baguette. Elle organise des dîners, joue les entremetteuses et donne des leçons de vie à sa nouvelle protégée, Harriett, une jeune femme un peu naïve.

Emma manipule les uns et les autres… au risque que ses petites manœuvres se retournent contre elle. Et pour quelqu’un qui croit tout savoir, Emma connaît mal son propre cœur. Une personne va ébranler la confiance indestructible de la jeune femme : son ami et voisin, l’impénétrable George…

Alexander McCall Smith revisite Jane Austen.

Avis de Claire

Après un tout juste passable Northanger Abbey par Val MacDermid et un décevant Raison et sentiments de Joanna Trollope, voici le troisième roman issu du Jane Austen Project (une réécriture moderne des six romans achevés de Jane Austen par six grandes plumes contemporaines), la version d’Emma, du génial auteur des Chroniques d’Édimbourg (il n’oublie d’ailleurs pas de faire un clin d’oeil appuyé à sa ville fétiche !), Alexander McCall Smith.

Sa plume acérée, ainsi que son talent indéniable pour décortiquer les turpitudes de l’âme humaine et l’héroïne la plus délicieusement enquiquinante de Jane Austen, ce télescopage ne pouvait être qu’alléchant. Et l’on peut dire que l’alchimie est à la hauteur des attentes, et il était temps !

Passons tout de suite sur les détails qui fâchent : le titre français et la première de couverture. On se demande encore pourquoi ce sous-titre "...ou les aventures d’une jeune frivole", qui donne d’emblée une connotation légère voire douteuse. D’autre part, la couverture choisie, bien loin de l’esprit frais et printanier de l’original n’est franchement pas attirante. Ne vous laissez pas rebuter par ces choix éditoriaux hasardeux. Le livre en vaut la chandelle.

Alexander McCall Smith a su brillamment se réapproprier l’univers austenien, l’adapter au monde moderne, avec toutes les contraintes imposées par l’intrigue. Il est véritablement plaisant de voir à quel point l’auteur s’amuse, certains détails n’échapperont pas aux lecteurs attentifs de l’oeuvre de Jane Austen, créant ainsi une sympathique connivence entre lecteur et auteur.

L’hommage rendu à la romancière est subtil, très très drôle, et formidablement bien écrit (et traduit). Quid alors du lecteur qui n’a jamais lu Emma dans son texte originel ? Et bien, l’expérience peut être fort plaisante aussi de lire l’une et de comparer avec l’autre ensuite. Dans tous les cas, le sourire aux lèvres est garanti, de même que l’immersion totale dans une Angleterre fantasmée, on imagine très bien une adaptation aux images chatoyantes dans le plus pur style de la BBC.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 304
Éditeur : City
Collection : Terranova
Sortie : 11 février 2015
Prix : 19 €


A lire aussi sur Onirik

Emma
Arte - L’Agence n°1 des dames détectives
La douce tranquillité des samedis - Avis +
Vérité et feuilles de thé - Avis +
Le bon usage des compliments - Avis +
Miracle à Speedy Motors - Avis +
Une question d’attitude - Avis +
Edimbourg Express - Avis +
Le bon mari de Zebra Drive - Avis +
Le bon mari de Zebra Drive
44 Scotland Street - Avis +
Mma Ramotswe sur Arte !
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr