Onirik
Crawl - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 22 juillet 2019.

Si Crawl ne révolutionne pas le genre, il est efficace, bien interprété et affranchit en ces temps de canicule... enfin, si vous nagez vite !



film américain de Alexandre Aja (2019)

Présentation officielle

Quand un violent ouragan s’abat sur sa ville natale de Floride, Haley ignore les ordres d’évacuation pour partir à la recherche de son père porté disparu. Elle le retrouve grièvement blessé dans le sous-sol de la maison familiale et réalise qu’ils sont tous les deux menacés par une inondation progressant à une vitesse inquiétante.

Alors que s’enclenche une course contre la montre pour fuir l’ouragan en marche, Haley et son père comprennent que l’inondation est loin d’être la plus terrifiante des menaces qui les attend…

Avis de Hirone

Haley est une nageuse de compétition, mais son moral en berne l’empêche d’être la meilleure. Suite au déclenchement d’une alerte tempête, sa sœur l’appelle, inquiète de n’avoir aucune nouvelle de leur père vivant seul sur la côte de Floride. La jeune femme est agacée car elle est en froid avec son père depuis quelques années, mais à la demande de sa sœur, elle va jeter un œil. Il n’est pas normal qu’il ne réponde pas et elle veut s’assurer que la tête brûlée qu’il est a bien obéi à l’ordre d’évacuation.

Arrivée chez son père, elle découvre que sa chienne, Sugar, est là toute seule, ce qui est de mauvais augure. Elle se retrouve rapidement dans leur ancienne maison alors qu’il pleut à verse. Sugar excitée l’emmène au sombre sous-sol où elle découvre son père blessé et inconscient. Elle fait aussi la rencontre avec un dangereux reptile qui la considère sur son territoire.

Crawl débute vraiment dans ce sous-sol où l’eau commence doucement à monter et où l’héroïne et son père sont bloqués par un majestueux alligator à la mâchoire puissante. Bien entendu, l’histoire n’apporte pas énormément de surprises. C’est un film catastrophe présentant des chasseurs face à nos héros qui sont les proies. On s’éloigne un peu de certaines anciennes réalisations d’Alexandre Aja, car ce dernier voulait y mettre de la tension et développer l’histoire familiale du duo.

Le tout est vraiment efficace, on sursaute plus d’une fois sur notre siège même s’il ne fait pas peur à proprement parler. On est impressionné par les alligators et leur vivacité. De plus la technologie les rend plus vrais que nature. Il y a un effort de fait sur leurs mouvements, et leur présence est prégnante. Cependant, Alexandre Aja utilise quelques facilités. Certes, l’adrénaline pousse nos deux héros à puiser au plus profond d’eux-mêmes, mais ils sont l’objet de nombreuses blessures, rendant certaines de leurs actions assez peu crédibles.

Crawl ne nous rafraîchit pas spécialement par son synopsis, mais il est plaisant à regarder et est bien réalisé. Les difficultés pour le tournage n’ont pas été minces et malgré ça, l’implication des acteurs est totale. Et puis quoi de mieux qu’une tempête pour se changer les idées en période de canicule ?

Rencontre avec Alexandre Aja après la projection du film. Attention, des révélations sont faites dans cette retranscription.

Fiche technique

Sortie : 24 juillet 2019
Durée : 98 min
Avec Kaya Scodelario, Barry Pepper, Ross Anderson...
Genre : horreur
Distributeur : Paramount Pictures France

L'auteur Hirone
Son site : Insta de Jojo
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr