Onirik
Chroniques des Ombres - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 13 novembre 2013.
Editeur : Au Diable Vauvert

roman de Pierre Bordage

Présentation de l’éditeur

Après la guerre nucléaire, une pollution mortifère a confiné la partie privilégiée de la population mondiale dans des mégapoles équipées de filtres purificateurs d’air. La plupart des capitales sont désormais regroupées en Cités Unifiées. NyLoPa, la plus importante et stable des CU, réunit New York, Londres et Paris et compte 114 millions d’habitants.

Les citoyens sont équipés d’une puce d’identité et la sécurité est assurée par une armée suréquipée qui fait office de police, les fouineurs, sorte de super détectives, un corps spécial composé d’individus sélectionnés pour leurs capacités analytiques.

Dans ce monde en survie à l’équilibre plus que précaire, des centaines de meurtres sont soudain perpétrés, dans toutes les villes et en quelques minutes, par d’invisibles assassins. On soupçonne une secte d’en être à l’origine, mais l’enquête menée par les fouineurs va les plonger dans un enchevêtrement de complots et de luttes de pouvoir, tandis que les Ombres continuent de frapper de plus belle.

Remontant la piste, les fouineurs vont être entraînés hors des cités, dans le « pays vague », à l’extérieur du monde civilisé, le lieux inconnu de tous les dangers…

Quinze ans près le succès des Derniers Hommes (plus de 350.000 ex vendus dans toutes les éditions) Bordage revient au feuilleton en conteur magistral et en maître du suspens, pour une vaste fresque de science-fiction qu’il déroulera tout l’été à la manière des romanciers du XIXe !

Avis de Ela

Du grand Bordage !

Pour les fans qui l’attendaient avec impatience, vous ne serez pas déçus, Bordage revient avec une dystopie épique, qui rappelle Les Derniers Hommes, mais aussi Le Panca ou Les guerriers du Silence.

Pour ceux qui ne le savent pas, une dystopie est un univers futuriste négatif. Le plus connu est sans doute 1984 d’Orwell, mais la dystopie est un courant prolifique, Hunger Games en est un exemple récent.

Bordage est coutumier de ce genre, qu’il maîtrise à la perfection. Ici, nous sommes dans un univers post-apocalyptique, où survivent tant bien que mal les survivants de la guerre nucléaire, dans des cités-bulles complètement hermétiques, dans tous les sens du terme ou dans le pays horcite (hors-cités), où l’eau potable est un luxe et la sécurité une illusion à laquelle personne ne croit plus.

Le roman est construit en diptyque, avec l’alternance presque parfaite de chapitres qui se passent dans les cités et de chapitres qui se déroulent dans le pays horcite. Le suspense est donc toujours à son comble si on lit les chapitres dans l’ordre, car bien entendu, Bordage est extrêmement doué pour le cliffhanger, c’est-à-dire le chapitre qui se clôt sur une menace de mort pour le personnage que nous suivons.

Les personnages justement, ne sont pas vraiment attachants, le monde qui est créé est trop perturbant et menaçant pour ça, mais ils sont infiniment intéressants, tout en nuances et en faux-semblants, qu’il faut savoir décrypter.

En effet, Bordage nous plonge dans une intrigue policière haletante, à la poursuite des Ombres, qui ont visiblement décidé d’exterminer l’humanité. Mais pourquoi ? Qui sont-elles ? Comment le combattre ? Autant de questions qui rythmeront votre lecture.

Pour les familiers du genre, le seul risque que vous prenez, c’est de ne pouvoir lâcher le livre avant la dernière page.

Pour ceux qui veulent se lancer dans le sous-genre le plus sombre de la science-fiction, ce livre est idéal car il est extrêmement prenant. Ne vous alarmez pas si vous ne comprenez pas tous les mots, les néologismes font partie de l’écriture de la science-fiction.

Bref, à conseiller à tous, fans de Bordage, de science-fiction ou de dystopie comme néophytes, y compris les adolescents qui ont aimé Hunger Games par exemple, d’autant que ce livre a été publié au préalable en 36 épisodes au format numérique et qu’il existe donc sous format e-pub, pour ceux que la perspective d’un pavé de 750 pages effraieraient.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 751
Editeur : Au Diable Vauvert
Sortie : 19 septembre 2013
Prix : 23 €


A lire aussi sur Onirik

InKARMAtion - Avis +/-
Entretiens avec Pierre Bordage - Avis +
La résurrection - Avis +
Tout sur le zéro - Avis +
Résonances - Avis +
Echos dans le temps - Avis +
La désolation
Echos dans le temps - Avis +
Les dames blanches - Avis +
Festival européen du Film fantastique de Strasbourg
Reines et dragons - Avis +
Abzalon - Avis +
Wang - Avis +
Le Cycle de Dame Asmine d’Alba - Avis +
Les Fables de l’Humpur - Avis +
Les Derniers hommes - Avis +
Frère Elthor - Avis +
Mort d’un Clone - Avis +
L’Arcane sans nom - Avis +
Pierre Bordage en dédicace à Rennes
Hommage pour Pierre Bordage
L'auteur Ela
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr