Onirik
Biographie de Simon Wiesenthal
Onirik -> Mythes & réalités -> Dernière mise à jour : le jeudi 19 janvier 2012.

Simon Wiesenthal, chasseur de nazis indépendant a, souvent avec la coopération des gouvernements ouest-allemands, israéliens, autrichiens, et autres..., fait arrêter presque 1.100 criminels nazis.



1908 - 2005

- Le 31 décembre 1908, Simon Wiesenthal naît à Buczacz, l’actuelle Ukraine.
- 1936, il épouse Cyla Mueller et travaille dans un cabinet d’architectes de Lvov.
- 1939, l’Allemagne et la Russie signent leur pacte « de non agression » et se partagent la Pologne.
- Le beau-père de Wiesenthal se fait arrêter par le NKVD (police secrète soviétique) ; il meurt en prison. Son beau-frère est tué. Wiesenthal doit renoncer à ses affaires et prendre un emploi de mécanicien dans une usine.
- 1941, les Allemands entrent en Russie, il échappe à une exécution, sans pouvoir éviter l’incarcération.
- Après une détention dans le camp de concentration de Janowsk, son épouse et lui sont affectés au camp de travail obligatoire d’Ostbahn.
- 1942, la hiérarchie nazie légifère formellement sur la « Solution Finale ».
- En août 1942, la mère de Wiesenthal est envoyée au camp de la mort de Belzec.
- En septembre 1942, la plus grande partie de la famille de Wiesenthal ainsi que celle de son épouse est déjà morte ; au total, 89 membres des deux familles ont péri. La blondeur des cheveux de son épouse lui donne une chance de se faire passer pour « aryenne », Wiesenthal négocie avec la résistance polonaise : elle réussit à obtenir de faux papiers polonais au nom de « Irene Kowalska ». Elle vit à Varsovie pendant deux années avant de déménager en Rhénanie pour effectuer son service de travail obligatoire, sans que son identité ne soit jamais découverte.
- En octobre 1943, avec l’aide du directeur adjoint, Wiesenthal s’échappe du camp d’Ostbahn, peu avant que les Allemands ne commencent à exécuter tous les détenus.
- En juin 1944, il est repris et renvoyé à Janowska où il aurait certainement été tué si le front allemand oriental n’avait pas été écrasé par l’Armée Rouge.
- Le 5 mai 1945, Wiesenthal est à peine vivant lorsque le camp Mauthausen est libéré par la 11e Division blindée de l’Armée américaine. Dès que sa santé s’est améliorée, Wiesenthal a commencé à recueillir et analyser les preuves sur les atrocités nazies pour la section des crimes de guerre de l’Armée américaine. Les preuves récoltées par Wiesenthal ont été utilisées dans les procès américains de crimes de guerre.
- En novembre 1977, le Rabbin Marvin Hier fonde en son honneur, le Centre Simon Wiesenthal.
- Il est aujourd’hui associé au célèbre Musée de la Tolérance de Los Angeles et de New York. Avec des bureaux dans le monde entier, le Centre Simon Wiesenthal continue le combat. « J’ai reçu beaucoup d’honneurs dans ma vie » a dit Simon Wiesenthal, « Lorsque je mourrai, ces honneurs mourront avec moi. Mais le Centre Simon Wiesenthal sera mon legs. »
- Le 20 septembre 2005, Simon Wiesenthal meurt paisiblement dans son sommeil, chez lui.

Centre Wiesenthal

A lire aussi sur Onirik

DVD : Libération - Avis +
DVD : Je ne vous ai pas oubliés - Avis +
DVD - L’histoire du peuple juif au XXe siècle
DVD : Shtetls - Avis +
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

9 décembre : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


du 09 au 15 décembre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr