Onirik
Anita Blake Vampire Hunter 1 : Guilty Pleasures - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le dimanche 20 avril 2008.
Editeur : Marvel comics

de Brett Booth, Stacie M. Richie et Laurell K. Hamilton

Avis de Valérie

Anita Blake, l’héroïne musclée de Laurell K. Hamilton, a beaucoup été comparée à Buffy, la tueuse de vampires. Pourtant, le monde décrit dans ses romans est bien plus noir et moins enclin à la rigolade que les amis du Scooby-gang le sont. Anita est tout d’abord une réanimatrice, c’est-à-dire qu’elle relève les morts de leur tombe en les transformant en zombie. Activité lucrative, puisque les avocats, psychiatres ou époux malheureux font appels à ce type de professionnels pour régler des questions que la disparition d’un proche condamnait à l’ignorance. De plus, elle est l’exécutrice. Grâce à ces talents surnaturels, elle travaille avec la police de Saint-Louis lorsqu’un crime est commis et qu’il ne peut être imputé à un humain. Les vampires, bien qu’ayant gagné leurs droits civiques, peuvent être froidement exterminés si leur comportement causent des morts parmi les êtres vivants.

La sortie de Anita Blake Vampire Hunter sous la forme d’un comics très luxueux (à ce jour non traduit en français) semblait intéressante mais s’avère bien plus que ça. La transposition de l’univers de LKH est parfaitement maîtrisée, au point où on a l’impression fugace que l’auteur et l’équipe ayant travaillée sur la BD se sont concertés tout au long du processus de création.

Le texte est respectés pratiquement à la lettre, c’est d’ailleurs la démonstration que l’écriture de l’écrivain est très visuelle. L’ambiance reste glauque mais avec ce recul des comics qui transforme n’importe quel événement en grande aventure. De plus - est là c’est fort - alors que le premier roman mettant en scène la réanimatrice était, il faut l’avouer, quelque peu raté notamment à cause d’une intrigue sans véritable intérêt, cette transposition lui donne peps et vigueur rachetant tous les défauts précités.

On peut même conseiller aux nouveaux lecteurs d’éviter de passer par la case livre pour se jeter sur le comics pour peu qu’ils comprennent l’anglais. Conseil avisé puisque les premiers romans sont totalement épuisés et certains se revendent à prix d’or sur internet (le troisième tome s’arrache au alentours de 100 euros).

Plus qu’une bonne surprise, c’est une révélation.

Fiche Technique

Illustrateur : Brett Booth
Co-auteur : Stacie M. Richie (d’après le roman de Laurell K. Hamilton)
Format : album
Langue : anglais
Prix : 14,38 €
Editeur : Marvel comics
Sortie : 29 août 2007


A lire aussi sur Onirik

Anita Blake, Coeur glacé : tome 24 - Avis +
Serpentine - Avis +/-
Mort Écarlate - Avis +/-
Jason - Avis -
Rêves d’incube
Péchés Céruléens - Avis +
Narcisse enchaîné – Avis +
Narcisse enchaîné - Avis +
Narcisse enchainé
Mort d’un sombre seigneur - Avis +/-
Offrande brûlée - Avis +
Lune bleue - Avis +
Papillon d’obsidienne - Avis +
Le squelette sanglant - Avis +
Mortelle séduction - Avis +
Lunatic café - Avis +
Les héritières de Anita Blake ou les nouvelles héroïnes de la bit-lit
Le cirque des damnés - Avis +
Le cadavre rieur - Avis +
Plaisirs coupables - Avis +
Interview de Laurell K. Hamilton
Le cadavre rieur - Avis +
Le baiser des ombres - Avis +
Plaisirs coupables - Avis +/-
Laurell au Salon du livre
Les couv’ françaises de Merry Gentry
Laurell K. Hamilton en France
Enfin dans nos mains !
Merry, oh oui !
Scoop de la décennie !
2009, bonne année pour Anita
Grande nouvelle pour tous les fans d’Anita Blake
Bragelonne reprend Anita Blake ?
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr