Onirik
Rencontre avec Chloé Zhao
Le 5 novembre 2021

Si vous surveillez un peu les réseaux sociaux, vous avez noté que le nouveau Marvel, Les Eternels, divise les avis. Pour notre part, effectivement le long métrage de 2H30 a été une déception. Mais parmi d’autres critiques ou blogueurs, ce fut une belle expérience !

Nous avons pu rencontrer la réalisatrice chinoise Chloé Zhao qui a passé un peu de temps à répondre à nos questions.

Rayonnante, la jeune femme est arrivée symboliquement vêtue d’un superbe manteau Chanel sur un jean et tee-shirt plutôt classiques. C’est un peu la quintessence de ce que sa filmographie présente, un mélange de films à la limite du documentaire et ce nouvel opus Marvel, flamboyant et bourré d’effets spéciaux, qui lance un nouveau segment du MCU.

Elle a répondu à quelques questions, plus sur son travail que sur le film. Les Eternels arrive juste après le dernier film ’classique’. La moitié de la population de la Terre qui avait été éliminée par Thanos est revenue et cela déclenche un processus qui n’est pas sans rappeler la surpopulation actuelle et la diminution des ressources. Pour elle, il y a bien sûr un parallèle à faire avec ce que nous vivons.

Chloé Zhao est chinoise et on lui a demandé à quel point elle pouvait être influencée par les mangas, elle a souligné que dans cette littérature le propos était souvent sérieux mais présenté d’une manière ridicule. Il y a quelques moments dans le film ou effectivement, on pouvait retrouver cet état d’esprit. Elle a cité des influences comme Dragon Ball Z et Yu Yu Hakusho.

La question que tout le monde posent est comment on passe de Nomadland à Les Eternels. Elle a résumé une éventuelle longue conversation à "je fais tout avec mes tripes", quel que soit le sujet, l’important est de s’y impliquer de tout son être.

Un autre détail qui a son importance, est que les studios Marvel ont éliminé la supervision, elle n’avait que deux personnes au-dessus d’elle et elle s’est sentie totalement libre de diriger son film.

On lui a demandé de parler de la spiritualité du film, de la notion de bien et de mal et du fait d’avoir la maîtrise de son destin. Elle-même avoue ne pas croire en Dieu, mais elle sent un manque et aimerait avoir la foi. Pour elle, cela se concrétise en se rapprochant de la Nature, créer des liens qui unissent le monde. Pour ses héros, c’est leur foi qui est mise en danger et ils veulent récupérer leur libre-arbitre.

Cette fan de mangas révérait d’adapter Yu Yu Hakusho, un manga qui dit-elle a changé sa vie. Elle sait que ce serait un véritable défi de rendre le scénario visible par le monde entier sans trop perdre son côté asiatique ! De plus, Netflix est déjà sur un projet d’adaptation !

Pour terminer, elle a parlé du choix de Gemma Chan qui pour elle était une évidence. Dès qu’elle la vue arriver à l’audition, elle a su que Circé serait incarnée par Gemma. C’est une bonne amie de Richard Madden, et il m’a suggéré de l’auditionner, bien qu’elle soit déjà incluse dans le MCU (Minn-Erva dans Captain Marvel). C’était un petit rôle et elle était bleue dans le film précédent, ça pouvait passer !

Valquirit

Crédit photo : VR pour Onirik.net

A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr