Onirik
Télévision, je ne t’aime plus.
Onirik -> Nous contacter -> Editorial -> Dernière mise à jour : le lundi 23 août 2010.

Marre de la télé ? Marre d’un zapping hébété sur des programmes débiles saucissonnés de pubs ? Il existe une alternative si vous ne voulez pas offrir votre temps de cerveau disponible aux marketeux : les podcasts [1]

Ce n’est pas vraiment un phénomène nouveau. On en trouve depuis au moins 2005, mais ils sont en train de prendre une ampleur nouvelle. Qu’ils soient audio ou vidéo [2], francophones ou anglophones, ils présentent un point de vue rafraîchissant sur une grande quantité de sujets. Vous avez donc à portée de clic des émissions spécifiques aux sujets qui vous intéressent, conçus par des fans et/ou spécialistes du domaine et qui accessoirement ne sont pas (encore) liés par les annonceurs.

Le podcast n’est pas exempt de publicités, bien au contraire. Mais pas encore de quoi en vivre pour les Français, ce qui laisse espérer une indépendance et une liberté de ton qui fait cruellement défaut sur tous les autres médias.

La comparaison risque de faire hurler les podcasteurs, mais cela me rappelle le joyeux foutoir des radios libres de la bande FM. Avec en plus cette dimension "à la demande" qui laisse à l’auditeur (au poditeur) le choix d’écouter ce qu’il a envie. Aujourd’hui, avec un simple PC, un bon micro et de l’imagination, on peut faire une émission sur sa passion. Que le sujet se fasse connaître et trouve un auditoire régulier, c’est une autre affaire.

Les thèmes le plus couramment discutés sur les podcasts : la technologie, les gadgets et les geekeries (jeux vidéos, cinéma, séries tv, videos web...) et cela tombe bien, cela fait partie des futilités qui m’intéressent. Un nowatcheur expliquait qu’il est logique que les sujets "technos" soient les plus représentés car le podcast est principalement accessible aux technophiles. D’autres sujets commencent à émerger : le bricolage, la cuisine, la photo... Plus l’accès aux podcasts se démocratisera, plus la variété des thématiques s’étoffera.

Au fil des mois, on crée une intimité, une proximité avec les podcasteurs, à l’opposé de la distance qui existe avec les animateurs TV. C’est bien la fraîcheur et le côté "fait dans le salon" qui me plait dans le podcast français tel qu’il existe à l’heure actuelle. Les américains font quasiment de la TV de talkshow et on perd la liberté de ton qui fait, à mes yeux, tout l’intérêt de ce média.

Les outils pour accéder aux podcasts ? La plupart sont disponibles sur des pages web au format blog, propulsés par Viadéo, Youtube ou Dailymotion "embedded". Merci les gars, continuez... Rien de plus simple pour visionner un nouvel épisode alors que l’on n’est pas sur son PC de maison.

Ensuite, les podcasts sont accessibles via iTunes qui reste, malgré tout le mal que l’on peut en penser, LA plateforme. Le classement offert par le service iTunes est très discutable (basé sur les abonnements de la veille et les commentaires laissés), mais il permet de faire des recherches et donc potentiellement la découverte de nouvelles émissions.

Mon outil préféré : Miro (http://www.getmiro.com/). Ça fait tout ce dont vous avez besoin, c’est open source et gratuit. Comment trouver les nouveaux podcasts ? Twitter reste selon moi la meilleure façon de se tenir au courant en suivant les animateurs de ce petit monde (et zapcast).

Voici donc une liste des podcasts que je suis régulièrement et qui sont une des principales raisons de mon rejet de l’étrange lucarne. En aparté : si on avait des programmes dignes de la BBC chez nous, je payerai avec bien meilleur cœur ma redevance audiovisuelle [3].

- Geek Inc : l’actu des techno présentée par Cédric et Julien. Une bonne ambiance, des sujets bien couverts et une véritable expertise autour des terminaux de téléphonie mobile. Parfois accompagnés de Sophie qui coanime un excellent podcast sur les séries télé : Season1.
- Zapcast.tv : un podcast sur... les podcasts. Bien mieux que de passer par iTunes pour vos recherches. Christophe et Jérôme font le travail de défrichage pour nous et parlent de la crème du genre.
- SCUDS.TV : bande de trois potes qui débattent de l’actu ciné, tv, musique, jeux à la manière d’un Totally Rad Show gaulois. La bonne ambiance et la complicité entre ces podcasteurs sont communicatives et l’on passe toujours un bon moment quand sort (trop rarement) un nouvel épisode.
- Film Riot : podcast américain de référence (sur Revision3) pour qui s’intéresse aux techniques de tournage et montage. Ryan Connolly et ses potes détaillent les trucs et astuces des pros de l’audiovisuel de manière souvent délirante.

- Hak5 : Revision3 aussi (ainsi que les 6 podcasts suivants, tous en anglais). Traite de l’actualité hacking de manière inégale mais il y a parfois de très bonnes infos à en tirer. Wifi, exploits, ... Probablement celui qui vous parlera le plus de Linux et de libre de toute cette sélection.
- ROFL : des courts extraits de standup comedy tout autour de l’Amérique du nord. Nécessite une bonne maitrise de l’anglais pour apprécier.
- Scam School : Brian Brushwood dévoile des tours de magie dans le pub local.
- Tekzilla : Patrick Norton et Veronica Belmont parlent technique... et ils connaissent leur sujet.
- The Totally Rad Show : allez, si je dis que c’est un SCUDS à l’américaine, c’est exagéré ? C’est quasiment un vrai show TV. Alex Albrecht, Jeff Cannata et Dan Trachtenberg parlent des avant-premières cinéma, de séries et de jeux vidéos.
- The Digg Reel : l’actu quotidienne des vidéos virales.
- AnimeTV : pour l’instant "on hold" (ou même complètement arrêté ?), ce talkshow regroupait des spécialistes de la culture manga et anime. On espère le revoir renaître de ses cendres.
- Buzz Out Loud : BOL c’est avec TNT un modèle du genre en podcast vidéo technique américain.
- Tech News Today : ... Tom Merritt anime de main de maître cette quotidienne vidéo.
- The Engadget podcast / show : le podcast audio et le show vidéo (mais bien plus rare) de l’équipe éditoriale "dirigeante" du blog Engadget : Joshua Topolosky, Nilay Patel et Paul Miller parlent de l’actu technique de la semaine. J’aime particulièrement l’humour décalé du chef, Josh.

- l’Apéro du Captain : Ca c’est l’ovni du podcast français. A peine une année d’hebdomadaire ont placé cette bande de potes en tête de mon classement. C’est pas pointu, c’est bordélique, c’est très trèèèèèèèèèèèèsss long, mais c’est à chaque fois un grand moment de rigolade. Quasi-impossible de le suivre en live pour qui a un métier le lendemain (ils commencent toujours en retard, bien après minuit et ils peuvent durer 3 ou 4 heures). Chacun dans son genre (LTP, Lexomil Temesta Prométhazine), Kwakos (et ses terrifiants wazzuf), Manox (et ses invités) et le captainWeb pour orchestrer tout cela. Un nouveau "niveau le plus bas de l’humanité" avec le 38b et la poire frelatée, qui a vu les scuds sortir grands vainqueurs (avec et grâce à Patrick Béja) d’un affrontement éthylique épique.
- L’inaudible de Walter : Le WalterWeeklyShow, aka WWSh (prononcez Wéwèsh). Parle de tout et de rien, fait des quizz chansons et citations ciné. "Si vous ne cherchez rien, c’est ici que vous le trouverez". Drôle, cultivé, arrogant. Très très bon.
- Le rendez-vous Tech : animé par Patrick Béja, LA star du podcast français. Ce titre qu’il ne revendique absolument pas serait pourtant entièrement mérité. La qualité des propos qu’il tient, l’articulation de ses analyses mais également la diversité des podcast qu’il anime en plus de ce rdv tech en font un incontournable de la podosphère (humm ?). Son très bon anglais lui permet également d’animer deux autres podcast : The Movielicious et The Phileas Club. Il est également invité à participer aux podcast anglo-saxons phares chez twit et cnet. Si vous ne deviez en n’écouter qu’un seul, ce serait Patrick Béja.
- Le Quadratour : le geek technique pour les plus de 40 ans. Deux premières émissions très très prometteuses où l’on parle retro-trucs (histoires de l’informatique) en mélangeant avec l’actu. Animé par David Oghia, le directeur artistique de Bragelonne.
- Lokan : podcast vidéo que je suivais au début pour ses tests de produits Apple. Il s’est dispersé et j’avoue que je regarde maintenant de moins en moins ses réalisations.
- Matthieu Blanco : une des célébrité du monde du podcast. Je ne suis pas fan, même si son talent, sa diction et la préparation de ses sujets et ses analyses sont toujours d’une grande qualité. De mon point de vue, il cherche trop à faire "pro" et cette obsession se fait au détriment de la fraîcheur. Il expliquait dans une interview qu’il considérait qu’il fallait copier les pros pour apprendre et progresser (son modèle ayant été BFMTV). J’aurai tendance à penser qu’il faut ré-inventer les genres pour se démarquer.
- A suivre : Nerdvana.

Ceux que je ne suis pas et qui ont pourtant bonne presse :

- La photo : Le Déclencheur.
- Cinema : Cinefuzz.
- Le hacking des objets du quotidien : la grotte du barbu.
- Actu geeks : Le podcasteur.
- Vieux jeux démolis : le joueur du grenier.

Éteignez votre télé et choisissez votre podcast. Ou encore mieux, lancez vous et... créez [4].

Dernière minute : Matthieu Blanco et Patrick Béja préparent pour la rentrée un jeu webtv en direct autour de la culture geek. G2 GeekGame

[1] oui, vous pouvez aussi vous occuper de votre entourage, sortir vous balader, lire des livres, jouer de la musique, faire du sport... Mais là, on parle de Podcasts ! Vous pouvez essayer de suivre un peu ? Remontez en haut de la page !

[2] mais avec du son aussi, hein... Quoi que ce serait marrant de faire du podcast muet façon cinéma des années 30...

[3] je vous vois venir... oui, je la paye...

[4] Moi je peux pas, j’ai dentiste


A lire aussi sur Onirik

Agenda le joueur du grenier - Avis +
Interview du Joueur du Grenier et son acolyte Sébastien Rassiat
LA 14e Japan Touch : c’est parti !
Que faire ce week end à Lyon ?
L'auteur Nicolas Fevrier
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr