Onirik
Léna dans le brasier - Avis +/-
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le mercredi 29 avril 2020.
Editeur : Dargaud

de Pierre Christin & André Juillard

Une menace de nature terroriste pèse sur la conférence.

Au cœur de la forêt canadienne se trouve un hôtel de luxe. En revenant de sa promenade à cheval, Léna croise « par hasard » le prince Mansour. C’est avec lui qu’elle revient vers la résidence. Les deux cavaliers sont observés par un garde en tenue de camouflage et armé d’un fusil d’assaut.

La présence de Léna sur les lieux s’explique par son travail pour une société d’événementiels. Elle a pour mission de veiller au bon déroulement de la conférence internationale qui se déroule dans ce lieu reculé.

Les représentants anglais, français, russes, iraniens, américains, arabes, suédois, turcs et d’anciennes républiques soviétiques se réunissent dans une ambiance, disons... perfectible.

Ainsi, en organisant le plan de table, il a été jugé plus pratique de placer l’Iranien près de la porte s’il veut quitter la salle en guise de protestation (ce qu’il fait régulièrement).

Il semble que la plupart des participants souhaitent l’échec de la conférence pour des raisons géopolitiques ou personnelles. De plus, une menace terroriste place sur la réunion.

C’est dans ce contexte que le lord Anglais Sir Charles propose à Léna de collaborer avec lui pour chercher parmi les invités celui qui serait disposé à perpétrer un acte terroriste.

La qualité du dessin d’André Juillard répond toujours présent. Quant au scénario de ce huis-clos, il rappelle celui de l’album Partie de chasse réalisé autrefois par Pierre Christin avec Enki Bilal. D’ailleurs lors d’une sortie à l’extérieur pour chasser, Léna reçoit un avertissement d’un des participants qui lui recommande de faire attention. Et soudain un coup de feu inopportun claque. Il est évident qu’il ne s’agit pas d’un accident : Partie de chasse... encore.

Selon la volonté de Pierre Christin ce troisième album des aventures de Léna doit être le dernier et c’est bien dommage. La série avait présenté des personnages élaborés et superbement illustrés.

Or, le personnage de Léna avait évolué. À présent que son deuil était fait, elle pouvait poursuivre sur sa lancée. De ce fait, son choix apparaît comme étant quelque peu artificiel.

Fiche technique

Format : album
Pages : 56
Scénario : Pierre Christin
Dessin & Couleurs : André Juillard
Éditeur : Dargaud
Sortie : 24 janvier 2020
Prix : 14,99 €

L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr