Onirik
Le tournesol suit toujours la lumière du soleil - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 20 août 2021.

A l’instar de ses prédécesseurs, Le tournesol suit toujours la lumière du soleil ne laissera pas ses lecteurs indemnes. Longtemps on se souviendra de ces femmes au destin universel et pourtant hors du commun.



Editeur : Charleston

roman de Martha Hall Kelly

Présentation de l’éditeur

Au printemps 1861, les États-Unis sont au bord de la guerre civile. En ces temps troubles où chacun joue sa liberté dans un pays sur le point de s’effondrer, les destins de trois femmes que tout oppose se croisent et se rejoignent.

À New York, Georgeanna Woolsey va à l’encontre de toutes les attentes de la société mondaine et s’engage comme infirmière sur les champs de bataille.

Jemma, jeune esclave d’une propriété du Maryland, se retrouve face à un choix cruel : saisir l’occasion inespérée de s’échapper ou demeurer auprès des siens.

Quant à Anne-May, qui mène d’une main de fer la plantation familiale depuis que les hommes ont rejoint les troupes confédérées, son ambition dévorante ne tarde pas à l’exposer à un sort terrible…

Avis d’Emmanuelle

Après Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux et Un parfum de rose et d’oubli, Martha Hall Kelly remonte un peu plus loin dans l’histoire de la famille Ferriday.

Cette fois-ci, le roman a pour décor la Guerre de Sécession américaine. Encore une fois, l’auteur a choisi d’écrire sur le destin de trois femmes que tout oppose : une abolitionniste, une propriétaire de plantation et une esclave pour qui tout va peut-être changer si le Nord l’emporte face au Sud...

Si Georgeanna Woolsey, l’arrière-grand-tante de Carolin Ferriday, a réellement existé, ce n’est pas le cas des deux autres personnages principaux. Mais un énorme travail de recherche leur a donné vie. La Guerre de Sécession, la mode de l’époque, les us et coutumes des femmes riches comme esclaves, la médecine de guerre, la gastronomie... le moindre petit détail n’a pas été laissé au hasard, et la plume de Martha Hall Kelly a fini de donner de la texture, de la cohérence et de l’éclat à la montagne d’informations emmagasinées pendant ses recherches.

La chaleur de la Caroline du Sud vient contrer l’hiver new-yorkais au plus dur de la guerre, lorsque les familles et les amis se déchirent sur le devenir de toute une nation. Il restait tant de choses à apprendre et à ressentir après avoir lu et vu Autant en emporte le vent autant de fois que le film repassait à la télévision !

Lors de la lecture, on est tour à tour effrayé, indigné, en colère, ému jusqu’aux larmes et parfois on éclate de rire. Rares sont les romans a avoir un tel impact émotionnel. Peut-être est-ce la véracité des faits racontés, ou bien la création si parfaite de ces personnages qui les rend aussi attachants (même la sadique Anne-May) ?

A l’instar de ses prédécesseurs, Le tournesol suit toujours la lumière du soleil ne laissera pas ses lecteurs indemnes. Longtemps on se souviendra de ces femmes au destin universel et pourtant hors du commun.

Et dire que tout cela est parti d’un magazine parlant des lilas incroyables (fleurs préférées de l’auteur) plantées autour de la demeure familiale des Ferriday...

Si vous souhaitez en savoir plus sur la genèse des romans de Martha Hall Kelly, trouver des sujets de discussion pour des clubs de lectures ou tester les recettes des plats, cocktails et pâtisseries mentionnées dans les livres, allez faire un tour sur le site officiel de Martha Hall Kelly, un véritable cocon de douceur !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 752
Editeur : Charleston
Sortie : 19 mai 2021
Prix : 22,50 €


A lire aussi sur Onirik

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux - Avis +
Rencontre avec Martha Hall Kelly
L'auteur Emma666
Son site : La pause lecture
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr