Onirik
L’égoïste romantique
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 29 novembre 2005.

"L’égoïste romantique" est le dernier roman en date de Frédéric Beigbeder. Je trouve l’auteur rencontré littérairement en 2001 avec son incontournable essai "99 francs" exécrable, puant et imbu de lui-même. Pourtant, sous ce vernis peu recommandable, l’auteur possède un sens aigu de l’observation et de l’autodérision et il voit souvent juste.

Roman et exercice de style de Frédéric Beigbeder

Comme les deux autres romans que j’ai lus de lui (99 francs en 2001 et Windows on the World en 2003), ce faux exercice de style paraît simpliste, grossier, ordurier et racoleur. Le couple est de nouveau au coeur du débat.

Tout semble superficiel jusqu’aux exemples, citations et autres références cinématographiques, littéraires, musicales, théâtrales ou autres. Cela me donne l’impression de lire un homme qui étale son peu de culture comme de la confiture sur une tartine (il semblerait, dans un cas comme dans l’autre, que moins un individu en possède plus cette personne l’étale).

Pourtant, ses réflexions sont très justes. L’analyse est pertinente quoi que déformée par le mode de vie de ce cher Frédéric. Les phrases courtes détonnent comme des bombes. L’écriture est simple mais choc.

J’adresse cependant un reproche à L’égoïste romantique et son auteur. Ce dernier devient répétitif. Le roman est un remake des deux oeuvres que j’ai déjà lues. C’est lassant aussi juste que soient ses remarques.

Auteur : Frédéric Beigbeder
Editeur : Grasset
Date de parution : Mars 2005
Format : 16 cm x 24 cm
ISBN : 2246677912
Prix : 18 euros

L'auteur Cécilia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2022 : Gagnez 1 ex de Un Noël royal


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr