Onirik
Demon Tune : tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le jeudi 25 juin 2020.
Éditeur : Kurokawa

de Yuki Kodama

Présentation de l’éditeur

Wizard City, la ville où tout le monde peut venir, mais où personne n’est le bienvenu. L’endroit le plus mal famé de la ville : le Club Neverland. Ceux qui tiennent à la vie savent qu’il vaut mieux rester à l’écart de ce repaire de criminels.

C’est là que la fée Fran, captuée par un gang, fait la rencontre de Koyukimaru, un jeune ninja lui aussi retenu prisonnier. Ils parviennent à s’enfuir avec à leurs trousses les pires criminels de la ville qui cherchent à mettre la main sur le Rouleau du Cataclysme dont seul Koyukimaru connaît l’emplacement. Commence alors pour eux un long combat contres les ténèbres qui menacent d’engloutir Wizard City.

Avis de Naraze

Dès les premières pages, on est plongé dans l’action venant des bas-fonds de Wizard City. La fée Fran vient tout juste de se faire kidnapper par des malfrats. Ces derniers ont besoin de ses pouvoirs de soin. Elle va ainsi faire la rencontre de Koyukimaru, un jeune ninja, également retenu et dans de sales draps.

Leur captivité se déroule de manière très différente. Fran va découvrir les sévices que les ravisseurs font subir au jeune garçon. Ils ont un secret à lui faire cracher et ne se privent de rien. Les deux otages vont alors s’allier pour s’échapper, débutant leurs aventures à deux.

Ce premier tome introduit un nouvel univers assez barré, mais très sombre. Lorsqu’on connaît déjà le mangaka, on ne peut pas s’empêcher dans un premier temps de penser à Blood Lad [1]. Des traits et certains personnages sont assez similaires. Mais c’est avec grand plaisir que ces premières impressions sont vite balayées tout au long de la lecture. Cet univers-là a ses propres règles et une atmosphère finalement bien distincte de sa précédente oeuvre.

Il pose ses personnages, et développe la situation dans laquelle ils se trouvent. Il révèle une histoire où la fin justifie les moyens avec un antagoniste puissant qui nous fait nous inquiéter et craindre le pire pour nos héros. La patte de Yuki Kodama est très claire et son coup de crayon est agréable à retrouver.

Demon Tune [2] présente une histoire sérieuse qui n’oublie pas sa part d’humour. Celle-ci est la bienvenue et permet d’alléger le ton du manga. En tout cas, la coopération entre les personnages s’annonce mouvementée, ce qui rajoute du piment à tout cela. Notons également que nous avons une série courte, les chapitres sont ainsi très dynamiques.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 208
Editeur : Kurokawa
Sortie : 20 mai 2020
Prix : 6,80 €

[1] série précédente de Yuki Kodama publiée et terminée chez Kurokawa

[2] série complète en quatre tomes


A lire aussi sur Onirik

Demon Tune : tome 4 - Avis +
Demon Tune : tome 3 - Avis +
Demon Tune : tome 2 - Avis +
Demon Tune en numérique !
L'auteur Naraze
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr