Onirik
Chiruran : tome 2 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le lundi 21 juin 2021.
Éditeur : Mangetsu

de Shinya Umemura et Eiji Hashimoto

Présentation de l’éditeur

Les hommes les plus courageux affluent des quatre coins du Kantô pour former le Rôshi Gumi, « les défenseurs de Kyoto ». Parmi eux, Kamo Serizawa scellera le destin de Toshizô Hijikata à jamais. Le futur chef du Shinsen Gumi fait une entrée fracassante : le duel l’opposant à Sôji Okita restera dans toutes les mémoires !

Avis de Hiro

Le début de ce deuxième tome est dans la continuité du premier. Toshizô ne pouvait pas laisser Hajime seul et devait se présenter à ses côtés pour le soutenir. Cette histoire se conclut avec une mise en avant de la force et se termine rapidement, car l’action doit avancer.

On fait un saut dans le temps de trois ans jusqu’en février 1863. Un rassemblement de samouraïs a lieu à Edo pour recruter ceux qui formeront l’unité du Roshi Gumi. C’est là que les membres du dojo de Shieikan vont rencontrer le fameux Kamo Serizawa. Le nouveau venu est un homme sans manière et grossier qui a soif de violence. Derrière sa grande gueule, l’homme est puissant et a une aura folle, d’autant plus qu’il a des soutiens importants. Toshizô a le sang qui bouillonne face à l’énergumène et va montrer une nouvelle fois son impulsivité.

Le temps passe et notre équipe fait de plus en plus parler d’elle. Le manga est agrémenté d’impressionnantes scènes de combats montrant la nécessité de marquer son territoire et sa position. Il faut néanmoins rester concentré, car les ellipses sont nombreuses et il est important de bien suivre la narration de Shinpachi, car il se peut qu’on se perde parmi les noms et les personnages. Si on est néophyte de l’Histoire japonaise et de cette époque concernant la fin du Shogunat Tokugawa, l’histoire peut être assez complexe à suivre.

Les enjeux sont importants or, il se peut que le lecteur ne les comprenne pas tous. Il faut donc une nouvelle fois être attentif aux factions, à la position des personnages, aux liens qu’ils entretiennent. Sur ce point, le manga aurait pu se permettre un tout petit peu plus de narration et d’explications afin d’être plus accessible. Mais si le texte n’est pas ce qui est prioritaire, alors le volume se lit avec beaucoup de fluidité. On arrive à comprendre les tensions entre les guerriers qu’on croise, même si on n’a pas une vision globale des enjeux.

Cela titille la curiosité concernant la formation du Shinsen Gumi. Celle-ci approche et on se demande comment son rôle dans le conflit va être introduit.

À côté de cela, les pages se tournent avec facilité et on apprécie les scènes d’action. Dans ce volume, c’est le passé de Soji qui est mis à l’honneur. Le jeune homme a beaucoup de talent et celui-ci a su être cultivé par Kondo. Une nouvelle fois, les liens entre les membres de Shieikan sont exposés.

Chiruran est un manga qui s’avère passionnant si on cherche de l’action sans concession. Il est porté par un style graphique dynamique et percutant rendant les personnages toujours plus féroces. Il se révèle néanmoins un peu plus pauvre sur la narration, mais on arrive facilement à passer outre.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 192
Editeur : Mangestu
Sortie : 16 juin 2021
Prix : 7,90 €


A lire aussi sur Onirik

Chiruran : tome 1 - Avis +
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr