Onirik
Banana Fish : tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le mardi 27 avril 2021.

Banana Fish est une belle découverte. Son récit mature et son intrigue nous font plonger sans retour dans le New York noir du siècle dernier.



Éditeur : Panini Manga

Réédition en double volume

d’Akimi Yoshida

Présentation de l’éditeur

"Banana Fish". Comment ces deux mots peuvent-ils détruire la vie d’un homme ? Comment peuvent-ils changer le monde ? Une énigme qui lie le destin d’Ash Lynx à son frère...

Avis de Hiro

Ash est un adolescent de 17 ans. Il est déjà chef de gang et négocie avec un parrain de la pègre corse à New York, Dino Golzine, dit Papa Dino. Le jeune homme a une réputation qui le précède malgré un physique d’éphèbe et attractif. En effet, Ash attire et envoûte les hommes par sa jeunesse et sa beauté, mais c’est un animal sauvage qui ne se laisse pas faire. L’adolescent est un as de la détente, et il tient son gang d’une main de fer. Alors lorsqu’il découvre que deux de ses subalternes ont été démarchés par Dino pour tuer un homme, il ne reste pas tranquille. Surtout que la victime de l’assassinat lui a laissé des informations très particulières.

Ash sait que le pouvoir se gagne, il faut protéger son territoire et se montrer dominant même face à ceux ayant plus de puissance. C’est pour cela que toutes les décisions passent par lui, ses hommes doivent n’obéir qu’à lui. Si quelque chose se passe dans son dos, il y a alors matière à être suspicieux et à jouer des coudes pour ne pas se faire avaler. Il est peut-être jeune, mais a une intelligence et une perspicacité rares. C’est un électron libre qui joue de son influence. Seulement, Ash n’est pas que chef de gang. Il a la volonté secrète de venger son frère Griffin. En effet, un mystère est entier autour du terme « Banana Fish » et il est bien déterminé à savoir ce qui se cache derrière ces deux mots.

C’est ainsi qu’on plonge dans des luttes internes et guerres de gang de New York. Ici, les adolescents n’en sont plus. Ils sont jeunes, mais ont déjà vécu mille vies. Au fil des pages, on va en découvrir de plus en plus sur la vie et le passé d’Ash. La narration de cette histoire se fait par différents points de vue. On suit parfois Ash, on voit Papa Dino avancer ses pions, on se retrouve aux côtés de journalistes, mais aussi de policiers qui veulent découvrir ce qui se cache derrière les violences urbaines et des mystérieux suicides.

Cette réédition de Banana Fish est un vrai plaisir. Si on ne connaissait pas l’oeuvre, on peut découvrir ce monument des années 80-90 de la mangaka Akimi Yoshida. Cette nouvelle édition a un format plus grand et le double volume est assez large. La tenue en main peut être un peu plus difficile qu’un manga classique. Néanmoins, ce format nous permet d’apprécier toutes les cases et les situations qui sont développées.

On est embarqué dans le récit à une vitesse folle. Si la mise en place prend un peu de temps, tant il y a de personnages et de situations à expliquer, une fois que la machine infernale est lancée, il n’y a plus de pause. Les ennemis d’Ash complotent contre lui et réussissent parfois à l’affaiblir. Dans ces situations, ses alliés essaient tant bien que mal à trouver des solutions et à garder de l’avance sur les mafieux.

Il y a également beaucoup de secrets qui sont révélés et le manga ne fait pas dans la dentelle par rapport aux rudesses des relations entre les personnages. Ash a vécu de nombreuses horreurs et c’est pourquoi il fait si mature pour son âge. Il fait partie de cet univers sombre des bas-fonds de New York, il en est un acteur important.

Voilà un manga cru et rude, mais qui évite le sanguinolant. Ce sont les situations et les personnages qui forment toute son horreur. On retrouve également avec nostalgie un type de graphisme un peu vieillot par rapport à ce qu’on voit actuellement dans nos librairies. Cet aspect offre au manga son cachet particulier et nous donne vraiment l’impression de revenir des années en arrière. On sent les années 80 du manga, son authenticité et le réalisme de l’histoire qu’on veut nous raconter.

Banana Fish est une belle découverte. Son récit mature et son intrigue nous font plonger sans retour dans le New York noir du siècle dernier. Il y a ici gangs, mafieux, drogue, sexe, à ne pas mettre donc entre toutes les mains.

Notons également que les deux premiers volumes de cette nouvelle édition sortent simultanément et que le lecteur trouvera une carte postale dans chacun d’eux. Précisons aussi que le manga a été publié dans son intégralité en 19 tomes simples par Panini Comics entre 2003 et 2006, mais la commercialisation de cette version a été stoppée. Pour les plus pressés, il y a également une adaptation en série télévisée, cet anime ayant débuté en 2018 est disponible sur Amazon Prime Video.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 378 (contient 2 volumes de l’édition précédente)
Editeur : Panini Manga
Sortie : 21 avril 2021
Prix : 16 €

La série sera complète en 10 volumes.


A lire aussi sur Onirik

Banana Fish : tome 2 - Avis +
#Réédition Manga : Banana Fish
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr