Onirik
Assassin’s Creed : Dynasty, tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le samedi 1er mai 2021.
Editeur : Mana Book

de Xu Xianzhe et Zhang Xiao

Présentation officielle

Attention, ce synopsis dévoile la quasi totalité du tome 1 et même de la suite à venir !

En Chine, durant l’an 755 de notre ère, une guerre civile éclate au sein de la prospère dynastie Tang. An Lushan, un chef militaire aux idées proches de celles des Templiers, forme une armée dissidente afin de s’emparer du pouvoir. Pris de court, l’Empire vacille et le peuple se retrouve sous le joug du tyran. Mais un assassin nommé Li E, entraîné dans les lointains et mystérieux royaumes de l’Ouest, va se dresser contre lui dans l’espoir de sauver son pays. Formant une alliance avec des fidèles de la Dynastie Tang, il devra se montrer rusé et discret afin de défaire An Lushan...

Voyagez au cœur d’une des plus passionnantes périodes de l’histoire chinoise dans cette aventure inédite, qui revient aux origines du conflit séculaire entre l’ordre et la liberté.

Avis de Chris

Dans la Chine du VIIIe siècle, une ombre sévit sur les toits des maisons et temples de la capitale. Bercée par un festival où les fleurs sont à l’honneur, la ville est en effervescence et festoie la floraison des Pivoines. L’arrivée de An Lushan fait grand bruit, lui, le général barbare qui protège d’une main de fer les frontières de la dynastie Tang. Pourtant, la raison pour laquelle un assassin de haute volée s’est dissimulé dans la foule n’a rien avoir avec la politique remuante. Une injustice doit être réparée, peu importe le prix à en payer.

La licence Assassin’s Creed [1] a été adaptée en film, en livre et en manga. Dynasty est une nouvelle saga dessinée par Zhang Xiao et scénarisée par Xu Xianzhe, où l’on découvre un assassin dont la confrérie a disparu. Seul, il expie tout de même les crimes qu’il juge injustes avec hargne, loyauté et respect de l’être humain, sans être à la botte des puissants. «  Nous agissons dans l’ombre pour faire triompher la lumière. », tel est le credo des assassins qui se battent pour la liberté, les pauvres et les faibles.

Ce premier tome dévoile une histoire où la corruption et le crime sont communs. A une époque où les pauvres ne sont que misère, face à des nobles insensibles à leur sort, un être veille pour que l’injustice disparaisse. Même si l’assassin ne semble pas encore prêt à s’aventurer dans les marasmes des complots d’un gouvernement en proie à des ennemis très proches, on sent que la suite va nous mener plus loin dans cette ambiance délétère. Ce n’est pas pour nous déplaire, puisque les bases ont été posées avec intelligence.

De par sa stature et son rang, le général An Lushan est sans nul doute la représentation la plus nette d’un boss que l’on pourrait retrouver dans le jeu-vidéo de cette licence prolifique. On sent qu’il se trame une rébellion envers le pouvoir actuellement en place. Mais comment notre assassin favori va-t-il entrer en scène, lui qui s’interdit de se mêler aux puissants ? On a hâte de lire la suite, d’autant plus que le dessin est une petite pépite, aidé par un format plus grand que la moyenne qui fait honneur à des cases de toute beauté.

Zang Xiao oscille entre poésie et violence. Il y a des portraits très expressifs et des doubles pages magnifiques aux mille détails. La ville grouille d’habitants qui célèbrent la fête des fleurs. En parcourant les planches, on entend presque cette effervescence. On regrette même que ce Manhua ne soit pas en couleur, tant le dessin est véritablement le point fort de ce premier tome. Qu’il s’agisse de plans fixes comme de scènes de combats réalistes et faciles à comprendre, le dessinateur a su mettre en avant le scénario de ce manhua.

Outre une histoire qui peut paraître commune pour le genre et surtout pour la saga Assassin’s Creed, quelques références au jeu raviront les fans de la première heure. Habilement incrustées et jamais forcées, ces références entrent parfaitement dans la trame de l’histoire. Dynasty ravira autant les amateurs d’épopées chinoises que de licence vidéoludique.

Fiche technique

Format : poche
Pages : NC
Editeur : Mana Book
Sortie : 1er avril 2021
Prix : 9,65 €

[1] jeux-vidéo qui a débuté en 2008 et dont le dernier titre Valhalla est sorti en 2020

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr