Onirik
Yo-kai watch le film - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 12 septembre 2017.
film japonais de Shigeharu Takahashi et Shinji Ushiro (2017)

Présentation officielle

Nathan se trouve cette fois plongé dans le passé et va devoir triompher de Yo-kai maléfiques bien décidés à briser le lien d’amitié que notre héros a noué avec les Yo-kai.

Avec l’aide de ses fidèles compagnons Whisper et Jibanyan et de son grand-père, Nathan va devoir découvrir comment la première Yo-kai Watch a été créée.

Avis de Chris

Yo-Kai Watch est une franchise développée par l’éditeur de jeux-vidéo Level-5 (connus pour avoir notamment produit Le professeur Layton) sur 3DS depuis 2013. La licence a été adaptée par la suite en une série de manga et d’animé encore en cours à l’heure actuelle ainsi que des produits dérivés allant de la montre et ses médaillons de Yokai jusqu’aux peluches ont été créés. Surfant sur le succès de la marque, plusieurs films sont sortis dans les salles nipponnes dépassant toutes les attentes jusqu’à ce que le premier soit adapté en français et soit alors visible à l’œil sévère de nos enfants le 9 août 2107.

Ce film est donc le premier de 4 longs-métrages qui retrace ici l’origine story de la Yo-Kai Watch, système indispensable pour voir et identifier les nombreux Yokai (esprit en japonais) qui peuplent le monde. Nathan Adams (Keita Amano dans sa version originelle) se réveille comme tous les matins pour aller à l’école. Seulement quelques chose cloche : une impression d’avoir oublié un truc. En effet, dans la nuit, sa Yo-Kai watch a disparu de son poignet, ainsi que les souvenirs qui l’en incombent. Rapidement, il va retrouver la mémoire et fera tout pour la récupérer.

Si Yo-kai watch : le film peut avoir une ressemblance certaine avec Pokemon dans le fond et la forme, de par ces objets dérivés qui amènent les enfants à devenir des collectionneurs hors pair, il s’en démarque de par son côté beaucoup plus enfantin où la violence est proscrite et où le côté mignon et rigolo y est très présent. Le film est totalement destiné au plus jeune public avec un humour scato proche du niveau maternelle.

Malheureusement, tout n’est pas clairement énoncé notamment le début qui reste trop en surface. La disparition de la montre est à peine évoquée et vite abordée alors que c’est le problème qui amène toute le reste de l’histoire. Rapidement, Nathan voit Whisper, son plus fidèle ami après qu’un yokai gigantesque ait semé la zizanie dans la ville. Tout s’enchaîne sans réelle explication perdant les plus petits de la salle qui posent alors beaucoup de questions. Une partie de l’histoire aurait pu être accordée à cette disparition et les conséquences que ça aurait pu amener. De plus, le film a été conçu comme une suite ou une partie supplémentaire à la série animée. On ne peut pas le regarder comme un film indépendant de sa série animée.

Ensuite, l’animation est la même que la série animée sauf qu’elle est étalée sur une heure et demi au lieu de 20 minutes ce qui donne une impression de lenteur. D’ailleurs, l’ennui se fait rapidement sentir et le combat final est d’une longueur à toute épreuve. Ce qu’on regrette également, c’est le peu de nouveaux Yo-kai présentés. Certes, il y en a un certain nombre, mais on ne les voit qu’à la fin sans présentation aucune. Or, c’est leur histoire et caractéristique qui font qu’on s’attache à certains Yo-kai et pas à d’autres.

Enfin, là où la plupart des films d’animation tentent de donner une double lecture pour que petits et grands en aient pour leur compte, Yo-kai Watch : le film reste sur son fer de lance : les enfants de moins de 7 ans.

Avis de Claire & de M. et A. supers fans

La franchise Yo-kai watch explose cette année en France, il était logique que cette aventure se poursuive par un long-métrage au cinéma. Né au Japon, en 2011, le phénomène Yo-kaï watch bat son plein cet été plus que jamais avec la sortie de la nouvelle montre, la fameuse Yo-kai watch deuxième génération, que l’on voit dans le film.

Pour les amateurs du dessin-animé, diffusé sur les chaînes Gulli et Boing, on retrouve très bien l’ambiance et le style de la franchise. De ce côté, pas de surprise, le même humour, la même ambiance, et le même genre de mystère à résoudre.

Sauf que cette fois, c’est un peu plus corsé quand même, puisque Nathan fait un voyage dans le passé, afin de retrouver son grand-père, Nathanaël, qui a inventé la toute première Yo-kai watch.

Le jeune garçon aura fort à faire, et devra aussi s’interroger sur ses origines, et ira de surprises en surprises. Les enfants y trouveront leur compte, dans la mesure où le film vise un public jeune et déjà conquis.

Le mot de la fin à deux petits garçons hyper-fans, « c’était génial et on adoré ! »

Fiche technique

Sortie cinéma France : 9 août 2017
Durée : 95 minutes
Distributeur France : Wild Bunch


A lire aussi sur Onirik

Yo-kai watch
Yo-kai watch - Guide officiel - Avis +
Yo-kai watch de retour sur Gulli
Yo-kai watch, le film !
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
L'auteur Chris
Son site :
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr