Onirik
XIII Mystery, tome 1 : La Mangouste - Avis +/-
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le lundi 23 mars 2015.
Editeur : Dargaud

de Ralph Meyer & Xavier Dorison

J’ai vu des gouvernements faire des milliers de morts avec une facilité que l’on n’imagine même pas ! Au moins les gens normaux ne tuent que lorsqu’ils y sont vraiment contraints.

Deux mois après l’assassinat du président Sheridan, Kim Rowland est retenue à bord du yacht Lady Bee. Alors que la tempête menace, les gens à bord attendent le dénommé XIII pour l’éliminer. Mais avant lui quelqu’un d’autre se présente. C’est ainsi que Kim Rowland se retrouve la seule personne vivante face à un exécuteur redoutable. Celui qui se présente, non pas comme un assassin mais un professionnel, possède un nom de guerre : la Mangouste.

Sa première confrontation avec la mort tarifée eut lieue en octobre 1947 à Berlin-Est. Racketté par des soldats russes le menuisier Jürgend Weber fit appel à un vétéran : le dénommé Hans. La mortelle efficacité de ce professionnel impressionna le jeune Schreiner, le fils adoptif de Weber. C’est ainsi que lors de son émigration en Amérique Schreiner renoua avec Hans qui fit de lui son élève et successeur.

Consacré aux personnages secondaires de la série XIII de Jean Van Hamme et William Vance, ce premier volet de XIII Mystery présente la Mangouste la Némésis de XIII. On pourrait s’attendre à une peinture du mal. Or il n’en est rien. C’est pour aider Weber que Schreiner devient l’élève d’Hans. Développant une affection égale pour ses deux pères de substitution, il fait sienne l’éthique d’ Hans « tu ne tues personne sans contrat ». D’ailleurs la présentation des nombreux contrats exécutés lui procure parfois un statut proche de celui de « justicier ».

Le développement de ce personnage complexe se place dans un contexte historique défini : à l’après-guerre succède la guerre froide. On observe le visage de la Mangouste qui vieillit peu à peu alors qu’il se désintéresse peu à peu du luxe que lui procure ses contrats. L’intérêt financier disparaît et il ne reste plus que la conscience professionnelle.

Comme la série XIII a débuté en 1984, la biographie de son plus redoutable adversaire est adaptée à cette période de l’Histoire. Cependant cela implique que la Mangouste ait débuté sa formation dans les années 50. On nous le montre apprenant à la dure deux méthodes de combat à mains nues : le krav-maga et le kickboxing. Or le krav-maga israélien ne s’est pas internationalisé avant les années 80. Quant au kickboxing il ne s’est pas développé avant les années 60.

Hormis cette anomalie historique, cet album nous présente un tueur à la personnalité complexe. Sa biographie se révèle particulièrement instructive quand nous est présenté l’origine du nom La mangouste. Tout comme cet animal chassant les serpents venimeux celui qui porta le nom de Schreiner a réussi à éradiquer la peur : « La peur est la seule différence entre la proie et son prédateur ».

Fiche Technique

Format : album
Pages : 56
Scénario : Xavier Dorison
Dessin : Ralph Meyer
Couleurs : Caroline Delabie & Ralph Meyer
Editieur : Dargaud
Sortie : octobre 2008
Prix : 11,99 €


A lire aussi sur Onirik

Rencontre avec Joël Callède et Sylvain Vallée
XIII Mystery, tome 7 : Betty Barnowsky
XIII Mystery 6 : Billy Stockton - Avis +/-
XIII, tome 21 : L’Appât -Avis +/-
XIII Mystery 5 : Steve Rowland - Avis -
XIII, tome 20 : Le Jour du Mayflower - Avis +/-
XIII Mystery, tome 4 : Colonel Amos - Avis +/-
XIII Mystery, tome 3 : Little Jones - Avis +
XIII, tome 18 : La version irlandaise – Avis +
XIII, tome 19 : Le dernier round - Avis -
Treize (XIII) : L’Or de Maximilien
Dédicace des géniteurs de XIII à Paris
L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


du 25 octobre au 5 novembre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr