Onirik
Venise – Avis +
Onirik -> Bon plan -> Tourisme -> Dernière mise à jour : le dimanche 22 avril 2007.

Venise est la citée romantique par excellence : les jeunes mariés y passent leur lune de miel par exemple.

Généralités

Ville-État créée en 452 et située au nord-est de la péninsule Italienne, Venise (Venezia en italien, Venexia en vénitien) est la capitale de la Vénétie dans la région de la plaine du Pô. La République de Venise a dominé l’Europe en matière de politique, de culture, de commerce et d’économie entre 697 et 1797. Venise et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dès le début de son histoire, la ville était dirigée par le chef de l’exécutif appelé le doge (duc), élu à vie. Dès 1380, elle devient une superpuissance. En 1400, le revenu par habitant en est quinze fois supérieur à celui des autres capitales européennes. La « Loggia », bourse de commerce, voit le jour sur le Rialto en 1455. Bien que principalement catholique, la ville de Venise est réputée pour sou ouverture d’esprit religieuse à tel point que la papauté se fâcha très fort à plusieurs reprises jusqu’à la priver par deux fois du droit de célébrer des offices sur son territoire. Après près de 1000 de libertés dans tous les domaines, Napoléon Bonaparte conquiert la citée vénitienne le 12 mai 1797 lors de la première coalition.

L’invasion française stoppa net son influence artistique, architecturale et littéraire. Au début du XIXe siècle, Venise revient au royaume italien sous l’autorité autrichienne, par la ratification du Traité de Campo-Formio. L’Autriche remit la Vénétie à l’Italie le 3 octobre 1866. Aujourd’hui, Venise est menacée par l’acqua alta (inondations).

La cuisine

L’Italie a une cuisine délicieuse et variée. Le pays en a fait pratiquement un art de vivre en inventant la slow food au début des années 1990. À Venise, situation géographique oblige, on mange principalement du poisson sous des formes diverses et variées comme les chichetti [1]. On peut y déguster la polenta e oseleti [2], le foie à la vénitienne [3] ou les Bussolai Buranei [4].

À voir selon Cécilia

La place Saint-Marc [5] est nommée ainsi pour rendre hommage à l’apôtre chrétien qui protège Venise. On fête Saint-Marc le 25 avril. La place aux innombrables pigeons, située au bord du Grand Canal, est le cœur de la ville. Cette place est immense, magnifique et lumineuse. Elle grouille sans cesse de touristes se pressant devant la basilique Saint-Marc, le Campanile de Saint-Marc et le Palais des Doges. On peut s’asseoir au Café Florian au risque et péril du porte-monnaie qui se décharge de 7,50 € pour un cappuccino certes délicieux mais au prix un rien prohibitif.

La Basilique Saint-Marc [6] est la plus importante église de Venise. D’architecture byzantine et construite dès 828 et plusieurs fois remodelée, elle est adjacente et reliée au Palais des Doges.

Le Campanile San Marco, cloche carré [7], fait face à la Basilique.

Le Palais des Doges ou Palais Ducal est un palais vénitien de style gothique.

Le Pont du Rialto [8] est l’un des trois ponts qui traverse le Grand Canal de Venise. Il est le plus ancien et le plus célèbre.

Le dédale labyrinthique des rues est absolument amusant. Une fois perdu dans les rues où l’on trouve des marchés fort sympathiques, on nous dit que la place San Marco est tout droit. Cette notion n’est absolument pas la même qu’ailleurs : parce que tout droit à Venise signifie tourner deux fois à gauche, trois fois à droite, monter un escalier et en descendre deux autres. Même avec un solide sens de l’orientation et une carte infaillible, il est toujours possible de se perdre. C’est super fun.

Le Ghetto juif possède un nombre de synagogues étonnantes par leur beauté. Ce quartier est construit pour des raisons historiques : les juifs avaient été expulsés d’Espagne en 1492. Nombre d’entre eux arrivèrent à Venise. En 1516, le doge décida donc de les rassembler dans ce quartier précis afin de protéger les Chrétiens. Cette attitude avait déjà marqué la fin du moyen âge dans toute l’Europe. Le ghetto était une île au XVIe siècle accessible uniquement par un pont-levis relevé la nuit. Dans le Ghetto, les conditions de vie étaient particulièrement dures : la petite taille du quartier qui compta jusqu’à 5000 habitants et le port d’un chapeau jaune n’aidaient pas vraiment.

Le carnaval est né à la Renaissance. Il se déroule tous les ans les douze jours précédant Mardi Gras, vers le mois de février. Inspiré par la commedia dell’arte, le déguisement traditionnel est la longue cape, le masque blanc en carton bouilli et le tricorne ou le masque d’arlequin. Son habit est coloré à losanges.

Détails percutants

Les gondoles et leurs gondoliers sont tout en noir depuis la grande épidémie de Choléra qui décima la ville entre 1575 et 1578. Venise devient une ville fantôme. On dénombra 51 000 morts sur une population estimée de 175 000 habitants.

Le pont des soupirs n’accueille pas ceux des amoureux mais ceux des détenus qui le traversaient entre le Palais des Doges et la prison.

Site officiel de la ville de Venise

[1] Amuse-bouches à base de poisson.

[2] Polenta et oiseaux.

[3] L’un des plats les plus connus de la ville.

[4] Petits gâteaux préparés lors du Carnaval.

[5] San Marco en Italien.

[6] San Marco di Venezia en italien

[7] Qui peut-être rond dans certains cas.

[8] Ponte di Rialto

L'auteur Cécilia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr