Onirik
VOD : VS. - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 8 mai 2020.
Distributeur : Wild Side

film britannique de Ed Lilly (2018)

Présentation officielle

Naturellement doué pour les mots, un adolescent baladé de famille d’accueil en famille d’accueil révèle tout son talent dans le milieu du Battle Rap. Mais quand il débarque chez sa mère après 10 ans de services sociaux, il est confronté au pire de tous les adversaires : son passé.

Avis de Chris

Adam est un jeune un peu désœuvré de par son enfance chaotique. Trimbalé de famille d’accueil en famille d’accueil, il n’est pas un enfant de chœur. Sauf qu’aujourd’hui, son éducateur a été clair : une seule bagarre et il fait les 11 mois de maison de correction exigé s’il ne se trouvait pas une conduite. Face à ses souvenirs d’enfance marqués par l’abandon de sa mère, sa rage commencera à s’atténuer grâce à l’intervention de Mak, une jeune femme qui anime des battles de rap. [1]. Elle l’initie à ce milieu très fermé et underground, mal perçu par la population et par les forces de l’ordre.

Quelque part entre la recherche d’une identité et l’apprentissage de la vie ainsi que des conséquences des actes, VS. nous plonge dans un univers aux antipodes de celui du rap : l’aide sociale à l’enfance. Cela aurait pu n’être qu’un background, mais dans ce long-métrage britannique, plusieurs scènes mettent en avant le travail des éducateurs et leur rôle parfois ambivalent. Ils doivent éduquer les mineurs, mais aussi les protéger. Lourde tâche qui leur est dévolue.

VS. est un film bien plus profond qu’il n’y paraît. Loin des clichés habituels des rappeurs de rue, criminels sans foi ni loi, qui obtiennent la paix intérieure en rappant. Ici, les artistes proviennent de multiples cultures et de classes sociales différentes. Certes, la drogue, l’alcool et parfois quelques rixes viennent s’ajouter à leur mode de vie, mais rien de véritablement violent. On est loin du Bronx ou de Chicago gangrené par les armes à feu et les gangs. D’ailleurs, c’est uniquement grâce aux textes de rap de ces derniers qu’on apprend à les connaître.

En parlant textes, ceux-ci sont percutants autant qu’une droite dans la mâchoire. Il est conseillé de visionner le film dans sa version sous-titrée pour ressentir les mots et l’impact de certaines rimes. Le travail d’écriture est à saluer. Parfois très violentes, crues voire vulgaires, elles sont souvent plus subtiles. Chaque syllabe prononcée signifie beaucoup pour ces jeunes gens. Elles permettent de remettre les points sur les i ou encore de s’excuser, de provoquer ou de dénoncer. On remarque que chaque versus est comme une prise de parole sans filtre qui permet à chacun d’exprimer ce qu’il ressent sans jugement.

Avec une BO excellente, VS. nous apporte un regard un peu différent des films de ce genre. Plus profond, il raconte la rencontre d’Adam et de ce moyen de communication lui permettant d’exprimer sa rage. Rage qui l’a fait sortir du droit chemin et qui lui donne de quoi nourrir son talent pour le rap.

Bande annonce

Fiche technique

Sortie : 6 avril 2020
Durée : 99 minutes
Avec Ruth Sheen, Fola Evans-Akingbola, Joivan Wade...
Genre : drame musical
Distributeur : Wild Side

[1] Rap Contenders est d’ailleurs un projet français où des centaines de rappeurs s’affrontent avec comme arme : les mots et non des coups !

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr