Onirik
VOD : Save me, saison 1 - Avis +
Onirik -> Télévision -> Séries -> Dernière mise à jour : le vendredi 29 mai 2020.
Plateforme : Netflix

série sud-coréenne de Kim Sung-Su (2017)

Présentation officielle

Sang-Mi et sa famille quittent Séoul pour s’installer dans une ville de province apparemment sans histoire. Très vite, la communauté religieuse du coin, menée par le charismatique Baek Jung-Ki, se montre particulièrement concernée par leur bien-être.

Avis de Chris

Save Me est une série sud-coréenne produite par la chaîne câblée OCN [1]. Diffusée en 2017, la série suit quatre jeunes hommes qui montent un plan afin de sauver leur camarade de classe, séquestrée par ses parents, dans une secte.

En Corée du Sud, les sectes sont légion. Alors, s’attaquer à des institutions aussi dangereuses que puissantes n’étaient pas une mince affaire. C’est donc une première et une très belle réussite. L’histoire tient sur un point qui n’aurait pas été possible en France : la police en Corée du Sud ne s’immisce pas dans les affaires de familles. Ainsi, si un mineur [2] se sent en danger vis-à-vis de ses proches, sa détresse ne sera pas prise en compte. Seul l’avis des parents a du poids. C’est important de le signifier, car notre vision de la Justice risque d’être mise à rude épreuve. Préparez les mouchoirs et attendez-vous à vouloir étrangler du monde...

Im Sang-mi et son jumeau Im Sang-jin, âgés de 17 ans, doivent recommencer leur vie à zéro dans une petite ville, loin de Séoul. A la suite d’un événement tragique, la famille Im va peu à peu tomber sous la coupe d’un gourou charismatique, mais non moins terrifiant. Si les parents adhèrent rapidement à la secte du Nouveau Ciel Tout Puissant, Sang-mi est loin de partager leur dévotion à ce nouveau Dieu. Hélas, le gourou a jeté son dévolu sur la jeune femme et veut faire d’elle la Mère Spirituelle.

Vivre en totale autarcie, coupée du reste du monde, des médias, d’Internet, se sentir devenir folle, voilà le combat que va mener Im Sang-mi. Courageuse, elle gardera l’espoir mince de retrouver la liberté et se battra seule contre tous. Et c’est seulement après trois années de calvaire qu’elle réussira à rentrer en contact avec ses anciens camarades de lycée. Ces derniers vont tout tenter pour la délivrer de ce cauchemar interminable, avec les moyens du bord et avec intelligence surtout. Mais c’est sans compter sur les institutions qui vont leur mettre des bâtons dans les roues.

Save Me est particulièrement sombre, voire glauque à certains moments. Les premiers épisodes ne cachent pas ces faits. La tension et l’angoisse sont omniprésentes. Plus on en découvre et plus on se sent oppressé par les révélations qui tombent. Le mot "injustice" prend alors tout son sens dans cette série qui verra ses personnages prendre des coups de massue sans cesse. Tous les protagonistes sont malmenés à l’exception de deux ou trois dont on se demande l’utilité de leur présence. Néanmoins, la mort guette et il ne fait pas bon vivre SDF ou ivrogne dans la petite ville de Mooji, là où s’est installée la communauté sectaire.

Le jeu des acteurs est excellent. Seo Ye Ji qui incarne Sang-mi paraît froide de prime abord, mais lorsqu’elle sourit, on sent le bonheur qui en découle. Son visage évoque toute l’ambivalence dans laquelle elle se trouve. Un geste, un clignement de cil, toute attitude anodine réussit à nous faire passer des messages. Les adultes et notamment les fervents de la secte sont incroyables également. Rares sont les personnages secondaires voire tertiaires aussi bons ! Quant à Jo Jae Yun (qui joue le rôle de l’apôtre Wan Tae), il inspire une telle aura de malveillance que le gourou passe pour un saint. Et c’est toute cette alchimie palpable entre le gourou, ses apôtres et ses fidèles, la police et les politiciens qui rend ce drama d’une crédibilité effroyable.

On sent que les scénaristes ont approfondi le sujet. Beaucoup de scènes dont celles sur les prières sont suffisamment démonstratives pour comprendre que notre héroïne est coincée dans un univers parallèle au nôtre. On comprend aussi aisément comment des personnes de tout horizon ont pu finir par accepter de vivre ainsi. Finalement, n’importe qui peut tomber dans les griffes d’une secte. Pire, les exactions des grands pontes de la secte font parfois vomir, tant la cruauté paraît extrême. Et pourtant, tous, ou du moins presque tous, croient en leurs préceptes et en leur Paradis en devenir, et c’est ce qui est le plus terrifiant dans cette histoire.

Aidé d’une bande originale percutante, d’une interprétation impeccable, d’un scénario parfaitement maîtrisé, Save Me reste et restera l’un des meilleurs drama produit par le pays du Matin Calme.

Avertissement

Cette série n’est pas à mettre devant les yeux de tous le monde. Elle est violente autant psychologiquement que physiquement. Certaines scènes peuvent clairement heurter les plus sensibles.

Bande annonce

Fiche technique

Réalisation : Kim Sung-Su
Durée : 70 min / épisode
Nombre d’épisode : 16
Nombre de saison : 2 (Anthologie dont le dénominateur commun est la secte)
Avec : Seo Ye-Ji, Taecyeon, Woo Do-Hwan, Cho Seong-Ha, Jo Jae-Yun
Pays d’origine : Corée du Sud
Genre : Drame, thriller
Plateforme : Netflix
Audio : coréen
Sous-titre : français

[1] Les séries produites par cette chaîne sont reconnues pour être plus matures, sombres et moins dans les clichés habituels constatés sur les chaînes hertziennes sud-coréennes.

[2] La majorité en Corée du Sud est à 21 ans

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr