Onirik
Ultramarine Magmell : tome 3 - Avis +/-
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le jeudi 28 novembre 2019.
Éditeur : Ototo

de Di Nianmiao

Présentation officielle

À la recherche d’Émilia, Yin Yô est finalement entré dans le Pays des Illusions et rencontre les survivants de l’équipe de sauvetage. Encerclés par de redoutables Originaux, ils n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces.

Avis de Chris

Yin Yô et une partie des sauveteurs commencent à comprendre dans quel guêpier ils se trouvent. Le jeune homme leur offre une possibilité d’être plus forts afin, peut-être, de réchapper à leur triste sort. Seulement, loin d’être stupide, l’équipe sait qu’elle va devoir affronter plus puissant qu’elle. D’ailleurs, une armée de créatures mystérieuses se prépare à les affronter.

Les aventures à Magmell continuent et on en apprendra davantage sur l’apparition des Pays des Illusions, ainsi que sur les matérialisations. Le début du volume 3 est donc voué aux explications, parfois complexes, mais qui permettent d’éclairer le lecteur sur certains points de l’univers fantastique.

En revanche, les planches manquent de contextualisation. Beaucoup de cases sont vides à tel point qu’il est parfois difficile de savoir où on se situe et comment les événements ont pu s’enchaîner de cette manière. Néanmoins, les scènes d’action sont toujours aussi dynamiques et restent foncièrement agréables à suivre. Quelques doubles pages sont présentes avec moins de détails que sur les précédents volumes.

On retrouve l’imaginaire prolifique du mangaka avec l’apparition de bestioles toutes plus originales les unes que les autres. D’apparence plus humaine, ces créatures ont leur petit charme au point où il est regrettable qu’elles ne survivent que très peu de temps. Toutes ne sont pas que de la chair à canon, évidemment. Certaines sont plus coriaces et vont malmener notre matérialisateur en chef.

Le manga se termine sur une histoire du mangaka d’une dizaine de pages, tout en croquis. Il fallait combler un grand vide [1] alors que Di Nianmio n’avait pas forcément le temps et l’énergie pour réaliser ça.

Enfin, le suspense est présent à chaque page. Il y a un peu moins d’humour que dans les tomes précédents, mais celui-ci est toujours divertissant et plaira davantage à un jeune public. Le tome 3 manque un peu de profondeur, autant au niveau du scénario que du dessin. Cependant, le prochain volume est attendu de pied ferme.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 178 p. noir & blanc, sens de lecture japonais
Éditeur : Ototo
Catégorie : Shonen
Sortie : 27 septembre 2019
Prix : 6,99 €

[1] Par rapport au nombre de pages des volumes reliés. Au Japon, les mangas sont d’abord pré-publiés dans un magazine chapitre par chapitre, puis sortent en volume relié.


A lire aussi sur Onirik

Ultramarine Magmell : tome 2 - Avis +
Ultramarine Magmell : tome 1 - Avis +
Di Nianmiao invité à Japan Expo
Un nouveau monde avec Ultramarine Magmell
L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr