Onirik
Touch - Avis +
Onirik -> Culture -> Exposition, musée, Salon -> Dernière mise à jour : le samedi 23 juin 2018.

Grâce à l’exposition Touch, nous découvrons l’art de la fine céramique japonaise contemporaine de la galerie Sokyo de Kyoto.



Lieu : Atelier Blancs Manteaux

du 17 juin au 8 juillet 2018

Présentation officielle

Touch
Carte blanche autour des savoir-faire contemporains à la galerie Sokyo de Kyoto.

Kyoto, capitale impériale à l’histoire millénaire, a su développer un artisanat sophistiqué qu’elle fait rayonner au-delà des frontières du Japon. Elle est une des plus grandes terres d’inspiration pour la culture japonaise. Aujourd’hui, tout en conservant leurs techniques ancestrales, ses créateurs y font souffler un vent de nouveauté.

L’univers de la céramique, qui a acquis ses lettres de noblesse avec la cérémonie du thé, participe aussi de ce renouvellement. Celui-ci est l’aboutissement d’une longue évolution liée à plusieurs mouvements qui ont ponctué le 20ème siècle, tels que le courant Sekido, fondé en 1920, et grâce auquel les céramistes ont pu sortir de l’anonymat et affirmer leur singularité, se voyant ainsi conférer le statut de véritable artiste. Dans les années 1950, le groupe Sodeisha, associe l’expressionnisme figuratif de la sculpture à l’attrait que procure la terre en tant que matière, et insuffle ainsi de nouvelles directions à la création en céramique.

Il existe aujourd’hui une nouvelle dynamique dans l’art contemporain au Japon, dans laquelle les artistes s’inspirent ou ont recours à des techniques artisanales ancestrales, pour les détourner de leurs formes établies et développer ainsi leurs propres moyens d’expression. En s’inscrivant dans ce mouvement, la galerie Sokyo, propose un nouveau regard sur la définition même d’« artisanat ». Sa directrice, Atsumi Fujita, considère que cette tendance dans l’art est le reflet d’un besoin dans nos sociétés d’un retour au « toucher » et à la matière. Nées des savoir-faire, les œuvres présentées dans cette exposition les transcendent et s’inscrivent hors du cloisonnement habituel fait entre artisanat et art contemporains.

Artistes exposés :
Takuo Nakamura, Tsubusa Kato, Toru Kurokawa, Jun Matsumura, Yuki Nara, Toru Ishii, Heechang Yoon, Shozo Michikawa, Kentaro Kawabata, Tadashi Mori, Toshio Matsui, Osamu Kojima

Avis de BéKa

Quand on s’aventure dans l’Atelier Blancs Manteaux, on découvre Touch : l’exposition dévoilant l’art de la fine céramique Japonaise. Entre art contemporain, artisanat et techniques ancestrales, chaque œuvre vibre d’une façon toute particulière. Tout les différencie : leurs formes, leurs matières, leurs histoires, leurs créateurs. Tous ces ingrédients les rendent uniques et sublimes. C’est stupéfiant de découvrir qu’un seul et même procédé peut inspirer chaque artiste d’une façon si distincte. En revanche, le fil conducteur reste le même : la céramique.
Trêve de bavardages, commençons la visite...

On observe de blanches porcelaines : celle de Jun Matsumura en équilibre aérien ou travaillée comme une peinture au couteau par Tsubusa Kato.

En contraste, les pigments enrichissent les couleurs chatoyantes de Kentaro Kawabata et les sculptures de Turo Kurokawa laissent apparaître un grain poncé et sombre.

Tadashi Mori nous présente deux personnages merveilleux issus de l’aristocratie à l’époque Heian. Ils symbolisent le très célèbre conte du Genji. On a presque envie de tendre l’oreille pour qu’ils nous racontent leur légende.

Toshio Matsui mélange des terres, parfois âgées de plusieurs siècles, qui s’opposent dans des rendus lisses et bruts, laqués et poncés.

À l’aide d’un tour, Shozo Michikawa travaille un mouvement aboutissant à une arabesque blanche émaillée.

Les œuvres de Takuo Nakamura, révèlent des formes conceptuelles comme « navire qui n’est pas un navire » orné de feuilles inspirées de motifs ancestraux.

Teinture sur soie, feuille, panneau de bois, Toru Ishii travaille ses textiles comme des estampes.

Heechange Yoon prélève et travaille des sables issus de cours d’eau et de pays différents. En fonction de leur origine, les sables réagissent différemment au procédé qu’emploie l’artiste. La variété des matières aux multiples coloris donne vie à des tableaux.

La seconde partie de l’exposition est consacrée à des objets usuels. L’esthétisme des lignes et des matières conserve la même noblesse. Si vous êtes amateur de thé vert japonais, peut-être aurez-vous l’occasion de participer à la cérémonie du thé. Accompagnée de ce délicieux breuvage servi dans un bol coréen âgé de plus de 400 ans, vous pourrez déguster une fine pâtisserie élaborée au champagne !

Touch, cette exposition porte si bien son nom. Toutes ces riches matières exposées donnent très envie de les toucher… Mais on doit se contenter de le faire avec le regard, ce qui est déjà beaucoup ! Je recommande vivement cette captivante visite.

Un grand merci à Atsumi Fujita, directeur de la Sokyo Gallery de Kyoto, pour toutes ses précieuses explications, ainsi qu’à toutes les personnes de l’Atelier Blancs Manteaux pour leur accueil chaleureux.

Fiche technique

Adresse : Atelier Blancs Manteaux, 38 rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris

Horaires : du mardi au samedi de 11H30 à 19H00, dimanche de 13H00 à 19H00 (fermeture le lundi)

Touch
L'auteur BéKa
Son site :
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr