Onirik
Tobe Hooper’s Mortuary - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 3 avril 2006.

Le papa de LeatherFace (Massacre à la tronçonneuse) et de Poltergeist reprend du service. Et il est en forme, le gars ! "Massacre au sous-sol dans la dernière maison du cimetière à gauche de la colline" (phrase d’accroche) me fait hurler de rire.



film américain de Tobe Hooper (2006)

Synopsis

Une famille Wasp bon teint : les Doyle. Un beau matin, la petite troupe décide de prendre un nouveau départ. Mauvaise idée ! En plus, ils sont crétins : ils décident de reprendre une entreprise de pompes funèbres. Ils ne vont jamais au cinéma ou bien ? Car, là, du coup, ils réveillent le Mal jusqu’alors tapi sous leur maison. Et le monde des vivants devient alors le terrain de jeu des morts.

Avis de Cécilia

La réalisation du film est très soignée même si on peut lui reprocher de ressembler énormément à Poltergeist. Les plans séquences sont appropriés. L’escalier et l’aspect général de la maison isolée sont similaires à Psychose.

Le gris de l’image, l’ambiance obscure et l’isolation des lieux : tous les ingrédients du film d’horreur sont réunis. La sonorité du film est extraordinaire : les bruits comme les murmures d’un souffle, les instruments à vents...

En parlant de ce qu’on entend : Jamie, la petite fille de la famille, tape sur les touches d’un vieux piano au tout début du récit en entrant dans l’étrange demeure. L’instrument n’est pas accordé et annonce clairement - comme les dix premières minutes - qu’il n’y a pas que ça qui grince. C’est entre autre pour ce genre de détails que j’adore Tobe Hooper. Autre petite chose à priori insignifiante mais qui a tout son intérêt quand on réalise un film qui fait peur : les décors en général - et ce curieux habitat en particulier - sont partie intégrante du casting. C’est limite s’ils ne sont pas plus importants que les acteurs et les effets visuels.

La légende urbaine autour de la famille Fowler (les premiers embaumeurs du coin) et particulièrement de Bobby (le petit dernier complètement barge) offre une explication convenable. Dans ce genre cinématographique, il est déjà assez rare d’obtenir une explication. Alors, quand elle est un tant soit peu logique, je suis contente. Cela dit, Tobe Hooper a certainement un très grave problème avec sa famille : entre Massacre à la Tronçonneuse et ce film, je m’inquièterais ou alors me ferais psychiatre pour gagner des millions à la soigner.

Attention, tout de même ! La dernière demie-heure vire au gore vraiment gerbant style Le Retour de la Nuit des Morts-Vivants IV (inutile de chercher : ce film n’existe pas ; il s’agit d’une image).

Fiche Technique

Avec Dan Byard, Stéphanie Patton, Denise Crosby et Alexandra Adi

À lire sur Onirik

Autour de Tobe Hooper’s Mortuary - Article 01 : Massacre à la tronçonneuse

Autour de Tobe Hooper’s Mortuary - Article 02 : Les films d’horreur et moi

Site officiel
L'auteur Cécilia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr