Onirik
The art of Mutafukaz the movie - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le jeudi 14 juin 2018.
Éditeur : Ankama

de Run et Studio 4°C

Présentation de l’éditeur

À l’occasion de la sortie du film Mutafukaz, le 23 mai 2018, réalisé par Shōjirō Nishimi et Shinji Kimura du Studio 4°C, et produit par Ankama, découvrez l’artbook officiel qui propose un retour complet sur la réalisation du film et retrace chronologiquement toute la préproduction en y incluant le travail réalisé par le studio japonais scène par scène.

Avis de Chris

Ankama Studio présente cet artbook [1] très complet, contenant plus de 350 pages en papier glacé et cartonné. L’ouvrage reprend le film Mutafukaz sorti le 23 mai dernier au cinéma. L’histoire suit Vince et Angelino, deux amis qui vivent en colocation à Dark Meat City. A la suite d’un accident, Angelino va avoir d’étranges visions qui les mèneront petit à petit vers une aventure haute en couleur et rocambolesque. Bourré de références à la pop culture moderne, le film est une réussite tant technique que scénaristique.

C’est donc peu avant la sortie officielle du film qu’est livré The art of Mutafukaz the movie. Les fans vont se régaler, tant l’artbook fourmille de dessins, croquis, planches de storyboard, d’explications et d’images magnifiques. Les amateurs d’animation ne seront pas en reste. Découvrir les coulisses d’un long-métrage d’animation est toujours grisant.

L’artbook est proposé en français mais également en anglais, signe que l’éditeur et les producteurs du film voulaient voir plus grand, être exportés à l’international, et c’est tout ce qu’on leur souhaite. D’ailleurs, les deux langues ne gênent en rien, puisqu’elles se fondent parfaitement dans la mise en page.

On commence par la présentation des acteurs du film notamment le Directeur CGI [2], monsieur Takuma Sakamoto et madame Yuko Nojiri qui est le designer couleur. Ensuite, on enchaîne avec la pré-production, le moment où les cerveaux étudient la réalité afin de coller au mieux à l’univers de Mutafukaz tout en restant aussi proches de la réalité que possible. Mais pas seulement puisque le film est tiré d’une bande dessinée. Il était donc indispensable de retranscrire au mieux cet univers aussi riche que déluré, sans trahir l’auteur et ses idées. On continue par la production pure et dure, passant des croquis à la réalisation du film, pour terminer sur quelques genga [3], un point clé car ce sont des dessins préparatoires qui permettent à l’équipe d’avoir des modèles de mouvements et attitudes des personnages, véhicules ou même d’effets spéciaux.

Toutes les étapes de la conception du film sont développées dans cet ouvrage épais et grand. Que ce soit les personnages des plus futiles aux plus importants, les décors, les armes, les lieux, les objets de toutes sortes, les devantures de magasin, tout y est décrit, étape par étape. Il est même intéressant de constater la différence entre le premier croquis et le dessin final d’un même plan. Des très nombreuses images en noir et blanc comme en couleur parsèment le livre, dévoilant tout, ou presque, du film. Il y a même des prémisses d’esquisses de planches de storyboard. On entre littéralement dans le studio de production et l’on comprend pourquoi le film est une telle réussite grâce à une équipe investie et talentueuse.

Plus qu’un artbook, il est en quelque sorte la Bible du film Mutafukaz. Il plaira aux petits comme aux grands, fans ou non de l’univers de RUN, amateurs d’animation ou juste aux personnes ayant envie de découvrir de fabuleuses images, embellies par le format et la qualité de fabrication de l’ouvrage.

Avec ce nouveau regard et compréhension nouvelle, on n’a qu’une envie, revoir le film et essayer d’y repérer le moindre détail caché qu’on aurait manqué.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 368
Éditeur : Ankama
Univers : Label 619
Sortie : 4 mai
Prix : 29,90 €

[1] recueils d’images, de visuels et d’informations considérées comme artistiques

[2] Directeur des images de synthèse

[3] terme japonais/un Genga peut définir un layout personnage, ce qui se rapproche beaucoup d’une pose clé (le layout personnage et le layout décor définissent précisément la position de chaque personnage et objet dans le cadrage, il sert donc de point de départ pour l’animateur).


A lire aussi sur Onirik

Mutafukaz
Mutafukaz - Avis +
The Art of Mutafukaz - The movie
L’Etrange Festival 2017 - films hors compétition
L'auteur Chris
Son site :
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr