Onirik
The Girls - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 17 septembre 2016.

The Girls est surtout - et avant tout - un excellent roman qui derrière des faits connus (ou non, ça n’a aucune importance) dissèque avec la finesse d’un scalpel l’âme humaine, fournissant un incroyable instantané de nous-même... ou de Emma Cline ?



Editeur : Table ronde

roman de Emma Cline

Présentation de l’éditeur

Nord de la Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Fille unique et mal dans sa peau, elle n’a que Connie, son amie d’enfance. Lorsqu’une dispute les sépare au début de l’été, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l’atmosphère d’abandon qui les entoure la fascinent.

Elle tombe sous la coupe de Suzanne, l’aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle dune secte et de son leader charismatique, Russell. Caché dans les collines, leur ranch est aussi étrange que délabré, mais, aux yeux de l’adolescente, il est exotique, électrique, et elle veut à tout prix s y faire accepter. Tandis qu elle passe de moins en moins de temps chez sa mère et que son obsession pour Suzanne va grandissant, Evie ne s’aperçoit pas quelle s’approche inéluctablement dune violence impensable.

Dense et rythmé, le premier roman d Emma Cline est saisissant de perspicacité psychologique. Raconté par une Evie adulte mais toujours cabossée, il est un portrait remarquable des filles comme des femmes qu’elles deviennent.

Avis de Valérie

Mais qu’il y a t-il dans la tête de cette jeune femme au physique évanescent et au regard tendre pour arriver à décrire avec autant de perspicacité les affres douloureuses de l’adolescence, comme les pires émotions de l’âme humaine. Elle arrive à surprendre les adultes par les pensées de sa jeune héroïne qui possède une réflexion et un recul incroyable sur elle et sur ce qui lui arrive.

Emma Cline a, pour son premier roman, restitué l’époque troublée de la fin des années soixante où une jeune adolescente sans perspectives se retrouve entraînée - consentante - dans une spirale qui va mener à l’affaire des assassinats de Sharon Tate par la Manson family. Bien sûr, on le déduit car aucun nom n’est réellement cité, seule Susan

JPEG - 51.5 ko
Susan Atkins
durant l’époque où elle était avec Charles Manson

Atkins devient Suzanne. Si vous connaissez les faits, on reconnaît les différentes caractéristiques de chaque membre, ou du moins ceux dont Emma Cline se sert pour son histoire.

Son écriture est fine, dense, à la fois intuitive comme très réfléchie... La narration est à la première personne, nous sommes au coeur des pensées de la jeune fille. Sont alternés les événements de 1969 et de nos jours, Evie vivotant au jour le jour et se remémorant les faits qui ont changé la vie de beaucoup de personnes.

Evie Boyd a juste quatorze ans lorsqu’elle rencontre des filles qui lui font l’effet d’être libres, de vivre comme personne d’autre. Elle même est en rupture avec sa famille chic mais dysfonctionnelle, et elle est déjà trop mûre pour son âge. Lorsqu’elle saisit la chance de fréquenter plus intiment ces filles, elle découvre des concepts qui résonnent en elle au diapason.

Au fur et à mesure que l’été se déroule, elle va se rapprocher de Susanne qui la fascine tant, et faire des choses de plus en plus borderline... Outre le style si pointu de l’auteur, Emma Cline arrive à construire son intrigue avec une vraie progression atteignant un point d’orgue avant de retomber jusqu’au moment fatal. C’est finement fait et incroyablement intelligent.

Au contraire d’une envie malsaine concernant les meurtres de Sharon Tate et ses amis, nous pénétrons l’intérieur des émotions de Evie, bien sûr, mais également du chef de cette famille (ici appelé Russel), comme des filles qui se rendront par la suite célèbres pour leur cruauté, leur sauvagerie et leur absence de remords. Tout se tient, les modifications que l’auteur effectue pour les besoins de son histoire ou pour l’anonymisation des individus.

Mais c’est surtout - et avant tout - un excellent roman qui derrière des faits connus (ou non, ça n’a aucune importance) dissèque avec la finesse et la précision d’un scalpel l’âme humaine, fournissant un incroyable instantané de nous-même... ou de Emma Cline ?

Ne passez pas à côté, même si le crime est abject, le roman ne s’attarde pas comme un pathétique voyeur sur l’horreur, mais donne vie à chacun des protagonistes avec une vraie intelligence émotionnelle.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 336
Editeur : Table ronde
Collection : Quai Voltaire
Sortie : 25 août 2016
Prix : 21 €


A lire aussi sur Onirik

Emma Cline à Paris
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

15 septembre : Gagnez 4 x Club Jane Austen


du 15 au 23 septembre 2016


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr