Onirik
Soten no Ken : tome 2 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le vendredi 12 août 2022.
Editeur : Mangetsu

de Tetsuo Hara et Buronson

Présentation de l’éditeur

Après avoir appris la mort de ses camarades de la main de l’Union du Pavot Sanglant, Kenshirô retourne à Shanghai pour s’engager dans une guerre sans merci contre les membres de l’organisation. Première étape : venger son pengyou Ye, qui n’est plus que l’ombre de lui-même après avoir été mutilé par Goran, le poulan de Huang Xifei, troisième lieutenant de l’Union.

Grâce aux informations extorquées à un prêtre corrompu, Kenshirô se rend donc aux jeux de la mort en compagnie de Ye et de son fils, prêt à en découdre. Mais d’autres combattants que Goran l’attendent de pied, tapis dans l’ombre...

Avis de Hiro

Ye doit participer à un combat clandestin pour faire tomber Goran, celui qui l’a mutilé. Kenshirô ne peut laisser son pengyou [1] dans cette situation, car il sait que ce combat causerait sa perte. Ken souhaite également venger l’honneur des hommes du Syndicat de Jade tués par le combattant. C’est dans l’arène, et sous les yeux du troisième lieutenant de l’Union du Pavot, Huang Xifei, que tout va se passer.

Ouvrir un volume de Soten no Ken, c’est comme se prendre une bouffée de testostérone dans le nez. On observe l’arrogance et les muscles saillants des personnages tout en ayant l’odeur de sueur et de cigare à chaque page. L’ambiance est sombre, la crasse est présente et les personnages sont loin d’être des enfants de chœur. Kenshirô est là pour venger ses compagnons et amis. Face à son calme olympien, les antagonistes font assez grossiers et colériques. Sa stature dénote et on sent sa supériorité.

Ce volume conséquent nous permet également d’en savoir un peu plus sur Pan Guanglian, l’ancien chef du Syndicat de Jade, et sur ce qu’il s’est passé concernant le départ de Kenshirô pour le Japon. L’histoire est également loin d’être terminée car l’Union du Pavot est composée de nombreux ennemis. La tête du seigneur des enfers est mise à prix et cela ne facilitera pas les recherches de notre héros.

Soten no Ken offre un deuxième tome intense et on sent toute l’attention mise dans l’édition de cette série. Le trait de Tetsuo Hara amplifie les sensations et il ne cache rien de l’horreur que peut subir ses personnages. Les planches sont fournies et il est agréable de tourner les pages. Notons seulement que certains personnages ont des traits un peu similaires, ce qui peut être un peu dommage. Cependant, cela ne gêne pas trop la lecture et on foncera sur la suite.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 304
Editeur : Mangetsu
Sortie : 8 décembre 2021
Prix : 9,90 €

[1] ami en mandarin


A lire aussi sur Onirik

Keiji : tome 5 - Avis +
Keiji : tome 4 - Avis +
Keiji : tome 3 - Avis +
Keiji : tome 2 - Avis +
Soten no Ken : tome 1 - Avis +
Keiji : tome 1 - Avis +
#Manga : Hokuto no Ken de retour chez Crunchyroll
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr