Onirik
Seoul Copycat – Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 2 avril 2021.

Ce polar coréen a été écrit par un rédacteur dans une revue professionnelle de criminologie. Il maîtrise parfaitement l’art de brouiller les cartes, ainsi que la tension dramatique.



Editeur : Matin calme

de Lee Jong-Kwan

Si Copycat continuait à commettre ces meurtres et si le public apprenait dans le détail ses méthodes... l’affaire pourrait prendre une tournure nouvelle. Les gens ordinaires qui se considéraient victimes d’une injustice pourraient être tentés d’imiter Copycat, histoire de se venger tout en mettant le crime sur le compte du serial killer.

Amnésique, brûlé et aveugle l’inspecteur Lee Suyin s’est réveillé à l’hôpital. On lui apprend que ses blessures sont survenues alors qu’il s’apprêtait à arrêter Copycat. Ce surnom a été donné à un tueur en série qui exécute les criminels qui ont échappé à la justice. Pour chaque exécution, il utilise la même méthode que les criminels ont utilisée pour leur victime. Or, il est fort possible que dans la mémoire de Lee Suyin se trouve l’identité de Copycat.

De son côté, l’inspectrice Han Jisu est convoquée par le Service d’inspection de la police. Une lettre anonyme a « révélé » qu’elle avait poussé au suicide un suspect qu’elle avait interrogé. Le suspect avait été accusé d’avoir tué sa femme dont le corps avait disparu. Mais le suspect a lui aussi disparu. Or, Han Jisu est certaine d’une chose : son suspect n’éprouvait aucun remords. Il n’a donc pas pu se suicider. S’il a disparu, alors qu’aucune preuve n’existait contre lui, c’est que quelqu’un l’a fait disparaître,... quelqu’un qui a utilisé la même méthode que le suspect envers sa femme... Ceci correspond exactement à la méthode de Copycat !

La seule chance de l’inspectrice Han Jisu pour sauver sa carrière consiste à retrouver Copycat. Elle se rend donc au chevet de Lee Suyin qui s’efforce de retrouver la mémoire.

Parallèlement, certains se sont avisés que Copycat maîtrisait parfaitement les techniques d’investigation de la police. Il est fort probable que Copycat soit un policier ou bien qu’il dispose d’un informateur au sein de la police. Dans les deux cas, l’inspectrice Han Jisu constitue un parfait suspect.

Ce polar coréen a été écrit par un rédacteur dans une revue professionnelle de criminologie. Il maîtrise parfaitement l’art de brouiller les cartes, ainsi que la tension dramatique. Seul regret : le lecteur comprend très rapidement la position de l’inspectrice Han Jisu. Dissimuler ce fait aurait fourni au lecteur une interrogation supplémentaire.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 300
Auteur : Lee Jong-Kwan
Traduction : Koo Moduk & Claude Murcia
Editeur : Matin calme
Sortie : 1er octobre 2020
Prix : 19,90 €

L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

10 avril : Gagnez le tome 1 de Lady Sherlock



Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr