Onirik
Rencontre avec Darynda Jones
Onirik -> Littérature -> Interviews, bio et bibliographies -> Dernière mise à jour : le mercredi 21 mars 2018.
Mercredi 14 mars 2018

questions par les fans présents

Le 14 mars au soir, Darynda Jones rencontrait ses fans français dans la librairie La mouette rieuse au coeur de Paris. À cette occasion, les fans de la série Charley Davidson ont pu poser leurs questions.

Attention, des questions peuvent spoiler l’intrigue ou certains événements de la série. Voici ainsi un retour sur ce qui a été demandé :

Question : Comment vous êtes-vous dit que vous alliez écrire sur une faucheuse ?

Darynda Jones : En fait, je cherchais à créer un personnage déjà adulte et elle est apparue comme par magie, son caractère, tout son être. Pour Reyes, je cherchais un personnage assez sexy et il est aussi apparu comme ça, littéralement aussi chaud que les enfers.

Question : Êtes-vous bonne dans d’autres langues ?

Darynda Jones : Je connais le langage des signes américains, d’où son importance dans Charley. Le personnage de Quentin est inspiré de mon fils aîné, mais le prénom est celui de mon petit frère.

Question : Vous inspirez-vous beaucoup de votre entourage ?

Darynda Jones : Je m’inspire d’absolument tout ce que je vois.

Question : Lorsque vous avez écrit le premier volume de Charley Davidson, saviez-vous comment l’histoire se finirait ou bien ça a complètement changé entre-temps [1] ?

Darynda Jones : C’est un peu des deux. J’avais déjà une idée précise de ce que je voulais et c’est la fin que j’envisageais. Cependant, c’est l’histoire qui a beaucoup bougé.

Question : Est-ce que le treizième volume est la fin complète de Charley Davidson ou bien y aura-t-il des spin-off ?

Darynda Jones : Il y aura un spin-off sur Beep [2].

Question : D’où vient votre inspiration pour les stickers / citations de Charley ?

Darynda Jones : En fait, je voulais vraiment mettre des phrases marrantes qui résument de manière fidèle les chapitres. Dans mon ordinateur, j’ai un dossier rempli de ce genre de citations, j’en enregistre plein. J’ai donc contacté un avocat pour savoir si je pouvais légalement les utiliser à cette fin et il m’a dit que c’était bon. Depuis, il y a même des auteurs et des fans qui m’en envoient, j’en ai donc vraiment beaucoup en stock, alors c’est quelque chose que je continuerai à faire.

Question : Quel est votre volume préféré ?

Darynda Jones : Celui sur lequel je travaille actuellement, car plus ça va et plus j’oublie ce qu’il s’est passé dans les volumes précédents. Mais sinon j’ai un passage préféré, car au début, je ne savais pas si j’avais le droit d’écrire ce genre de scène. C’est le moment où Charley va se faire tuer dans le 1er volume et que Reyes se sacrifie, je ne savais pas si j’arriverais à retranscrire l’agonie de la situation. Je trouve aussi drôle le moment où elle tombe amoureuse.

Question : Y a-t-il un auteur ou un livre qui vous a inspiré ?

Darynda Jones : Avant d’écrire Charley je ne lisais quasiment que des romans historiques et j’essaye de ne pas trop en lire d’autres pour ne pas m’en inspirer.

Question : Quel est votre personnage préféré et que pensez-vous de Charley ?

Darynda Jones : J’adore vraiment le personnage de Charley, elle peut faire tout ce qui lui passe par la tête. Mais j’adore également Cookie, la meilleure amie de Charley et qui est toujours là pour la supporter. Si nous étions dans la vraie vie, je ne dirais pas non à rencontrer Reyes.

Question : Une adaptation cinématographique est-elle prévue et qui aimeriez-vous voir dans les rôles principaux ?

Darynda Jones : Un studio a une option dessus, mais rien n’est lancé pour le moment. Dans ce genre de situation, les auteurs sont de toute façon assez peu introduits dans le projet. Autrement, pour Reyes, j’imagine bien Théo James, sinon pour Charley… J’ai oublié, mais je pense souvent à des actrices qui ont maintenant la quarantaine, ce qui n’est pas la bonne tranche d’âge.

Question : Quel personnage vous ressemble le plus ?

Darynda Jones : Probablement Charley, car nous avons beaucoup de points communs, nous blaguons sur tout.

Question : Quel est le personnage le plus dur à écrire ?

Darynda Jones : Probablement Reyes, car il faut écrire plusieurs voix.

Question : Y aura-t-il d’autres nouvelles avec un point de vue différent ?

Darynda Jones : Non, c’est vraiment dur. On m’a suggéré d’écrire des histoires du point de vue de Reyes sur son passé. Au début j’étais enthousiasmée par l’idée, mais finalement non, car il a eu une enfance trop horrible.

Question : Est-ce dur parce que c’est un homme ou parce que c’est ce personnage spécifiquement ?

Darynda Jones : Un peu des deux. Je veux vraiment respecter son point de vue et être la plus fidèle possible au point de vue d’un homme, mais je n’en suis pas un. C’est comme écrire sur une autre culture, je ne veux pas dénaturer son esprit ou me tromper sur son compte. Pour l’histoire que j’ai déjà écrite, j’ai posé beaucoup de questions à mes fils.

Question : Dans quel environnement écrivez-vous ?

Darynda Jones : Dans mon bureau, enfin… Plus vraiment sur ma table même, car j’ai des chaises vraiment très confortables.

Question : Est-ce que votre famille lit vos livres ?

Darynda Jones : Mon mari et mes fils : non. Mon petit frère et ma sœur les lisent. Ma belle-mère a lu le premier chapitre du premier tome et a arrêté. Je pense que mon beau-père les a tous lus. D’ailleurs, ma sœur qui travaille pour moi comme assistante à temps plein, ne les a lus que jusqu’au tome 9.

Question : Peut-on en savoir un peu plus sur le spin-off ?

Darynda Jones : À vrai dire, je ne sais pas encore quel âge aura Beep. Au début, je pensais la faire plus jeune adulte, mais mes assistants et mes lecteurs m’ont rappelé que les livres de Charley sont assez chauds. J’ai donc décidé qu’elle sera plus âgée pour pouvoir garder ce genre de scènes. D’ailleurs, une auteure m’a conseillé de faire un prologue avec Beep adolescente pour ensuite faire le reste lorsqu’elle est adulte. Le héros sera Osh. Ca sera vraiment une histoire pour apprendre à la connaître, car c’est la fille de deux dieux. Une est la fille des cieux, l’autre le fils des enfers, je suis donc curieuse de voir comment Beep va tourner et ce qu’elle va prendre chez chacun de ses parents.

Question : Est-ce que vous savez déjà comment cela va se finir ?

Darynda Jones : Normalement je le saurais, mais je dois dire que pour l’instant je n’en ai aucune idée, je n’ai que des miettes. C’est très différent de quand j’ai commencé Charley, car je savais exactement où j’allais et comment ça finirait. En tout cas, j’aimerais, comme pour Charley, tabler sur 13 volumes.

Question : Puisque Osh aura une place plus importante dans le spin-off, est-ce qu’on en saura plus sur son passé ?

Darynda Jones : Oui, bien sûr, on en saura beaucoup plus sur lui. Mais le problème du spin-off est surtout le fait que ce soit dans le futur et je ne veux pas virer dans la science-fiction, mais dans ce que ça sera dans 25 ans.

Question : Va-t-on y retrouver des personnages de la série originale ? Reverra-t-on Charley et Reyes ?

Darynda Jones : Il y aura toute une équipe pour suivre et protéger Beep. Donc, oui, on en retrouvera. Concernant Charley et Reyes, on les reverra, mais dans des conditions totalement différentes.

Question : Avez-vous une idée de quand ça sortira ?

Darynda Jones : Non pas encore, et probablement pas dans un premier temps. J’ai en effet un projet de roman historique d’abord, donc ça ne sera pas avant un ou deux ans.

Question : Combien de temps prenez-vous pour écrire un volume ?

Darynda Jones : Ca dépend, le premier tome de la série, j’ai pris deux ans pour le terminer, car j’ai écrit jusqu’au chapitre 6 puis j’ai eu un blanc. Mais maintenant, lorsque je me mets vraiment dedans, je mets un ou deux mois. En fait, je prépare à l’avance toutes les scènes et les grandes lignes de ce qu’il va se passer. J’écris entre 40 et 60 pages de plan détaillé et c’est ça qui prend le plus de temps, il me faut 2 à 3 mois pour ce travail. Une fois, j’ai réussi à écrire un volume en 7 jours, mais j’avais vraiment un plan détaillé très complet.

Question : Avez-vous déjà eu le problème de ne pas pouvoir suivre votre plan ?

Darynda Jones : Ca m’arrive assez souvent de modifier le plan et si ce n’est pas cohérent avec la suite, de tout modifier derrière. Le plan n’est vraiment pas figé, ça m’est d’ailleurs beaucoup arrivé pour le 13e volume et depuis, j’ai décidé de ne plus jamais terminer une série. C’est vraiment dur de tout finir en ramenant tous les personnages.

Question : Après l’écriture du chapitre 6, que vous est-il passé par la tête ?

Darynda Jones : J’ai d’abord rejoint un groupe de critiques, ce qui a chamboulé ma façon de travailler. 2 ans après pour me forcer à finir ce tome, je me suis inscrite à un concours, le Golden Heart. C’est un concours sur les romances et pour des manuscrits encore non publiés, mais terminés. Au début, je ne pensais pas arriver en finale, car ce n’était pas une romance pour moi. Je n’ai rien fait et j’ai procrastiné pendant un moment, puis deux semaines avant le concours, je me suis réveillée. Je l’ai rendu à temps et pour moi ce n’était pas bon, heureusement qu’ils ne jugeaient que les 50 premières pages du manuscrit. Je ne pensais pas repartir avec quelque chose, finalement, je suis arrivée en finale et j’ai été invitée à la cérémonie de remise de prix. Je ne pouvais pas y croire, c’était très formel, très classe. Je ne pensais pas que j’allais gagner alors j’avais enlevé mes chaussures, mais ils m’ont appelée, alors je suis montée sur scène pieds nus devant 4000 personnes. Ce prix permet de mettre le manuscrit à la lumière, donc avant de l’envoyer aux éditeurs, j’ai pris deux mois pour le réécrire.

Question : Vous attachez-vous émotionnellement aux personnages, comme par exemple lorsque Charley et Reyes abandonnent Beep ?

Darynda Jones : Oui, j’ai beaucoup pleuré, encore plus dans le 13e tome car il est très chargé émotionnellement. Justement, les gens avec qui je travaille sont surpris de me voir choquée devant mon ordinateur. J’exprime vraiment ce que je ressens alors je dois avoir parfois l’air un peu bébête.

Les personnages me surprennent parfois, par exemple, M. Wong était un personnage qui au début n’avait rien de spécial. On m’a demandé quelle était son histoire, mais je n’en savais rien et j’y ai donc réfléchi.

Question : D’autres personnages vous ont-ils surpris ?

Darynda Jones : Oui, au début Osh ne devait apparaître que pour un tome, mais le voilà. Et il y a aussi Amber, son pouvoir de clairvoyance n’est arrivé que plus tard.

Question : Y aura-t-il une histoire avec Amber et Quentin ?

Darynda Jones : Ils seront dans le spin-off et peut-être dans une nouvelle. Comme ils ont décidé d’ouvrir leur propre agence de détective, je voudrais bien écrire une histoire sur ça.

Question : Quand sort le tome 13 de Charley Davidson ?

Darynda Jones : Ils ne sont pas encore fixés, mais ils ont décidé de ne le sortir que l’année prochaine, vers février 2019 [3]. Je ne sais vraiment pas pourquoi c’est repoussé aussi loin, mais j’essaye de négocier pour avancer la date.

Question : Est-ce que vous croyez aux fantômes et au paranormal ?

Darynda Jones : Avant non, mais maintenant oui. C’est à force de recevoir de la part de fans des histoires, je pense qu’il y a des choses plus puissantes que la normalité.

Question : Quel est le plus beau compliment qu’on a pu vous faire ?

Darynda Jones : À partir du premier tome, je savais que je pouvais raconter des histoires, maintenant je sais que je peux aussi les écrire.

Question : Avez-vous une anecdote drôle à nous raconter ?

Darynda Jones : C’est aussi sur le premier tome car c’était tout au début. J’ai reçu le commentaire d’un homme qui me disait qu’il avait tout juste de l’argent pour payer le volume ou pour emmener ses enfants au cinéma, et il a précisé qu’acheter mon livre a été la plus mauvaise décision qu’il a prise. C’était pour moi un moment plutôt drôle.

Nous remercions encore une fois Darynda Jones France pour cette magnifique rencontre !

[1] Le 13e volume de Charley Davidson sera le dernier de la saga, les États-Unis en sont au tome 12 et en France le tome 11 vient de sortir.

[2] Spoiler : Beep est la fille de Reyes et Charley, c’est son prénom dans la version française.

[3] Sortie en version originale


A lire aussi sur Onirik

Sept Tombes et Pas de Corps - Avis +
Au bord de la sixième tombe - Avis +
Quatrième tombe au fond - Avis +
Troisième tombe tout droit - Avis +
Deuxieme tombe sur la gauche - Avis +
Première tombe sur la droite - Avis +
L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

23 mars : Gagnez la fleur de la romcom française !


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr