Onirik
Purgatoire des innocents - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 21 octobre 2021.

De rebondissements en plongées dans les abîmes les plus noires de l’âme humaine, on avance coûte que coûte dans la lecture jusqu’à un final qui laisse le cerveau vidé de toute substance lumineuse.



Editeur : Pocket

roman de Karine Giebel

Présentation de l’éditeur

Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où il pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit...

Avis d’Emmanuelle

"Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir". Cette inscription qui ornait la porte de l’enfer accueillant les damnés dans le livre de Dante Alighieri, a trouvé sa place au cœur du roman de Karine Giebel.

Un groupe de braqueurs trouve refuge chez une vétérinaire qui a bien plus que des médicaments à cacher. Elle joue un double jeu avec ceux qui la retiennent en otage, effrayée et effrayante à la fois, elle redoute et espère l’arrivée de son mari...

Le roman offre un huis-clos éprouvant tant pour le lecteur que ses protagonistes. Chaque personnage est épluché à l’extrême, ses peurs, ses espoirs, ses côtés sombres. Chaque pièce a ici son revers. Le plus infâme des malfrats peut faire preuve d’un courage inouï.

La torture mentale aussi bien que physique peut en choquer plus d’un. Mais la force de l’écriture de Karine Giebel, c’est de rendre le lecteur juge et bourreau. Est-ce l’envie de voir le dénouement arriver ou le plaisir que l’on prend à dévorer les scènes gores qui nous poussent à continuer notre lecture ?

On se prend d’amour autant que de répulsion pour ses personnages. Les pages se tournent à une vitesse folle, le suspense autant que les épisodes violents sont insoutenables. Comment tout cela va-t-il se finir ? De rebondissements en plongées dans les abîmes les plus noires de l’âme humaine, on avance coûte que coûte dans la lecture jusqu’à un final (peut-être un peu too much) qui laisse le cerveau vidé de toute substance optimiste et lumineuse.

Bref, âmes sensibles, s’abstenir. Vous n’en sortirez pas indemnes.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 640
Editeur : Pocket
Sortie : 15 mai 2014
Prix : 8,40 €


A lire aussi sur Onirik

D’ombre et de silence - Avis +
Purgatoire des innocents - Avis +
Jusqu’à ce que la mort nous unisse - Avis +/-
Les morsures de l’ombre - Avis +
Jusqu’à ce que la mort nous unisse
Terminus Elicius - Avis +
Chiens de sang - Avis +/-
Chiens de sang
Terminus Elicius - Avis +
Les morsures de l’ombre - Avis +
Les morsures de l’ombre
Lancement de 13 à table pour les Restos du coeur
L'auteur Emma666
Son site : La pause lecture
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr